AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Enfin de nouveau réunis... [Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Enfin de nouveau réunis... [Shu]   Jeu 30 Aoû - 13:24

Aujourd'hui, il pleuvait. C'était un phénomène toujours fascinant à observer. Pourtant, il n'était pas rare au cœur de l'Angleterre, bien au contraire... Mais il y avait un petit côté magique à la pluie. Les gouttes d'eau, du ciel tombées, s'accrochaient au moindre élément du décor avant d'y glisser pour retourner à la terre, qui s'évaporaient ensuite pour retrouver le ciel... C'était un cycle éternel. La preuve que, malgré tout ce que l'on pouvait dire ou croire, il existait des choses qui ne disparaîtraient jamais, quoi qu'il arrive. Le bonheur en était peut-être un autre exemple... Après tout, même s'il arrivait parfois de mauvais événements, les liens que l'on formait au fil du temps avec les autres nous permettaient d'avoir réconfort et conseils. J'étais d'ailleurs venu en Angleterre dans le seul but de retrouver le seul véritable ami que j'avais jamais eu, même si j'ignorais où il se trouvait exactement. Alors j'espérais bien que, si jamais je ne le retrouvais pas, je réussirais à porter d'autres gens dans mon cœur même si j'avais encore un peu de mal à comprendre la gamme complète des émotions humaines. C'était la raison pour laquelle je sortais un peu chaque jour; pour tenter de fuir la solitude.

Toutefois, j'aurais peut-être pu faire une exception pour cette journée, avec ce temps maussade. Même si le ciel n'était pas à la tempête, ce qui se voyait en un coup d'oeil étant donné l'absence d'éclairs et de tonnerre, les flots de la Tamise étaient déchaînés en ce jour, probablement à cause du vent et de l'excès d'eau. Ce ne fut donc pas ma destination, même si j'aimais bien, en général, me promener le long de ce fleuve. Je préférais un paysage plus calme, plus tranquille. Le centre-ville ferait donc l'affaire. Dommage que les rues soient vides... Quoique il est vrai que certains humains deviennent malades pour un rien, j'aurais donc dû m'y attendre... J'avais au moins les vitrines pour me divertir en un coup d'oeil, celles-ci cachant mille couleurs. Et puis, étant donné que les magasins n'étaient pas fermé, si jamais je voyais un truc qui me plaisait beaucoup, je pourrais peut-être me l'acheter... J'étais habitué au monde des humains maintenant, après tout, même si je ne pourrais jamais vraiment me considérer comme un membre à part entière de cette société que j'aimais tant... Ce constat ne m'attristait pourtant pas tel qu'il l'aurait peut-être dû, surtout au vu des conditions météorologiques. Parapluie à la toile de couleur vert vif – presque vert pomme en fait – en main, celui-ci tournoyant de temps en temps selon mon envie, j'avais l'impression d'être la seule tache de couleur dans ce paysage grisâtre... Mais je ne voulais pas vivre dans une illusion, les mensonges et les faux-semblants étaient bien ce que je détestais le plus... Perdu ainsi dans mes pensées, une silhouette aux cheveux bleutés attira pourtant soudain mon regard, telle une ombre parmi les ombres, me faisant me retourner sous la surprise. Commençais-je à avoir des visions venues du passé, ou alors Dame Fortune était-elle enfin de mon côté ? Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir.


« ... Shu ? » appelais-je donc d'une voix hésitante, histoire d'être fixé, le cœur battant sous l'espoir d'avoir peut-être enfin retrouvé mon meilleur ami. Il ne restait plus qu'à voir si cette persone poursuivrait son chemin ou si elle se sentirait interpellée...
Revenir en haut Aller en bas
Shu Mikaze
avatar
Japenese Dredger



Messages : 157
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Cherche moi, ça sera un bon début ~

MessageSujet: Re: Enfin de nouveau réunis... [Shu]   Lun 3 Sep - 17:11

Que c’était long. Que c’était ennuyant. Surtout lorsque l’on n’a pas vraiment grand-chose à faire de ses journées. J’étais à peu près dans ce cas-là d’ailleurs. Oh non ce n’était pas parce que j’étais flemmard ou quoi que ce soit, c’était juste que … Je ne trouvais rien d’intéressant à faire dans cette ville étrangère pour moi. En plus de cela, aujourd’hui il pleuvait. C’était bien moche tout cela. Ce temps humide et ce ciel gris ne pouvaient pas apporter la bonne humeur, je pense. Mais le problème, c’était que dans ce pays qu’était l’Angleterre, ce climat était constant. Il ne faisait presque jamais grand soleil, il y avait toujours quelques nuages venant parsemer le ciel. Je devais avouer que ce climat était bien étrange, mais bon, je devais bien m’y habituer tout de même.

Tout le monde ici était habitué à ce rythme de vie, le climat et tout cela. Normal pour des personnes nées et habitant dans ce pays de pluie ? Mais seulement, pour nous, les étrangers, était-ce si facile de nous habituer à tout cela ? Pour ma part, la réponse était bien évidemment ; non. Il fallait dire que les gens d’ici n’aidaient pas non plus. J’étais même persuadé que voir des étrangers parcourir le pays ou la capitale londonienne les dérangeait au plus haut point. Qu’avaient-ils contre les personnes venant d’autres pays que le leur ? Nous étions différents, certes j’en étais conscient bien évidemment, mais point de vue culture. Nous étions tous humains non ? Pourtant des fois, j’avais l’impression que non.

Le regard que me portaient ces londoniens ne faisaient qu’amplifier ma mal vision des choses. Pourtant, que faisais-je de mal me diriez-vous … Principalement, rien, justement, je ne savais que faire de mes journées, à part errer dans les rues à la recherche de … cette fille. Mais après, si chercher quelqu’un était mal … Mais non ce n’était pas du tout cela. C’était sûrement juste parce qu’ils n’aimaient pas les étrangers. Ou peut-être était-ce juste envers les japonais ? Je devais dire que, notre pays n’était pas très ouvert par rapport à l’Angleterre, c’était sûrement cela. Mais bon, je m’en fichais bien en fin de compte. Qu’ils me regardent bien ou mal, ces personnes ne sont strictement rien pour moi, et je pense qu’ils ne le seront jamais.

Sympathiser avec les résidents du pays où j’étais venu me réfugier ? Hmm très peu pour moi. Et puis ce n’était pas comme si j’avais du temps à perdre aussi. Je devais la retrouver, coûte que coûte. Oui je m’obstinais à chercher quelqu’un que je haïssais, mais c’était comme si j’avais un compte à régler avec elle. C’était pour cela que je traversais la plupart des rues chaque jour, pour peut-être un jour la retrouver.

C’était pour cela qu’aujourd’hui, j’étais là, à errer comme à mon habitude. Bien que le temps ne soit pas trop de la partie, mais bon. J’avais peut-être plus de chance de trouver la personne que je cherchais, étant donné que peu de monde sortait part temps de pluie. Ou alors, j’avais moins de chance, si elle faisait comme la plupart des gens, qui était de rester chez eux. Enfin bon tant pis, je n’avais rien à faire et puis, je détestais rester enfermé pendant toute une journée, alors je n’avais qu’à sortir. J’étais donc dans le centre-ville de Londres, là où d’habitude, beaucoup de personnes sont présentes. Mais vu le climat, c’était plutôt tranquille, un léger brouhaha se faisait entendre, mais ce n’était pas assourdissant comme à d’autres occasions. Je marchais çà et là, à vadrouiller un peu partout, et n’ayant pas de parapluie ou autre pour me protéger de la pluie, j’étais déjà bien trempé. Mais c’était le cadet de mes préoccupations pour le moment. Je marchais, la tête légèrement baissée, la relevant parfois pour ne pas percuter les personnes qui arrivaient juste en face de moi. Après tout, ne devrais-je pas rentrer, surtout par ce temps ? C’est lorsque je pensais cela, qu’une voix me fit sortit de mes pensées, une voix qui appelait mon nom à ma plus grande surprise.

« - … Shu ? » entendis-je alors que je commençais à me rendre compte que cette voix m’étais étonnement familière. Oui, cette voix, je la connaissais très bien, comment pourrais-je oublier ce son qui m’était tellement familier. Mais c’était impossible, vraiment. Quoi que … Je me retournai alors, l’appel venant de derrière moi. La surprise fut encore plus grande lorsque je vis que cette voix venait bien de la personne dont je pensais. De la stupeur, j’écarquillai légèrement les yeux, puis ce sentiment disparaissait peu à peu.

« - Haruka ? … Qu’est-ce que … »

Je m’arrêtai alors en plein milieu de ma phrase, qu’est-ce qui se passait ? Non, je devais sûrement halluciner, c’était certainement cela. Haruka avait dit qu’il resterait là-bas, au Japon. Je lui avais demandé, il avait refusé, il l’avait dit. Je ne lui en avais pas voulu, non, même si depuis ce jour je n’ai cessé de penser à lui. Il était mon meilleur ami … Pourquoi dire « était » ? Il l’est toujours bien évidemment. Je me contentais de me dire cela, même si je voulais plus …

« - Qu’est-ce que tu fais ici ? Je croyais que tu ne voulais pas venir dans ce pays ? » reprenais-je de ma réplique précédente, la surprise ayant totalement disparu de mon visage. Par contre, l’incompréhension y avait pris place, car c’était vrai, je ne comprenais pas du tout. Haruka, il a toujours été là pour moi et moi toujours pour lui … Mais s’il avait changé de décision et était venu ici, tout cela pourrait-il revenir comme avant ?

HRP : Excuse-moi, c'est pas fameux, mais j'ai pas pu faire autrement éwè'

_________________________

Code couleur : #B0C4DE ou Lightsteelblue


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://london-butler.forumgratuit.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Enfin de nouveau réunis... [Shu]   Mer 17 Oct - 18:05

Shu. Mon meilleur ami. Ces mèches bleutées, même si elles étaient un peu aplaties et collées au visage à cause de la pluie. avaient aussitôt retenu mon attention, comme si j'aurais pu les reconnaitre n'importe où. J'avais agi sans réfléchir, son nom m'échappant avant même de savoir si j'étais prêt à le revoir, si jamais j'avais vu juste. Ce qui était le cas. Ce qu'on pouvait dire, c'est que la surprise semblait réciproque... Mais maintenant que j'étais confronté à ses questions, je me rendais compte à quel point la situation était embarrassante, car je ne savais pas quoi dire. Mon esprit formulait lui-même les mêmes questions chaque jour depuis que j'avais quitté le pays du soleil levant. Pourquoi l'avais-je suivi ? Pourquoi mon cœur était-il douloureux loin de lui ? Je ne comprenais pas ces choses là. Et pourtant, j'écoutais leur appel encore et encore, me perdant au cœur de cette douce folie. La preuve n'était-elle pas cette réponse que je lui offris, la tête un peu baissée sous la honte ?

« J'imagine que je voulais... pouvoir te venir en aide à nouveau... Et puis... La solitude est si lourde... »

Cela avait toujours été ma plus grande faiblesse. Qu'on le croie ou non, j'étais incapable du moindre mensonge. C'était sans doute parce que j'étais un ange depuis toujours. Un être pur et innocent... Il n'était toutefois pas ici uniquement question de ma solitude. C'était plutôt pour lui que je m'inquiétais, connaissant parfaitement bien les raisons de sa venue en Angleterre. Le cycle éternel de la vengeance. Et pourtant, au lieu de lui parler de ceci... Je lui tendis mon parapluie. Cela me semblait plus urgent pour le moment. De toute façon, je ne croyais pas vraiment pouvoir le faire changer d'avis, alors je devais me contenter de l'épauler dans des domaines où je pouvais lui être utile, même si c'était peu. Quoi qu'il en soit, je ne désirais pas qu'il soit malade. La souffrance humaine m'était insupportable, encore plus si cela touchait l'un de mes proches... Et puis ce n'était pas grave si j'étais trempé, c'était plus pour le principe de me fondre dans la masse que je l'avais emporté... Certes, il était sans doute assez grand pour le partager, mais ce genre de situation serait gênante après les accusations que je lui avais porté à son départ, non ?

« Mais peut-être n'es-tu pas heureux de me revoir, Shu... Je t'ai fait souffrir après tout... »

Je l'avais abandonné, je lui avais en quelque sorte dit que je ne lui faisais pas confiance... Pourtant me revoici, à m'imposer dans sa vie... Après mes nombreuses années à étudier le comportement humain, je crois bien qu'il aurait là de nombreuses raisons pour qu'il soit fâché envers moi... Oui, je pouvais comprendre, même si cela m'attristait un peu tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
Shu Mikaze
avatar
Japenese Dredger



Messages : 157
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Cherche moi, ça sera un bon début ~

MessageSujet: Re: Enfin de nouveau réunis... [Shu]   Jeu 8 Nov - 16:38

Haruka. Lui, ici ? Non, ce n’était pas possible. Je ne pouvais pas croire une telle chose. Je devais sûrement halluciner, oui, ou bien être dans un rêve très réaliste. Mais dans tous les cas, c’était bel et bien la réalité, juste devant mes yeux. Il était revenu, mais pourquoi donc ? Alors qu’il m’avait bien dit qu’il restait là-bas, au Japon, il avait tout simplement refusé ma proposition. Et ainsi fait, j’étais parti. Depuis, je n’arrêtais pas de me dire que je ne devais pas lui en vouloir, qu’il faisait ce qu’il voulait et que je ne devais l’obliger en rien. Mais je sentais qu’une partie de moi-même lui en voulait, j’avais été comme laissé, abandonné, n’est-ce pas ? Il avait toujours été là pour moi, et ça depuis le début. Et puis pouf, ce jour-là, pourquoi a-t-il fallu qu’il me laisse ? J’étais alors tombé bien bas. Peut-être en avait-il eu marre de tous les problèmes que j’avais pu lui causer jusqu’à lors ? Ou alors, avais-je fais, dis quelque chose qui ne fallait pas, qui l’a contrarié ? Je ne savais pas, en même temps, ces questions ne m’étais jamais venu avant. Jamais je ne m’étais posé autant de question au sujet d’Haruka, mais maintenant qu’il était là … C’était peut-être le moment, qui sait.

De mon air toujours quelque peu étonné, je me contentais de le regarder. Et lui, que pouvait-il ressentir en ce moment même ? Peut-être comme moi, de la surprise et de l’étonnement, ou bien encore quelque chose d’autre, que moi je ne ressentais pas ? Un long silence s’installa après mes paroles, cela devenait quelque peu … embarrassant. Après tout, je n’avais rien d’autre à dire pour le moment, j’attendais juste de voir quelle réponse il allait me donner. C’est alors qu’il daigna parler, la tête légèrement baissée.

« J'imagine que je voulais... pouvoir te venir en aide à nouveau... Et puis... La solitude est si lourde... »

M’aider … Voulait-il vraiment m’aider ? Comme avant ? Mais est-ce que je pouvais le croire au moins ? Après tout, c’était tout de même étrange qu’il vienne dans ce pays, alors qu’il avait refusé lorsque je le lui avais demandé. Mais après tout … il savait très bien pourquoi j’étais venu ici. Alors, est-ce que le croire était une bonne chose à faire, maintenant qu’il était là, devant moi ? Et que je me souvienne, Haruka ne m’avais jamais menti, alors pourquoi le faire aujourd’hui ? Non, une partie de moi voulait le croire mais une autre … ne voulait pas, et en aucun cas, sauf si …

Je ne donnai pas de réponse aussitôt, je réfléchissais d’abord. Oui car, s’il venait à ce que tout ce qu’il me dit est vrai, s’il voulait m’aider … cela voulait dire que je lui causerai encore du souci. Encore des problèmes. Je ne voulais pas. Je fus alors sorti de mes légères pensées en voyant qu’Haruka me tendait son parapluie. Avec tout ça, j’avais totalement oublié où nous étions, et qu’il pleuvait. Son parapluie … je ne le pris pas tout de suite. J’écoutai plutôt Haruka parler.

« Mais peut-être n'es-tu pas heureux de me revoir, Shu... Je t'ai fait souffrir après tout... »

Ne pas être heureux, ne sont pas les mots justes pour justifier tout cela. Si, j’étais heureux de le revoir, cet être si cher à mon cœur, que je croyais perdu à tout jamais. Mais d’un autre côté, le fait qu’il soit revenu, pour m’aider comme il avait dit, signifiait que ça redevenait un peu comme avant. Quand la confiance entre nous deux régnait en maître. Mais si tout cela était un cycle, cela voulait dire qu’à un moment ou un autre, il m’abandonnerait à nouveau … Je divaguais. A quoi pensais-je là ? Non, ce n’était pas du tout ça. J’avais confiance en lui, malgré tout ce qui c’était passé. Jamais, moi, je ne l’abandonnerai. Pour rien au monde. Maintenant qu’il était revenu vers moi, je ne le laisserai plus partir.

Après tout ce temps passé à réfléchir, je pris enfin le parapluie qu’Haruka me tendait depuis tout à l’heure. Je lui adressai alors un léger sourire, l’attirant vers moi pour qu’il soit lui aussi protégé de la pluie. Certes, j’étais déjà trempé de la tête au pied, ce parapluie ne me servait pas trop mais, c’était un geste de sa part que je ne pouvais nier. Mon ami blond en face de moi, je le fixais alors que je commençais à parler.

« - Haruka. Bien sûr que si, je suis heureux de te revoir, bien que je sois assez surpris, évidemment … Pourquoi, toi tu n’es pas heureux ? »

Je détournai alors mon regard qui se perdit dans la foule autour de nous. Certes, j’étais heureux, tellement que je pouvais à peine décrire cela. Mais, même avec cela, je n’arrivais pas à oublier le jour où il m’a abandonné. J’essayais de ne plus m’en souvenir, de l’oublier, ce jour que je pouvais maudire. Mais non, c’était tout bonnement impossible. Mon regard revint s’ancrer dans celui d’Haruka, ma main se posant naturellement sur son épaule.

« - Mais je n’ai en aucun cas envie de te causer encore des problèmes. Et puis, tu dois certainement savoir pourquoi je suis ici. Je ne veux pas que tu ais des soucis, toujours et encore à cause de moi. »

Je le fixais toujours, essayant de lire discrètement les émotions qu’il pouvait bien éprouver en ce moment même, après tout ce que je lui avais dit. Et puis … j’essayais également de cacher au plus profond de moi-même, cette partie de moi qui n’était pas de mon avis. Cette part de moi était en colère, mais j’essayais de la contenir, du mieux que je peux.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://london-butler.forumgratuit.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Enfin de nouveau réunis... [Shu]   Sam 5 Jan - 3:18

Mon parapluie se faisait de plus en plus lourd entre mes doigts, à mesure que les secondes s'égrenaient en silence. Était-ce à cause de la pluie ? Quoique... Peut-être était-ce plutôt mon cœur douloureux qui créait cette impression : pourquoi Shu n'acceptait-il pas mon cadeau ? Il semblait bien pensif et moi, je ne pouvais m'empêcher de croire que c'était de ma faute. Ah ! Pourquoi ne l'avais-je pas suivi lorsqu'il me l'avait demandé ? Tout aurait sûrement été bien plus simple si je n'avais pas eu si peur... Mon manque d'explications ne devait pas avoir aidé à faire pencher la balance de mon côté non plus. Peut-être avais-je raison alors. Peut-être avait-il été content de se débarrasser de moi. Après tout, en quoi pouvais-je vraiment lui être utile, malgré mes rêves un peu futiles ? Et j'imagine bien qu'il devait se demander constamment si je ne finirais pas par lui donner un coup de poignard dans le dos un jour, à mon tour, tout comme cette traîtresse de Misaki, qui n'avait laissé que le chaos derrière elle... Idiot, idiot, idiot. Je n'aurais pas dû l'interpeller plus tôt. C'était une erreur que de faire cette réapparition dans sa vie, même sous le fruit du hasard. Cela ne ferait que nous faire souffrir davantage... Toutefois, Shu nia ces doutes que je m'étais créé de toutes pièces, affirmant qu'il était heureux de me revoir, seulement un peu inquiet à mon sujet. Je ne pus m'empêcher de sourire légèrement : c'était une attention délicate de sa part, même si je ne voyais pas vraiment ce qui pourrait m'arriver, étant déjà mort, enfin, en quelque sorte...

« Tu ne m'as jamais causé d'ennuis... Je n'ai tout simplement pas eu le choix de rester là-bas... Pardonne-moi... J'avais peur... »

Ma voix tremblotait et, bien que mes iris azurés ne quittèrent pas ceux semblables de mon vis-à-vis, de grosses larmes roulaient à présent sur mes joues. Qu'il croit ce qu'il veuille dans ces sous-entendus, que c'était à cause de ma vieille « mère » ou je ne sais quoi, la vérité, c'est que j'avais eu bien peur, peur de le perdre, enfin, surtout de perdre notre amitié si précieuse. Il était le seul véritable ami que j'avais eu jusqu'à présent, après tout ! J'avais toujours été un grand sentimental, même s'il m'avait d'abord été bien ardu de comprendre toutes ces émotions... Avait-il lu la souffrance au fond de mes grands yeux tout à l'heure ? Était-ce la raison cachée à ses paroles ou était-il sincère ? Peu m'importait, très franchement. J'étais heureux si lui l'était, à ce sujet, je ne pouvais me mentir. Il était une personne importante, oui, très importante. Finalement, mu par une impulsion venant de je ne sais exactement où, je pris Shu dans mes bras, sans doute parce que cela faisait trop longtemps que l'on ne s'était pas vus et aussi pour lui prouver que je ne lui en voulais pas, non, ce n'était pas de sa faute. Pas vraiment. Il n'était qu'un pauvre humain après tout et il ignorait tout de moi, enfin, en ce qui concernait ma vraie nature... Après tout, je ne lui avais jamais menti, mais je ne lui avais jamais dit toute la vérité non plus... C'était là le terrible fardeau des anges : malgré tout le bien qu'ils voulaient ou pouvaient faire, du point de vue général, ils n'existaient tout simplement pas.

Et maintenant, quoi ? Nos chemins se sépareraient-ils à nouveau ? Non... Je ne voulais pas. Je m'agrippai un peu à sa manche, le regard toujours un peu mouillé, ne sachant plus quoi faire ni quoi dire, ne voulant pas le supplier de ne pas m'abandonner... comme moi, je l'avais fait... Peut-être que je le mériterais, en fin de compte...


[HRP : Désolé pour le retard >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Shu Mikaze
avatar
Japenese Dredger



Messages : 157
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Cherche moi, ça sera un bon début ~

MessageSujet: Re: Enfin de nouveau réunis... [Shu]   Jeu 31 Jan - 14:44

Les retrouvailles, ça peut parfois être quelque chose de formidable, synonyme de bonheur et gaieté. Mais parfois, ça peut être tout le contraire. A ce moment-là, je ne pouvais pas classer nos retrouvailles, du moins pas correctement. Certes, j’étais heureux, heureux de enfin pouvoir le revoir, lui, Haruka, l’être le plus cher à mon cœur. Cependant, une partie de moi, que je détestais soit dit en passant, n’était pas de cet avis. Cette facette que je cache au plus profond de moi-même, cette facette qui, sans le vouloir, était ressorti ce soir-là, lors du … meurtre que j’avais commis. Bien que, ça n’avait pas été exactement « moi » qui avait fait cela, mais cette part de moi, violente à souhaits, que je contrôlais, difficilement, mais sûrement. Mais cela, personne n’y croyait. C’était bien cela le problème. Et maintenant, j’essayais de me contenir le plus possible, essayant de penser à autre chose. Chose qui était vraiment rude, d’où mon air pensif et légèrement détourné de la conversation. Je n’y pouvais rien, mais j’espérais juste qu’Haruka n’en voie rien.

Je continuai, malgré tout cela, à regarder mon ami qui, sans le dissimuler, paraissait … troublé. Etait-ce là le bon mot pour décrire cette impression que j’avais ? Bien que je lui dise que j’étais heureux de le revoir, il n’avait pas l’air bien rassuré. J’étais de cette pensée également, de mon côté. Oui, car sans le vouloir vraiment, je mentais. J’étais heureux sans l’être réellement, mais ça, je le gardais pour moi, je ne voulais pas faire encore plus de peine à mon ami, je lui avais déjà causé tant de soucis … Etre du côté d’un « meurtrier » est synonyme de « complice » n’est-ce pas ? Je ne voulais pas, je ne voulais plus qu’il subisse ce genre de choses par ma faute, à cause de mon pur égoïsme né, que je n’arrivais pas à contenir. Mais maintenant, qu’il était revenu à moi, que devais-je faire ? Que devais-je lui dire ? De s’en aller, de s’éloigner de moi pour qu’il n’ait plus de problèmes ? De faire en sorte que notre amitié devienne néfaste, et que je l’abandonne, comme il l’avait fait il y a quelque temps, lors de mon départ pour ce pays ? Non non, je ne voulais pas non plus cela, je ne voulais pas lui faire de peine de ce genre-là … Que faire, alors ?

« Tu ne m'as jamais causé d'ennuis... Je n'ai tout simplement pas eu le choix de rester là-bas... Pardonne-moi... J'avais peur... »

Je fus légèrement surpris par ses paroles, lui disant que jamais je ne lui avais causé de soucis … Mais seulement, je n’arrivais pas à le croire. Mais, il venait de dire qu’il avait peur … mais peur de quoi au juste ? Je me le demandais bien, et je ne tarderai pas de lui poser la question. Mais seulement, je préférais demeurer dans le silence pour le moment, le temps de laver mon esprit de toutes ces pensées futiles que j’avais pu avoir il y a quelques instants. Seulement, je fus coupé de court par l’expression que pris le visage d’Haruka en seulement quelques secondes. Des larmes perlaient, roulant sur les joues du fin visage de mon ami. Voir cela me faisait mal, très mal. J’avais mal au cœur, il pleurait de ma faute. C’était mauvais, très mauvais. Jamais je ne l’avais vu pleuré, et le voir maintenant, alors que nous nous étions tout juste revu, était une sensation horrible. Et alors que je ne m’y attendais pas, il me prit dans ses bras, me serrant légèrement contre lui. Je ne pus m’empêcher de sourire, bien que ce sourire soit attristé. J’étais nul. J’étais idiot. Tout ce que je pouvais dire, faire, avait des conséquences sur chaque personne m’entourant. Mais comment soigner cela ? Cela est juste, irrécupérable, et c’est une plaie qui restera à jamais ouverte, et qui chaque jour, saignera encore et encore.

Le silence se faisait de plus en plus présent, l’atmosphère était comme qui dirait, lourde. Les gouttes de pluie tombant sur le parapluie nous protégeant se faisaient assourdissantes, dans ce calme et ce silence de mort qui régnait entre nous deux. A vrai dire, ne sachant que dire, ou que faire, je préférais rester immobile. Mais il fallait que je remédie à cela. Mais je ne pouvais pas faire ou dire n’importe quoi non plus. Contrairement à ma grande habitude de déblatérer ce qui me passe par la tête. Je sentis alors Haruka tirer légèrement sur ma manche à laquelle il s’était accroché, pour ma part, je ne disais rien à cela. Le sentir tout près de moi me rassurait un peu, bien qu’il fallait que je me fasse une raison.

« - De quoi avais-tu peur, si je peux me permettre, et si bien sûr, tu veuilles bien me le dire … ? »

Je ne voulais pas non plus le forcer à répondre, à cette question qui restait tout du moins personnel, d’un certain point de vue. Puis, quelques instants après avoir posée cette question qui me tourmentait depuis un moment, je relevai doucement la tête d’Haruka, pour pouvoir le regarder de nouveau, passant doucement mes doigts sur son visage, lui séchant ses larmes. Plus jamais je ne voulais le voir pleurer, du moins pas devant moi. C’était trop douloureux pour ma part, je ne pouvais supporter.

« - Les larmes ne te vont pas Haruka, le sourire te va mieux. »

Un léger sourire collé aux lèvres, mon regard toujours ancré dans le sien, je le serrais légèrement contre moi, et dans une légère pulsion, j’embrassai doucement son front, avant de lui prendre la main tout en l’emmenant autre part. A vrai dire, trop de personnes trainaient autour de nous, cela m’énervait au plus haut point, bien qu’elles n’écoutaient pas notre conversation. Etant maintenant dans une ruelle dégagée, et protégés de la pluie par les larges toits des habitations, je posai le parapluie, pour ensuite recommencer à parler, mon regard se reposant sur mon interlocuteur.

« - On sera mieux au calme pour parler … Alors, tu es prêt à me suivre de nouveau, comme avant, pour le meilleur et pour le pire ? Ou bien tu veux que l’on prenne des chemins différents, pour éviter une pareille chose à ce qu’il s’est passé avant, quand je suis parti de notre pays ? Tu as le choix, je ne t’oblige en rien évidemment. Tout ce que je veux, c’est que tu ne sois pas sous la contrainte. »

Tout en parlant, j’adressai un sourire à Haruka, prouvant que mes dires étaient sincères. M’adossant au mur, j’attendais ses explications, et ses réponses à mes nombreuses questions.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://london-butler.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin de nouveau réunis... [Shu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Enfin de nouveau réunis... [Shu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lien du sang de nouveau réunis [Pv Jared]
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» PERCER À JOUR LA PENSÉE DU NOUVEAU PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS
» Nouveau visage des Etats-Unis d'Amérique du Nord
» Un nouveau champion des Etats-Unis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: RPs abandonnés / terminés-