AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après une dure journée de travail [Céleste]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Après une dure journée de travail [Céleste]   Dim 15 Juil - 19:52

Le soleil se couchait sur Londres...encore une bonne journée qui venait de se terminer pour la jeune marquise. Après avoir fermé sa boutique, la jeune femme se fit raccompagner par son majordome qui conduisait une calèche. La journée avait été éprouvante...avec les beaux jours a venir, les dames de la capitale voulaient être apprêté de manière plus...légère. Et avec des couleurs dignes de l'été! C'est donc un bataillon de jeune femme accompagnées de leurs filles qui débarquèrent dans la boutique. Bien entendu, les vêtements étaient toujours fait sur mesure aussi, il fallait prendre les tailles et les tours de chaque cliente.

Le personnel ainsi que Liberté étaient sur tous les fronts! Mais heureusement, ces dames savaient se tenir...nous n'étions pas au marché au poisson que diable! C'est donc tranquillement et cordialement que les choses se passèrent. Pour faire patienter les clientes, Liberté avait fait servir du thé. Les nobles dames n'étaient jamais à court de conversation...c'était un petit monde le monde de la bourgeoisie vous savez...
Après avoir usé plusieurs feuilles de papier et des mines de crayons, la jeune marquise avait réussit à prendre les tailles de chaque personne présentes et commencé à griffonner quelques esquisses et quelques recommandations lorsque les clientes désiraient une robe. Il ne fallait pas que la tenue soit la même que celle de la voisine voyez-vous?

Liberté aimait beaucoup ce genre de journée, elles étaient stimulantes et lui faisait toujours prendre conscience qu'elle était utile et appréciée. La plupart des bourgeoises de Londres ne travaillaient pas car entretenue par leur époux. Mais ce n'était pas le car de la jeune ange. Pendant son enfance, cette dernière avait été trop inactive trop mise à l'écart et c'est pourquoi à présent, elle aimait le contact avec les autres.
Cette boutique était en quelque sorte son exutoire, là, il n'y avait pas de majordome à son service, là, bien qu'étant directrice, elle se sentait égale à celles qui travaillaient pour elle. C'était son rêve et il c'est réalisé...alors qu'il aurait été tellement plus simple de vivre tranquillement dans son manoir à attendre que les jours passent grâce à la fortune familiale...

Lorsqu'elle entra dans sa voiture conduite par Céleste, Liberté put réellement souffler. La journée avait été tout de même très dure pour quelqu'un de sa condition. Même maintenant, la jeune femme gardait une santé fragile. Et s'épuiser au travail n'était pas forcément bon...Elle posa sur la banquette à côté d'elle une pochette avec tous ses croquis dedans...on ne sait jamais si une idée lui venait en tête elle pourrait ainsi noter directement! Au lieu d'avoir des feuilles volantes!
A présent la jeune femme pouvait se calmer, la journée était terminée et demain la boutique n'était pas ouverte. Son regard noisette se perdit dans la contemplation de la Tamise...le fleuve qui traversait Londres était sombre...très sombre...Liberté eut alors la désagréable sensation de se faire aspirée par cette grande étendu d'eau noire...c'était comme un trou noir dont personne ne pouvait plus ressortir.

Cela lui rappelait cette fameuse nuit ou...ou elle s'était faite agressée par ces deux hommes tandis qu'ils venaient de tuer ses parents! Aussitôt, prise d'angoisse, la jeune marquise referma le petit rideau précipitamment pour ne plus voir la nuit s'installer ni le fleuve. Cela faisait cinq ans maintenant...et pourtant la terreur était toujours présente. Heureusement qu'il y avait Céleste pour veiller sur elle sinon, il est fort probable que la jeune femme n'arriverait plus à fermer l'oeil de la nuit...

Quelques minutes plus tard, la calèche s'arrêta devant le manoir Rowney...la demeure dont elle avait hérité de ses parents. L'ensemble était toujours bien entretenue...elle attendit alors que son ange de majordome vienne lui ouvrir la porte et l'aider à descendre. Il faisait nuit noire à présent...et Liberté n'avait qu'une idée en tête, rejoindre la lumière...et la chaleur de son foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste Caeles
avatar
Bloody Angel



Messages : 25
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Après une dure journée de travail [Céleste]   Jeu 2 Aoû - 12:50

Tout n’était pas des plus simple, je ne vous le fait pas dires. Sachez que chaque matins, c’était la même rengaine, il sortait du lit de sa maîtresse qui avait encore fait des cauchemars toute la nuit pour retrouver sa chambre et se passer un coup d’eau sur son visage aussi blanc que la lune. C’était chaque jour qu’il relevait sa mèche de cheveux argenté, regardant l’orbite vide qu’il avait, c’était toujours aussi dur de le regarder. Toujours aussi dur car ça prouvait sa faible fasse à ce démon il y a longtemps… Il n’arrivait pas malgré deux siècles à encaisser la perte de son œil gauche…. Pour lui, l’ex chevalier, c’était toujours dur de savoir qu’on lui avait pris son œil aussi facilement et que par son inadvertance, une jeune femme était morte, que es anciens maîtres étaient morts que la fille unique était morte parce qu’il l’avait abandonné …

Enfin, ajustant son costume blanc de majordome, il sorti à l’extérieur. Préparant une table pour le petit déjeuner de Mademoiselle. Parfois il pensait à resté dans le lit de Liberté jusqu’à ce qu’elle se réveille pour voir sa réaction mais il ne le faisait pas… Il était bien lâche pour un chevalier. Mais bon, c’était le genre de caractère qu’avait Céleste… Enfin, la journée passa sans qu’il ne voie sa maîtresse.

C’était une journée plus que banale, le temps avait été radieux, ce qui annonçait une nuit claire et fraîche comme d’habitude et en fin de soirée, il devrait aller chercher Liberté à la boutique. Le cocher qu’il avait engagé finissait ses services vers 17 heures et Liberté ne rentrait pas avant 20 heures. C’était ce genre d’activité qui le poussait à arrêté tout ce qu’il faisait dans le manoir… A ce dit moment, il était dans la cuisine en train de préparer le diner. Un petit repas que l’on peu qualifier de banale, une simple salade de tomate et de figue avec un peu de gelé en entré, un blanc de poulet au curry accompagné de légumes pour le plat et un moelleux au chocolat pour le dessert. C’était vraiment simplet mais il avait bien que Liberté ne mangeait rien du tout … enfin, il déposa son tablier et remis ses gants en souffletant un peu, en rentrant il n’aurait qu’a dresser les assiettes. C’était déjà ça de fait. Enfin, retournant dans le hall, Céleste remonta à l’étage, enfilant sa veste, replaçant ses cheveux correctement, il e sourit en ce disant que malgré la perte de son œil il était beau gosse quand même. Bref.

Enfin, la route jusque la boutique n’était pas vraiment longue mais à cette période de l’année, quand la maîtresse rentrait, il faisait déjà nuit. Il avait bien que chaque trajet était une angoisse permanente. C’est en esquissant un petit sourire moqueur qu’i entendit les rideaux de la calèche se fermer précipitamment. C’était la même rengaine chaque jour, il était habitué. Cependant, il savait que de voir la mort, on ne s’en remettait pas vite, il avait deux cent cinquante ans, il ne c’était toujours pas remis de l’assassinat de la famille Sinclair. Il fît donc disparaître très vite son sourire, en ce disant que liberté avait l’éternité pour oublier maintenant. Tout comme lui … Stoppant doucement la calèche, Céleste descendit du siège de cocher, Il était temps qu’ils prennent plus de domestiques pour l’éviter de faire ça… La calèche, c’et ce qu’il détestait, il était chevalier que diable ! Enfin, il fût chevalier. Pourtant, malgré la peur de a maîtresse, il ne put s’empêcher de se tenir droit comme un I la tête levé vers le ciel pour regarder les étoiles. Il était ange, mais il était sur terre. C’était quand même étrange de son point de vue, dans son ancienne vie, on disait que les Anges avaient tous leurs places au ciel et qu’ils n’y en avaient aucun sur terre. Mais son existence même prouvait bien, le contraire. Bien que pourtant, il était de ces anges que l’on qualifie de gardien. C’était un travail comme un autre, c’est vrai mai c’était dur à réalisé quand on avait une protégée aussi émancipée et tout aussi ange que soi à protéger… Enfin…

Se dirigeant désormais à grand pas vers la porte du fiacre, il l’ouvrit doucement en affichant un sourire. Son iris pourpre sortant de l’obscurité. Si on ne savait pas que c’était un ange, on aurait bien pu comparer ce pauvre Céleste à un démon… Cruel ironie… Mais ce n’était pas de sa faute si il était albinos si ? Regardant attentivement sa Maîtresse, il monta sur la petite marche et lui tendit la main en souriant avant de commencer à parler.


« - Mademoiselle, paniquer ainsi ne fera que rider votre beau visage de plus. »

L’œil riant, il attrapa le matériel de dessin qu’elle avait posé sur une banquette et le cala sous son bras. C’est peu après que deux femmes de chambres sortirent du manoir un candélabre allumé à la main. Le chemin entre le fiacre et l’entré du manoir était court mais quand on avait peur du noir comme Mademoiselle Liberté Rowney, il fallait prévoir bien des coups d’avance. Prenant la fine main de Liberté, Céleste la tira de sa rêverie.

Elle était jeune et apeurée mais ce n’était pas une manière de se comporter.


Code couleur : #6495ED


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Little Secret ♪:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Après une dure journée de travail [Céleste]   Sam 25 Aoû - 11:52

Liberté était très proche de son majordome même si celui-ci s'aventurer parfois à se moquer d'elle. Ces derniers étaient presque toujours ensemble à tel point que cela pouvait faire jaser. Mais qu'importe...les gens pouvaient bien croire ce qu'ils voulaient. Liberté avait apprit de ses parents que le monde dans lequel la jeune femme avait grandit, était remplit de personnes s'ennuyant au point de passer le temps en colportant des ragots. Cependant, ce genre de chose glissait sur la jeune femme comme l'eau sur le verre. Si Liberté était sensible sur deux points, concernant les autres choses, cette dernière se montrait plutôt forte et ne se laissait pas marcher sur les pieds. Après tout...dans ce monde d'hommes, les femmes de sa condition devaient se battre tous les jours pour essayer de s'affirmer un minimum!

Bon...a cet instant, alors qu'elle était en train de marcher pour rejoindre sa demeure, la lady laissa tomber le masque, ses terreurs étant toujours bien présentes. Mais...pouvait-on lui en vouloir? Après tout, chaque jour, elle traversait cet endroit ou s'étaient déroulés des assassinats sordides...elle devait fouler ces même marches qui avaient été maculé du sang de ses parents. Heureusement son jardinier avait réussit à retirer la grande nappe de sang cependant, Liberté la voyait comme si elle était encore là...son cerveau était tellement imprégné de ce souvenirs ignoble qu'elle avait l'impression de sentir encore l'odeur ferreuse du sang.
C'est alors que Céleste intervint:


« - Mademoiselle, paniquer ainsi ne fera que rider votre beau visage de plus. »


Liberté arriva à sourire alors que des dames arrivaient avec des candélabres, éclairant ses pas. Il était agréable de constater que tous le monde prenait soin d'elle. Mais elle le leur rendait bien! Liberté prenait grandement soin de tout son personnel. Ils étaient un peu comme sa famille de plus, ils demeuraient sous sa responsabilité aussi, elle refusait de les traiter comme la plupart des nobles le faisait avec leur petit personnel. D'ailleurs, la demoiselle connaissait chacun de ses employés ainsi que leur situation.

" Je ne suis pas inquiète pour cela Céleste...les anges ne vieillissent pas n'est-ce pas?"


Cela sous entendait un "Donc laisse-moi m'inquiéter même si cela te semble exagérer."
La jeune femme pénétra enfin dans son manoir, son personnel presque au garde à vous, s'inclina en souhaitant la bienvenue à leur maîtresse. Quel bonheur de rejoindre tout ce monde après une bonne journée de travail! Celle-ci salua aussi les membres de son personnel et leur offrit un de ces magnifiques sourire dont elle avait le secret. Puis elle se débarrassa de son manteau et alla le ranger elle-même. Cela faisait partie des choses que la demoiselle aimait faire. Cette dernière détestait être comme la plupart des nobles: Des assistés de service! Il n'y avait rien de compliquer à ranger un manteau sois-même!

La fatigue commençait à se lire sur son visage...il y avait eut beaucoup de monde à la boutique et cela lui avait à peine laissé le temps de se restaurer à midi. Aussi, la jeune lady commençait à accuser le contre-coup de cette journée de folie. Cependant la journée n'était pas terminée pour elle...bien souvent la belle travaillait sur les commandes de ses clientes jusque très tard le soir.


"Céleste...as-tu passé une bonne journée?"


Demanda t'elle en lui souriant doucement. Liberté savait pertinemment que ses journées étaient à peu près toujours les mêmes mais elle aimait parler avec lui...pour se détendre et sa présence lui manquait tout simplement. Si son personnel était important pour la jeune femme, Céleste lui, était une personne à part entière pour cette dernière. Elle en profita pour aller nettoyer ses mains fines avant de passer à table.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste Caeles
avatar
Bloody Angel



Messages : 25
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Après une dure journée de travail [Céleste]   Dim 2 Sep - 18:06


C’est parfois dans les pires moments que l’on revoit sa vie comme on voudrait la vivre. Rencontrer des gens, avoir un amour passionné, fonder une famille, vieillir et tout le reste sont des moments dans la vie que l’on ne néglige pas en temps normal. Quelque chose de précieux que l’on veut préserver… Pourtant quand on a décidé de tout mettre en pâté pour le Diable, qu’importe la vie, ou bien d’autres plaisirs futiles. Les choses les plus simples deviennent trop simples, elles n’ont plus de goût, d’odeur, d’envie à transmettre. Quand on goute à l’extase que peut être la disparition d’une personne qu’on haïssait. Plus rien n’est comme avant, votre vie change, le monde devient moins… hostile qu’il ne pouvait y paraître. Peut-être, car une personne que l’on considérait comme un danger permanent n’est plus et que malgré tout ça nous rassure.

On a souvent dit qu’il valait mieux être seul que mal accompagné. Certes si vous vous promenez avec le Diable, la compagnie sera de courte durée et relativement néfaste pour votre âme. Cependant, quand vous êtes le Diable et que vous cherchez de la compagnie. Cela devient légèrement compliqué.


« Je ne suis pas inquiète pour cela Céleste... les anges ne vieillissent pas n'est-ce pas ? »

Sur ce point, on peut dire que Liberté marquait un énorme point. Pourtant, Céleste qui adorait briller aux yeux de tous était bien obligé de se taire, car les femmes de chambres et autres qui arrivaient avec les candélabres ne savaient rien de la nature angélique de leur maîtresse ni de celle du majordome.

Enfin, quand ils passèrent la porte du manoir, tout le personnel était dans l’entrée pour saluer la maîtresse des lieux. Céleste lâcha le bras de la demoiselle et donna aux cuisiniers et à quelques laquais des instructions pour servir le diner de mademoiselle. Aucun ne rechigna et ils partirent vaquer à leurs occupations alors que des femmes de chambre ragotaient sur la beauté de l’ange du haut du grand escalier. Il leur lança un sourire charmeur qui ne manqua pas de les faire réagir avant de placer un bonbon de la compagnie Phantom dans sa bouche. Il n’y avait aucun temps de répits quand Liberté rentrait et il le savait bien. D’ailleurs, il n’avait pas d’autre choix que de montré voir ses bonnes pour leurs annoncer quelques choses.



« - Nous pouvons vous être utiles, Céleste ? »
« - Vous le serai surement quand vous aurez été préparé un thé, le lit de Mademoiselle, ainsi que se robe de chambre et son bain. Elle semble épuisée et n’aura surement pas la force de rester éveillée après le repas. »

Elles s’inclinèrent toutes trois avant d’aller elles aussi vaquer à leurs occupations. C’est vrai que malgré que Céleste soit un ange, cela ne l’empêchait pas de fatiguer, d’ailleurs il pensait à une bonne nuit de sommeil. Mâchant doucement son bonbon à la menthe il engouffra quand même dans sa bouche une sucette translucide de couleur orangée. Presque arriver en bas de l’escalier qu’il descendait avec légèreté, Liberté se tourna vers lui :

« Céleste... as-tu passé une bonne journée ? »

C’est vrai que Céleste fût surpris de cette question, bien que Liberté lui pose chaque soir, il ne savait jamais comment répondre, il ne peut pas simplement dire qu’il avait fait son travail, ni qu’il avait pensé à elle durant toute on après-midi, il avait un rôle à tenir.


« - Encore compagnie, elle aurait été meilleur, mademoiselle. »

C’est tout ce qu’il arriva à lâcher pour la question de sa maitresse. À vrai dire, il n’avait jamais comment répondre à cela, parfois c’était facile, mais là il n’y arrivait pas. Allant cependant ce placer face à elle, Céleste tendit la main :

« - Votre diné va être froid à ce rythme Lady »

Il sourit un peu malgré la boule qu’il avait dans l’estomac.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Little Secret ♪:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après une dure journée de travail [Céleste]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après une dure journée de travail [Céleste]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» » Après une dure journée de travail - PV EVAN
» Le Sceau des Âmes
» Après une dure journée... [Sum & Chris]
» après une dure journée [ pv greg]
» Un verre après une longue journée de travail. Ft Alexie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: RPs abandonnés / terminés-