AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faith Oxford or "The shinigami of childhood"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faith Oxford
avatar
Shinigami of Childhood



Messages : 9
Date d'inscription : 10/07/2012

MessageSujet: Faith Oxford or "The shinigami of childhood"   Mar 10 Juil - 20:03

Faith Oxford
Feat. Conan Edogawa (Detective conan) xD


« The big bad wolf is not a wolf, but a little Shinigami ♥ »


» Nom : Oxford
» Prénom : Faith
» Nationalité : Anglaise
» Âge : 14 ans (apparence d’un garçon de 11ans).
» Sexe : Masculin
» Date de naissance : 8 Mai 1878
» Race : Shinigami
» Rôle dans la société : Ex-noble, il a perdu son titre lors de sa mort, quand il est devenu un faucheur d’âme. On peut le considérer tel un civil alors…
» Sexualité : « Mais… un si jeune garçon… comment peut-il ? » Ne cherchez pas plus loin, il est homosexuel et pervertit ayant un penchant pour les personnes –physiquement- bien plus âgées que lui, ou plutôt s’approchant de l’âge de son frère aîné lorsqu’ils se sont quittés.

» Aime : sa deathscythe –of course, quel shinigami ne prendrait pas soin de son petit bijoux, surtout quand c’est ce dernier qui a causé votre mort-, son frère, s’amuser –n’importe comment, tel un gamin souvent… mais il change régulièrement sa façon « s’amuser »-, les sucreries et les hommes plus vieux… sans oublier… son travail et tout ce qui va avec.
» Déteste : Les chats, les enfants coulant des jours heureux, qu’on touche sa deathscythe, ressasser les vieux souvenirs et l’obscurité.
» Autres détails : Sa deathscythe est une Hallebarde. Surnommé « Shinigami of Childhood », pour la simple et bonne raison qu’il ne s’occupe que des âmes des enfants qui on vu leurs jours raccourcit par la mort.
« Shinigami of Childhood »


» Your Character «

La première impression qu’il nous donne en le voyant ? Un gamin ! Frêle et innocent comme un ange qui vient de naître. Mais détrompez-vous, ce n’est point un ange, c’est même tout le contraire, vu qu’il travaille avec la mort. Cependant, même ses plus proches confrères ne pourraient pas connaître toutes les facettes de la personnalité de cette jeune faucheuse. Aux abords, gentil, serviable, chaleureux, mignon, enjoué… pour tout dire, un amour de gamin, ceci n’est qu’une façade, seulement un triste reflet de son « lui » passé. On peut oublier très vite quelle est sa vraie nature, un sourire enfantin est toujours collé à ses lèvres, ses manières et sa façon de parler sont toutes aussi enfantines. Parfois même, vous autres shinigami, vous devez vous demander comment un petit garçon si doux peux accomplir cette besogne si disgracieuse et horrible –et pourtant si exaltante pour la plus part d’entre vous- qu’est le fait de récolter les âmes. Pourtant, ne cherchez pas plus loin, une seule réponse est possible ; c’est parce qu’il aime cela.

Un petit gars haut comme trois pommes, respirant la joie de vivre ? Aimer travailler avec la mort ? En effet, ceci est très paradoxal. Et pourtant… Tout le monde à son petit jardin secret si l’on peut dire. Le siens contient toutes les autres facettes de son horrible personnalité. Extraverti, envieux, égoïste, cupide, perverti, avare, mais surtout détraqué, il semblerait que ce fardeau qu’est ses sautes d’humeur régulières soit apparu après sa mort. Il se fait toujours un immense plaisir de lacérer ou bien de transpercer la poitrine de ses jeunes victimes pour s’occuper de leur lanterne cinématographique, qui est bien courte pour la plus part. Il aime faire souffrir, jamais il ne se l’avouera, il renie tout cela, mais pourtant il veut faire subir aux autres toute la souffrance qu’il a dû endurer depuis le jour de sa mort, un comportement si typiquement… humain… après tout, il cherche seulement à ce que les autres le comprenne.

Il lui arrive aussi d’avoir des longs moments de déprime. Dans ces périodes il est toujours en plein conflit intérieur, entre son passé qu’il ne peut nier, puisque ses souvenirs sont restés intacts, et son attachement pour son frère. Généralement calme lors de ces situations, il peut devenir vraiment agressif si jamais quelqu’un tente d’en savoir un peu plus, même si les intentions de cette personne sont bonnes.

Mais malgré les apparences, il peut être compréhensif et mature, doux et responsable, des choses que l’on n’attendrait même pas venant d’un enfant comme lui. Mais ce côté si bons, n’est réservé qu’à seulement quelques rares personnes… dont son frère.

Vestiges de son enfances, il adore les sucreries, mais cependant il a toujours une peur incontrôlable de l’obscurité, même s’il sait pertinemment que rien ne peux lui arriver ; il est déjà mort. Tremblant comme une feuille il en viendrait presque à appeler sa mère même s’il ne s’en rappelle plus. Mais il ne restera sûrement pas figé, au contraire, il essayera au plus vite de trouver une source de lumière, pour soulager sa peine, il n’est pas idiot non plus. Il déteste également les chats, ayant toujours été allergique à leurs poils sales. En allant de pair avec les chats, il ne supporte pas les enfants, insouciants comme il a été, vivant une belle vie au près de papa et maman, gâté, ne pensant qu’à trois seules choses, manger, jouer et dormir, le stéréotype même de la longue paresse, triste et douloureux souvenir de son lui passé. Il ne le cachera pas, il s’exalte à chaque fois qu’il peut apporter la touche finale à la mort de ces petites vermines.

Pour finir, cette jeune faucheuse souffre de ce que l’on pourrait appeler, un « Brother complex », en effet, bien plus fort qu’une simple admiration, mais bien moins que de l’amour avec un grand A, il aime son frère plus que tout autre et il vit très mal le fait d’être séparé à jamais de lui. Pour Faith, cela était et est l’exemple à suivre et bien qu’il sache pertinemment quel est le vrai visage de son « héro », il se refuse à l’accepter, de toute façon, il avait en tête qu’il pouvait tout subir pour le bien de son bien aimé grand frère. Même la mort…


» Your Physique «

Comme dit plus haut, il a l’apparence d’un enfant de onze ans. Ses cheveux sont d’un brun, foncé et brillant, coiffés d’une coupe courte à la frange volumineuse, possédant un épi rebelle à l’arrière de son crâne, ainsi qu’un autre à la base. Derrière ses lunettes, à la monture noire et épaisse et aux verres si propres qu’ils en sont translucides, se trouvent des yeux d’une couleur verte mêlée à celle du jaune, toujours pétillants. Ses yeux ont toujours été verts, mais leur couleur était bien plus morne avant sa mort. Son visage rondelet a gardé ses traits enfantins malgré les années, son nez étant fin et petit, de même que ses lèvres qui affichent toujours un sourire, joyeux ou bien sadique. Son menton lui reste rond, tout comme ses joues. Son teint est clair, la seule marque que sa peau arbore est sur sa poitrine, une longue balafre rosée, celle qui l’a trainé vers cette nouvelle vie…

Sa corpulence est faible… ou plutôt fine. De petite taille, 1m38 pour être plus précis, il est également maigre, sans pour autant être en sous poids. Ses bras et ses jambes sont fins, cachant de légers muscles, lui permettant de manier prestement son hallebarde. Son torse n’est que légèrement développé, mais tout comme ses membres, des muscles sveltes s’y trouvent néanmoins. Ses épaules minces adoucissent également sa silhouette déjà à l’apparence bien frêle.

Enfin, il porte généralement le même accoutrement, composé d’une chemise qui reste d’un blanc soyeux jour après jour ainsi que d’une veste bleue, le tout rehaussé par un nœud papillon, noir et discret. Comme bas il porte un simple short coupe droite, qui est de la fade couleur qu’est le gris. Pour finir, il porte aux pieds des chaussettes montantes blanches, retombant le long de ses jambes, ainsi que de vieilles baskets noires et blanches. Il ne se pliera pas aux coutumes vestimentaires des shinigamis, de toute façon, aucun costume disponible sont à sa taille.

Non pas qu’il ne change jamais de vêtements, il a juste gardé toujours le même style, il ne faut pas croire, mais il prend très à cœur son apparence, c’est d’ailleurs lui qui veut garder son apparence si enfantine… Allez savoir pourquoi…

Pour finir, il ne faut pas oublier de décrire sa chère hallebarde, elle l’accompagne partout bien qu’elle fasse environs deux fois sa taille. La hampe noire étant ornée de gravures dont certaines sont d’or, tandis que son extrémité forme une lance fine accompagnée d’un labrys. L’un des tranchants étant bien plus proéminant que l’autre, dont la lame est en dent de scie. Toute cette partie métallique est tout comme la hampe, étant décorée de gravures, quelque peu effacée avec le temps, mais l’on peu facilement lire « My dear brother », sur l’un des tranchants, marques différente des autres et qui semble avoir été gravée à la main.

» Your Story «

L’argent… Il peut corrompre le plus sage des hommes. Il peut apporter sang et douleur, larmes versées par la faute des plus avars d’entre nous. L’or et ce qui brille peut faire devenir fous les plus respectables, tandis qu’ils piétinent ceux sur leur chemin. Le narcissisme s’imprègne de nous, on n’aime que soit pour avoir acquis une telle puissance, on n’aime personne d’autre par peur de devoir la partager. L’argent, c’est uniquement par la faute de cette misérable ferraille et de ces bouts de papier miteux que le plus aimant des frères commis l’irréparable envers celui qui l’aimait, l’aime et l’aimera.

Cela ne fait que quelques petites années, ahhh, c’était déjà bien long. C’était un enfant comblé, bien que sa mère fût absente. Oh, parlons donc un peu de ce drame survenu encore cinq ans auparavant. Ce drame où un homme à lunette vêtu que de sombre emporta cette frêle jeune femme ou plutôt son âme, au loin. Tandis que le corps sans vie gisait sur la neige blanche teintée ci et là de rouge, deux chevaux et une voiture étant arrêtés à ces côtés. Ce fût un triste jour chez les Oxford, mais ça, Faith ne s’en rappelait pas. Gamin ignorant qu’il était ! Pourquoi donc, ayant déjà aperçut une mince, que dis-je, une infime partie de la mort… il continuait à sourire comme cela ? La réponse n’était qu’un peu plus simple… Quand j’y repense… quel hypocrite… Enfin, ce jeune garçon était encore et toujours heureux, sa figure maternelle ne lui manquant aucunement bien que le père n’était que rarement présent dans sa vie. Ce fût surtout grâce à son frère ainé, dans cette maison, il était le seul à assumer pleinement son rôle. Pourtant les garçons de cet âge, ils s’intéressaient plutôt aux filles, ou pour certain, c’était les études, mais pas lui, la seule chose qui semblait compter pour le grand frère, c’était son cadet. Oh ! Combien de fois, il le sauva quand il grimpait dans les arbres ? Combien de fois, il l’aida et le corrigea dans ses exercices éducatifs ? Combien de fois, l’avait-il accueilli dans son lit après qu’il ait fait un cauchemar ? Hypocrite !

Le plus grand des fils pensait, qu’en jouant le frère modèle, il gagnerait les bonnes grâces de père sans effort. Mais le plus grand des fils n’avait pas trouvé de fiancée et il n’avait aucun mérite en ce qui concerné sa scolarité, pourtant il devait être dans les élites avec tout ce qu’on lui avait enseigné !

Oh ! Quelle tristesse ! Alors que le jeune qui avait maintenant onze petites années appris la nouvelle, il alla chercher réconfort dans la chambre de son frère adoré. Il aimait la chambre de son frère et sa belle collection d’armes antiques, ça brillait, il en prenait soin, de la plus fine pointe de lance, au plus gros tranchant de la hache. Comme d’accoutumé il jetta un œil à cette si belle collection. Grave erreur, fatal, il n’a remarqué que trop tard le regard de son bien aimé frère à travers les larmes qui lui brouillait la vu. Ce dernier venait de lire le testament de son cher papa qui venait de périr d’une terrible maladie. Comment osait-il lui faire cela ? C’était pourtant simple, qui voudrait léguer sa fortune à un fils atteint de paresse et qui n’ait même pas encore capable de lui assurer une descendance vu son âge ? On préféré largement donner tous ses biens au plus jeune, qui semblait avoir de l’avenir devant lui, à qui on avait déjà choisi une belle fiancée et au moins, qui ne fera pas couler l’entreprise familiale. Cette injustice le mettait dans une colère noire, il était né avant, c’était à lui d’avoir la fortune et non pas au morveux dont il a du s’occuper pendant maintenant six longues années ! Et pourtant c’est ce que sont feu-père pensait.

Deux solutions s’offraient donc à lui… vivre dans l’ombre de son cadet et être la risée de tous… ou bien, devenir riche et puissant à la tête de l’entreprise familiale sans rien pour lui barrer sa route. Le choix fût vite fait. Un sourire, un simple geste, une arme en main, une satisfaction immense, du sang, un cri étouffé, une dernière pensée et la vie de son jeune frère s’envola.

Pauvre de lui, il lui faisait confiance, il l’adoré, il l’aimait, il l’idolâtrait, alors pourquoi cette injustice ? Cela ne faisait rien, il ne connaissait pas la raison de l’acte de son frère, mais c’était ainsi. Son frère bien aimé voulait qu’il meurt, il allait donc mourir, il ne regrettait rien. L’idiot ! Savait-il au moins tout ce que son frère venait de lui retirer ? Non. Pourquoi donc cette admiration sans borne ? Dieu et Satan seuls le savait. Décidément, le cœur est une chose complexe et inexplicable…

L’arme fût retirée de la poitrine du jeune, inerte, elle c’était plantée en plein cœur la saloperie. Peu de temps après, les deux, l’arme et la victime, furent jetés dans la Tamise, le tout s’engloutissant au plus profond des eaux gelée.

Il n’a jamais su pourquoi et comment. Mais il se réveilla dans une pièce faite entièrement de noir. Il trembla de peur, pourquoi donc son frère n’était pas la pour allumer la lumière ? Non… nul besoin de lumière… Car quand un homme en costard noir s’approcha de lui, il n’avait aucun mal à le distinguer. Ce dernier s’agenouilla devant lui, l’air impassible, puis releva la tête vers le petit déboussolé : « Pauvre garçon… pourquoi donc te retrouve-tu ici… As-tu ton âme si souillée, cette blessure qu’on t’a causée était donc si profonde ? ». Le jeune ne compris pas tout de suite… puis… il prit sa tête entre ses mains ses yeux s’agrandissant de stupeurs quand les souvenir affluèrent en lui. Il fixa l’homme en face de lui puis d’un élan de colère cria de toutes ses forces : « LA FERME ! La ferme, la ferme, la ferme, la ferme ! C’est qu’un cauchemar ! ». L’homme, si l’on pouvait dire ainsi, lui saisit le menton et le fixa : « Tu es bel et bien mort Faith Oxford. Enfin… ton âme n’est plus, mais ton corps… ah quand j’y repense tu m’as donné du boulot ! Te chercher au fond de la Tamise n’a pas été une partie de plaisir. Mais malgré tout, ce qui va suivre est plus intéressant… Dit-moi tu regrette d’être mort ? ». Le petit ne comprenait aucunement, mais ce calma et pris pour la première fois une expression morne et il répondit en tout sincérité : « Aucunement… ». L’homme en noir paru légèrement surpris : « Je vois. Donc j’estime que tu préfères plonger dans un sommeil éternel que de travailler à nos côté. » Le petit sembla reffléchir, bien qu’il était jeune et adoptait un comportement enfantin, il était intelligent pour son âge : « Que veux tu dire ? »… Et il soupira, ça tombait sous le sens, enfin pour lui : « Ce que je veux dire, c’est que je te donne une nouvelle chance de ‘’vivre’’, tant que est à notre service en tant que faucheur d’âme. » Un léger sourire parcourut les lèvres de Faith, il ne se souciait même pas de la dernière partie de la phrase : « Et je pourrais revoir mon frère ? » Un sourire sadique s’afficha sur les lèvres du plus âgé : « Cela dépendra de certaine choses, mais oui… Avec une âme si souillée, tu deviendras sûrement un grand shinigami, mon petit. » Et le jeune lança sans hésiter : « J’accepte ! ». Enfin le Shinigami en face de lui sortit quelque chose des ténèbres… l’arme qui avait servit à le tuer… une hallebarde, la plus belle pièce de collection que possédait son frère. Il l’épousseta un peu et la tandis à l’enfant : « Prend en soins maintenant, car en plus d’être l’arme de ton meurtre, ceci est dorénavant ta deathscythe. » Et Faith la saisit avec un grand sourire, la serrant contre lui tel un doudou.

Trois ans plus tard, il se tenait là, devant « père », il allait enfin recevoir ses lunettes, il avait passé son examens de Shinigami, n’ayant qu’un simple A au début, une fois sont examens final fait, il obtient un triple A. Ah ce vieux shinigami semblait avoir raison, il avait de l’avenir devant lui le « Shinigami of Childhood ». Et il prit vite fait ses lunettes toutes belles des mains de « père » et les mis sur son nez, avec un sourire enfantin à faire froid dans le dos à ses collègues… C’est vrai, quand on savait ce que si jeune Shinigami enjoué avait fait pour obtenir un triple A à son examen final… ça faisait peur…

» Behind the Mask «

Pseudo : Here, everybody call me, Sieg !
Age : 15 longues années dures et pénibles pour moi D8
Loisirs : cf: fiche de Sieg. Faut juste rajouter "embêter mon monde".
Niveau RP : cf: fiche de Sieg, oh Satan, que c'est saoulant de ce répéter x)
Comment as-tu trouvé le forum ? Double compte
As-tu trouvé ce que l'on cherche ? Hnn, flemme uwu Bon ok je vais te la chercher ta chose récupérée par Doll ♥ qui sert à rien è__é <- si elle sert à quelque chose XD :out:
Autre chose à dire ? Non rien x)


© Codage by Doll pour London Butler - Tout plagiat partiel ou complet est interdit.


Dernière édition par Faith Oxford le Mer 11 Juil - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
London
avatar
I'm a PNJ



Messages : 78
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Faith Oxford or "The shinigami of childhood"   Mer 11 Juil - 9:09

Re-Bienvenue my dear %D

Bon ... Le nombre minimum de mots est bon, j'ai vu presque aucunes fautes ..
Comment dire que ... je n'ai rien de spécial à dire, à part que cette fiche est bien complète et tout, ça change pas, c'est super ~

Tu es donc validé, mon cher, je te mets donc ton rang, te colore et déplace ta fifiche ~
Re-bon RP parmi nous x) ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://london-butler.forumgratuit.org
 

Faith Oxford or "The shinigami of childhood"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ++Entretient avec Shinigami-SAMA!
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» Shopping Trip [Faith]
» [Partenaire officiel] [Forum RPG] Bleach - Shinigami Age
» Factory of faith ♦ demande en attente
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: Secondly :: Présentation :: Fiches validées :: Shinigamis-