AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ran-Mao, Waaakaaameeeee ~ [ Completed ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Ran-Mao, Waaakaaameeeee ~ [ Completed ! ]   Sam 20 Oct - 22:31

Ran-Mao
Feat. Ran-Mao


« My brother's foe. I will kill you. »


» Prénom : Ran-Mao
» Nationalité : Chinoise
» Âge : 20 ans
» Sexe :
» Date de naissance : 4 juin
» Race : Humaine
» Rôle dans la société : Civile
» Sexualité : Hétérosexuelle

» Aime : Lau-Lau, les chat, les algues ♥
» Déteste : Les rabats-joie et pis ... Vala.
» Autres détails : Nyan ~
« Wakame suki suki ... »


» Your Caracter «

Contrairement à ce que vous, pauvres idiots, pourriez penser au premier abord, Ran-Mao - aussi connue de moi même sous le doux pseudonyme de Ranymayette, ou encore Mayette – est bien loin d'être stupide, passive ou quoique ce soit d'autre de si dévalorisant. Seulement … Elle est dans son monde. Ce qui l'amusera elle paraîtra sans doute stupide aux autres et vice versa. En fait, autant on a du mal à la comprendre elle, autant elle ne comprend pas grand chose au monde extérieur, certainement est-ce là quelques résidus de son éducation passée. Ce qui se fait, ce qui ne se fait pas, ce qui se dit … Tout cela est un mystère pour elle. Mais elle ne tente pas réellement de comprendre finalement parce que son monde tourne seulement autours de Lau qui n'a jamais rien fait pour la changer, au contraire, il lui ressemble beaucoup, ils ont les mêmes origines et se comprennent. Londres ? Qu'est-ce qu'elle peut bien en avoir à faire ? De toute façon sa manière d'agir ne changera jamais.

Mais cette attitude laisse une marque de naïveté sur sa personne et finalement, n'ayant pu vivre correctement, elle n'a pas eut de crise d'adolescence nécessaire à l'arrivée à maturité. C'est pourquoi elle garde cette curiosité caractéristique de l'enfance et cet émerveillement infantile devant chaque choses inconnues. Un rien lui fait plaisir et elle rougira de bonheur en mangeant une quelconque sucrerie. C'est tout simplement « Croooo meugnon ! » diront certains. Sa manière de répondre sans montrer aucune expression laisse elle aussi une impression de candeur, bien que ce ne soit pas toujours un fait avéré. Par exemple, elle pourrait savoir quelle réaction provoquerait ses mots et le dire tout de même – la chinoise n'a pas sa langue dans sa poche … d'une certaine manière du moins – sachez que cette phrase n'avait aucune connotation perverse, si vous en avez vu une, vous êtes un/une vieux/vieille porc/truie dégueulasse. Je disais évidemment que bien qu'elle ne parle pas beaucoup, si elle voulait parler, elle le faisait, peu importe la situation – mais il peut aussi arriver des fois où elle même ne se rendra pas compte du poids de ses mots. Principalement lorsqu'il s'agit d'un de ses désirs, une volonté qu'elle formule. Ou alors lorsqu'on lui reproche sa non décence. Sachez d'ailleurs qu'elle peut être assez têtue, et étant donné qu'elle ne demande presque rien, Lau le lui accorde généralement - il est trop zentil le p'tit Lau ♥ -.

Cependant, s'il y a a bien une chose en laquelle elle est sûre, c'est tout ce qui concerne les hommes : ce qu'ils attendent des femmes ne diffère jamais d'un pays à un autre. Ils veulent qu'elles soient contre eux, proches, et qu'elles exaucent le moindres de leurs désirs sans même qu'ils n'aient à les formuler. Mayette – Uh uh ♥ - le sait bien et agit en conséquence. Pudeur ? Elle ne sait pas ce que c'est et n'en voit pas l'utilité. Les femmes d'aujourd'hui sont tellement coincées ! Les hommes aussi d'ailleurs. Etre tout émoustillé à la simple vue d'une jambe nue … Ils devraient plutôt s'en réjouir, et les femmes devraient profiter de leurs atouts pour séduire ! Incompréhensible. Vraiment. Elle, elle sait s'y prendre et ne se gêne pas pour le montrer. Après tout c'est l'une des deux seules choses pour lesquelles elle s'estime douée – oui, peut être elle-t-elle légèrement prétentieuse sur certains points -. La deuxième chose est le combat, parce qu'elle connait sa force, et même si elle ne s'en vante pas sur tous les toits – après tout il vaut mieux pour elle qu'on ne connaisse pas ses réelles capacités, même si elle ne se cache pas réellement – elle sait de quoi elle est capable. Mais si elle est arrivée à ce niveau, ce n'est pas seulement en claquant des doigts, parce qu'elle a été exigeante avec elle même, jusqu'à arriver à faire au mieux possible. Et si auparavant elle ne désirait être forte que pour se complaire dans sa situation, à présent elle souhaite réellement protéger Lau, son grand frère.

Lau doit d'ailleurs être la seule personne – à quelques exceptions près – à qui elle tienne réellement. Non pas qu'elle soit méchante ou qu'elle ait du mal à s'attacher, mais elle ne trouve que peu de personnes qui la comprennent réellement. Et puis elle a l'impression d'être importante pour lui, alors forcément, ça crée des liens. Liens qui ne se résument heureusement pas qu'à aller sous la couette de temps à autres. La relation que ces deux là entretiennent est d'ailleurs étrange puisque Ran-Mao le considère réellement comme un frère, et pourtant, passer à l'acte avec lui ne la dérange pas. C'est étrange, vraiment, mais encore une fois, peut être est-ce du au fait que pour elle, le mot sexe n'est pas tabou et s'aborde aussi facilement que parler du beau et du mauvais temps.

» Your Physique «

Ran-Mao n’est pas très grande, elle est même plutôt petite et est assez fine. Elle pourrait paraître jeune, innocente, fragile … Cependant elle a de beaux atouts diront nous. Une taille marquée, une poitrine imposante, de grandes jambes fines, elle est ce que l’on appelle une magnifique créature ~. Sans doute son attitude joue aussi en faveur de la femme mûre plutôt que la fillette. Et puis elle a un beau visage, un visage de femme, tout simplement. Elle ne se maquille pas souvent, pour la simple et bonne raison qu’elle n’aime pas ça, ça la gêne. Toute personne se maquillant pourra en témoigner : frottez vous les yeux par inadvertance et constatez le résultat. C’est laid hein ? Et bien Mayette ne veut pas être laide, elle se doit de prendre soit d’elle, Mayette est coquette. Etant donné qu’elle sait combien elle peut être tête en l’air de temps à autres, elle ne se maquille pas souvent. Et ça ne retire en rien son charme, bien au contraire. Elle est belle – oui, c’est le mot, belle – même au naturel ! Oui je sais, moi aussi je suis jalouse d’elle.

Néanmoins ce n’est pas parce qu’elle ne se maquille pas qu’elle se néglige. Vous voulez une preuve ? Bien. Combien croyez-vous qu’il lui faille de temps pour faire sa fichue coiffure ? Quelques minutes ? Ah ah ah ! Pauvres petits, il lui faut bien plus que cela. Rien que pour faire ses deux tresses, il lui faut bien du temps, parce qu’elle a les cheveux longs, vraiment longs. Imaginez, ses tresses arrivent à ses hanches, alors si en plus ses cheveux étaient détachés … Vous n’y pensez pas. Ses tresses d’ailleurs sont même enroulées autours de … deux chignons dirons nous de part et d’autre de sa tête, donnant la légère impression qu’il s’agit d’oreilles de chat – Cuuuut ! –. Son visage est encadré de deux mèches égales et surmonté d’une frange noire. Le tout est complété par une magnifique rose qu’elle place à gauche de sa tête et auquel elle attache un léger ruban jaune.

Passons eux vêtements à présent. La première chose que l’on remarque c’est que c’est affreusement court et indécent. La deuxième chose est que ça fait typiquement chinois, et la troisième est « Oh Dieu, elle n’aurait pas pu mieux se mettre en valeur ! Je vote pour ! Mayette présidente ! » Mais ça, ce sont généralement les hommes qui le pe0nsent. Et quelques femmes. Mais la plupart des femmes pensent plutôt à jalouser ses formes – oui bon fallait bien mettre cette phrase quelque part hein, pas taper ! Moi aussi j’la jalouse la sale … Hum. - En effet, elle porte une robe violette absolument pas décolleté dans un style typiquement chinois, mais sa poitrine est soulevée par un corset noir retenu et serré à l’aide d’une cordelette blanche. Sa robe violette est ensuite ouverte le long de chacune de ses cuisses, lui permettant des mouvements plus fluides. Elle ça lui convient parfaitement. Et pour rajouter une touche coquette à cela, sur le bas de sa robe sont dessinées quelques fleures mauves et blanches. Ensuite et en tant que gilet, elle a une verste à manche longue mais qui ne descend par en dessous des hanches, une veste courte en fait. Elle est bleu marine et chaque extrémités du vêtement a une bordure noire du plus bel effet. Enfin, au niveau des mains se trouvent quelques attaches jaunes assortis au ruban présent dans ses cheveux.

Nous finirons par les longues chaussettes noires arrivant à mi-cuisse mettant ses formes en valeur. A ses pieds se trouvent des ballerines noires – non pas celles d’aujourd’hui qui font un mal de chien, mais des ballerines souples, confortables qui suivent le moindre des mouvements pour un parfait confort du pied -. Pour finir nous parlerons des accessoires présents à ses chevilles. Deux petits bracelets d’or qu’elle ne retire jamais, présentant de multiples clochettes au tintement gracieux. Elle aime beaucoup ce son.

Ah finalement il me reste à vous parler d’une chose encore, il s’agit de ses armes. Je ne pense pas qu’il y ait de véritable nom à ces outils. Ce sont en fait deux … massues. Imaginez un long bâton noir au manche d’or au bout duquel est attaché une espèce de ballon bleu et gris, le tout surmonté d’un pompon bleu absolument craquant. Lorsque Mayette s’en sert, ils semblent être extrêmement légers et maniables, ce n’est que lorsqu’ils frappent le sol qu’on se rend compte que l’on s’est trompé. Ces masses n’ont rien de légères, ce sont même d’excellentes armes si placées entre de bonnes mains. Ce qui est le cas avec Ran-Mao.

» Your Story «

En Chine, il est difficile d'élever une fille. Ca coûte cher, c'est encombrant et elle a plus de chance d'amener la honte sur la famille qu'autre chose. De plus, toutes les familles n'ont pas les moyens ou l'envie de s'occuper de cette charge supplémentaire, ceux qui sont en bas de l'échelle ont bien d'autres préoccupations, et une erreur de jeunesse, un coup d'un soir, ne devrait pas ruiner une vie entière. Quelle chance a une femme encombrée d'un enfant d'un jour trouver le prince charmant ? Je dirais qu'elle est à peu près nulle. Et pourtant la matriarche de la petite famille trouva une protecteur. Saviez-vous que dans le domaine de la prostitution, le 'gérant' dirons-nous, est très protecteur envers ses filles ? Protecteur, mais profiteur. Il avait vu en cette femme une source importante d'argent. Elle était plutôt désirable, et avait même une fille qui prendrait le relais quelques années plus tard. « Faites qu'elle ressemble à sa mère plus tard ! ». Mais l'éducation n'attend pas et la petite Ran-Mao vécu dans ce bordel avec un proxénète en guise de professeur. Quel merveilleux endroit pour l'épanouissement d'une enfant.

Première règle qu'elle apprit : ne pas trop parler. Les hommes n'aiment pas les bavardes disait-on. Les femmes doivent seulement ouvrir la bouche lorsqu'on leur en donne l'autorisation, ou alors hocher la tête en signe de consentement. Parce qu'on ne rechigne jamais à faire quelque chose. La deuxième règle fut d'aguicher les sens de l'homme, se rendre désirable, car dans le cas contraire on ne pourrait la garder, elle ne servirait plus à rien. C'est donc de là que vient le caractère plutôt, hum, muet de Ran-Mao. Troisième et dernière règle, savoir fixer des limites. Il se peut qu'une femme se plaigne si on lui en demande trop. Elle doit dans ce cas venir voir le grand frère de toutes ces filles afin qu'il règle quelques petites affaires avec le client trop désireux.

Pourtant, après tout cela, Ran-Mao ne suivit pas complètement les traces de sa mère, parce que l'un de ses premiers clients finit par l'employer – versant une bonne somme au proxénète en dédommagement - trouvant son éducation absolument parfaite. Il paraît qu'il cherchait une manière de réduire ses frais en employant une personne pour faire plusieurs boulots à la fois, quoi qu'il en soit il permit à la jeune fille de sortir du quartier délabré dans lequel elle vivait et mener un autre style de vie. Enfin plus ou moins. Elle servit de passe temps et de garde du corps, par cela elle dut donc apprendre le maniement des armes, chose pour laquelle elle semblait avoir un don inné du fait de sa force que l'on ne soupçonnait pas en premier lieu.

« Bien sûr, je l'ai su dès le premier regard ! Qui crois-tu que je sois ? J'ai l'œil pour ce genre de choses. Dès le départ, j'ai vu en toi un bon investissement ! »

Disait l'homme. Mais bien sûr monsieur Truc – n'allons pas chercher un nom à cet homme qui mourra sans doute dans un futur proche -, tout le monde te croit. N'importe quoi. Enfin bref. Le fait qu'elle possède ce genre de capacité en dépit de son apparence était d'ailleurs un bon moyen de cacher son jeu, une chose positive pour la petite chinoise donc. Les années qu'elle passa avec Truc ne furent pas les pires années de sa vie mais … les plus ennuyeuses. Parce qu'il s'agissait d'un homme égoïste et machiste et qu'il ennuyait passablement la jeune fille. Non pas qu'elle soit jamais un jour sentie vexée par ses remarques, elle n'en avait à proprement dire strictement rien à fiche, mais c'était vraiment ennuyeux. Toujours la même rengaine… Il n'y a rien d'amusant à force. Déjà que ses blagues étaient horribles de base, ça volait de plus en plus bas. Alors Ran-Mao devînt légèrement moins respectueuse avec le temps et se permit à faire quelques remarques, bien qu'il faille avouer que parfois le moment était mal choisi. Par exemple lorsqu'arrivait le moment de passer à l'acte.

« Evidemment tu ne peux pas comprendre pourquoi je t'ai choisie, mais sois heureuse d'être là, d'avoir un Maître tel que moi, qui prends sois de toi ! » Il était aussi du genre à parler fort en toute circonstances. Très agaçant. « Et puis, ne viens pas me dire que tu as mon corps en horreur, je suis si beau, si attirant, au moins autant que- »

« Un poireau bouilli … » Ran-Mao ne fixait pas son visage, l'air de rien. Sa remarque avait eut le mérite d'effondrer la tours. Voici donc le premier onze septembre de l'histoire, et il eut lieu en Chine.

En fait, la Chinoise apprit même à aimer ce genre de remarques dites sur un ton badin qui pouvaient ridiculiser une personne. Pas besoin de longs discours – elle n'aimait pas les longs discours – la gestuelle et, à l'occasion, quelques paroles suffisaient largement.

Mais son train train quotidien finit par prendre fin lors d'une attaque contre Truc. Ce n'était pas la première, mais allez savoir pourquoi, celle-ci fut différente. Ran-Mao avait environ seize ans lorsqu'elle rencontra cet étrange bonhomme. Il paraissait qu'il s'appelait Lau et qu'il allait tuer Truc pour des histoires d'Opium. A moins que ce ne soit un remboursement inexistant ou en retard. Quoi qu'il en soit ce n'était absolument pas les affaires de la Chinoise, et à vrai dire elle s'en fichait pas mal. Tout ce qu'elle devait faire, c'était défendre Truc. Mais avant même qu'elle n'ait pu engager le combat, Lau s'approcha d'elle et lui tapota la tête.

« Oh mon petit papillon ! Tu as tellement grandi depuis la dernière fois où je t'ai vu ! Dis, tu voudrais pas venir avec moi ? Je t'offrirais de très jolis vêtements ! ... Ah oui, c'est vrai, avant que j'oublie … Tu es qui déjà ? »

Ran-Mao pencha la tête sur le côté, sans vraiment comprendre.

« Ran-Mao. »

Elle le regarda quelques secondes puis acquiesça. Ce n'était pas comme si elle était réellement fidèle à Truc ou si rester avec lui lui était profitable. Alors elle préféra rejoindre Lau et lui servir de garde du corps. Et il n'y a pas à dire, entre le gros porc barbu avec qui elle était, et ce jeune, magnifique, chinois en pleine forme, le choix était vite fait.

Jamais elle ne regrettera son choix, parce qu'elle considéra rapidement sa vie comme parfaite. Elle avait effectivement de nouveaux vêtements – Oh non, je la compare à un Elfe de Maison maintenant ! – et elle était un papillon en plein forme. Elle fit même des rencontres très intéressantes avec la famille Phantomhive, particulièrement le petit Ciel qui était encore siiii innocent, siiii craquant, siiii naïf, et tant d'autres choses encore ! Et puis malgré que Lau se soit entouré de jolies demoiselles, elle était celle avec qui il restait constemment, la petite sœur. Et elle lui rendait bien cette affection parce qu'elle ne considérait pas Lau différemment. Un mélange de frère, de sauveur et de damoiseau rudement séduisant.

» Behind the Mask «

Pseudo : Kalia 8D
Age : 16 bougies sur le gâteau :3
Loisirs : Bah je fais du théâtre le vendredi - donc je suis pas sur internet à ce moment là 8D - je vous prends à peine pour des idiots --
Niveau RP : A vous de juger, mais je fais du Rp depuis ... 6 ans je crois.
Comment as-tu trouvé le forum ? Avec mon ami Google, mais je connais Grellu 8D
As-tu lu le règlement ? Valid' by Doll ♥
Autre chose à dire ? Non je pense pas ... Désolée pour les fautes il est tard et je suis nulle en Aurotographe 8D Ah et pis le fofow est zoliii aussi :3


© Codage by Doll pour London Butler - Tout plagiat partiel ou complet est interdit.


Dernière édition par Ran-Mao le Lun 22 Oct - 7:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ran-Mao, Waaakaaameeeee ~ [ Completed ! ]   Dim 21 Oct - 10:51

Bienvenue parmi nous my dear ~

Je n'ai pas de choses spéciales à te dire ... mis à part que le début de ta fiche est super 8D En espérant que le reste sera comme tel ;0 -out-

Bref, bon courage pour la suite de ta fiche ~ Préviens lorsque tu auras fini ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ran-Mao, Waaakaaameeeee ~ [ Completed ! ]   Mer 24 Oct - 14:27

Ow merci du compliment ça fait plaisir à voir :3 Et merci du bienvenue aussi d'ailleurs \o/

Sinon je pense avoir fini ma fiche. D'ailleurs pour le caractère et mental - et même l'histoire d'ailleurs, mais si ça pose problème, ce sera plutôt pour le caractère - j'ai inventé quelques parties pour avoir de quoi raconter sur Mayette - J'aaaime ce surnom que je lui ai trouvé ♥ - oui je suis stupide -- parce que sinon je ne savais pas vraiment quoi écrire ~ Enfin j'ai tout de même essayé de rester dans le personnage hein, mais quand on écrit on ne se rend pas toujours compte si on s'éloigne trop du sujet, donc c'est à vous de me dire x)

Merci d'avance, admins de mon coeeeeur *-*

Moi lèches bottes ? Naaan 8D
Revenir en haut Aller en bas
London
avatar
I'm a PNJ



Messages : 78
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Ran-Mao, Waaakaaameeeee ~ [ Completed ! ]   Sam 27 Oct - 13:17

Well well, the verdict ~

Bon. Ce que j'ai à dire sur ta fiche, c'est qu'elle est trèèès intéressante, même s'il y a des parties inventées, ça tient la route donc ça va.
Tu as bien cerné le personnage, ta présentation est niquel ;0
C'est pour ça que je te valide ! Je t'ajoute ton rang et t'ajoute à ton groupe ~

Encore bienvenue, et bon RP parmi nous, en espérant que tu te plairas ♥

PS : Désolé pour le retard et l'attente D8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://london-butler.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ran-Mao, Waaakaaameeeee ~ [ Completed ! ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ran-Mao, Waaakaaameeeee ~ [ Completed ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mundis Art ~ [Completed]
» Jihad 99% completed!
» Gale Hemmens → All That's Known | Completed.
» Alev - Completed
» En apesanteur~ [featuring Bakao ♥] [Completed]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: Vieux sujets-