AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Snow Highwind | En cours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Snow Highwind | En cours...   Sam 1 Déc - 17:52

Snow Highwind
Feat. Iri Flina (Sword Girl)


« Le malheur s'abat sur ceux qui ne l'ont pas cherché... »


» Nom : Highwind
» Prénom : Snow
» Nationalité : Anglaise, pardis ~
» Âge : 18 ans
» Sexe : Féminin
» Date de naissance : 14 Novembre
» Race : Une petite marrionnette
» Rôle dans la société : I'm the skater to Noah's Ark Circus
» Sexualité : Hétérosexuelle

» Aime : La neige, le cirque, danser, patiner et lire...
» Déteste : Les menteurs, les lâches, la chaleur, le sang...
» Autres détails : Il me manque... Juste un ventre ~
« Puppet in the heart »


» Your Character «

Pourquoi cette question ? Espérez vous par sa réponse savoir a l'avance ou je me rendrais ou quels seront mes objectifs ? Que vous soyez animée de bonne ou mauvaises intentions a mon égard n'a aucune importance a mes yeux. Sachez, vous qui lisez ses lignes, que je suis impitoyable. Je suis créer en tant que marionnette, a niez chacune de mes émotions et a vivre seule en milieu hostile. Je ne suis pourtant pas du genre a refuser l'aide que l'on m'offre, mais je jauge d'abord celui ou celle qui veut me soutenir, car celle ou celui ci ne doit pas devenir un poids pour atteindre mon objectif. Car oui, je n'agis jamais aux hasard, quoi que je fasse, cela suivra toujours un but précis à atteindre, un objectif que je me suis fixée, aussi futile et inutile que parfois grand et puissant, je traite toutes choses de la même manière, avec rigueurs et sérieux, comme on me l'a apprit. Je ne supporte pas la faiblesse et la lâcheté, je vit avant tout pour moi.

Enfin, c'est l'image que je donne le plus souvent, celle que j'aimerais que le monde se souvienne et garde. En réalité, il m'arrive de faiblir, d'être compatissante. J'ai du mal a supporter la vue d'un enfant ou d'un adolescent en souffrance, mon cœur cri, hurle jusqu'au moment ou je lui viendrait en aide. Si je ne peut rien faire pour lui, alors il souffre en silence, attendant le prochain que je pourrait aider afin d'apaiser ses souffrances. J'ai nié mon existence en tant qu'humaine, j'ai abandonnée depuis longtemps l'idée de trouvée l'amour, de me marier et d'avoir des enfants. Ma vie, j'ai décidée de la consacré a ma seule raison de vivre, mon confectionneur. Il est pour moi un joyaux que je me doit de protéger, mais je ne sais même pas aujourd'hui ou il se trouve, si il est toujours vivant ou pas. Je suis inquiète a son sujet, mais il explique ma faiblesse envers les plus jeunes. Aujourd'hui je m'en veut beaucoup, il n'a pas eue la chance de connaître l'amour, mais en agissant ainsi, je l'est en plus privée du soutien naturelle qu'une fille offre a son père afin de lui facilitée la vie. J'aimerais pouvoir me racheté de mes erreurs, rattraper le temps perdu, mais l'on ne peut remonter le passé... Mais cela est trop tard...

Vous l'aurez comprit, je suis très sérieuse dans le travail. Mon maître était le père que je n'est jamais réellement eue et j'ai toujours eue une relation privilégiée avec lui. A sa mort, j'ai perdu la sécurité qu'il apportait a mon cœur et mes sentiments se sont tournée entièrement vers les membres du cirque. Je ne m'attache jamais réellement aux gens, en tout cas, j'essaye de ne pas le faire, sinon j'en souffrirais encore plus. Je ne veut plus souffrir, je veut prouver que je suis forte et capable de prendre mon destin en main. Pourtant, tout au fond de moi même, je ressent ce besoin de briser la glace afin d'obtenir enfin un peu d'affection que j'ai moi même refusée...Suis-je en train de changée ?

» Your Physique «

Vous me demandez qui je suis ? Comment pourrais-je répondre a cette question alors que moi-même je ne sais plus vraiment ce que je suis ? Mais soit, il faut obéir aux consignes. Je suis une femme, au moins, cela, j'en suis sure. Plutôt grande, vos mesures indique un mètre soixante cinq. Mon allure générale est assez féminine malgré ma courte chevelure d'une couleur blanche très étrange. Je ne suis pas très belle, mais cela ne m'inquiète pas plus que cela, au moins je n'attire pas les dragueurs de bas étages. Les traits de mon visage sont anguleux, mais ils ne sont pas dure pour autant, il m'est difficile de les décrire après précision tant je les trouve moi même étrange. L'on dit souvent que le regard est le reflet de l'âme. Le mien est d'un bleu profond et mon autre oeil couvert d'un bandage décoré d'une rose jeune. Pourtant, il n'exprime qu'un profond détachement pour ce qui m'entoure, comme si tout ceci n'avait aucune importance. Dans le fond, ils ont probablement raison. Je ne suis pas maquillée, mon nez pointe quelque peu vers l'avant et j'ai des lèvres simple, sans aucune particularité. Pas de piercing a la lèvres, au nez ou même au oreilles, je ne suis pas coquette.

Mon allure générale n'est guère plus gracieuse. Je ne suis pas musclée certes, mais la féminité ne semble vraiment pas être ma qualité première. Je suis assez maigre et je n'est aucune forme réellement marquée. Oubliez l'opulente poitrine ou le fessier rebondie, les jambes d'hôtesse de l'air finement fuselée, car vous ne trouverez rien de tout ceci en mon être charnel. Bien que petite, ma poitrine est moulée par mes vêtements ce qui lui permet d'apparaître et donc de mieux m'identifier comme une femme. Même mes hanches ne sont pas marquée comme chez beaucoup d'autre femmes, jamais je ne rivaliserait de beauté et de grâce avec les princesses de cœur. Pour une raison curieuse, mes jambes sont laissée pratiquement a nue ce qui renforce toutefois encore mon allure de garçon manquée, car loin d'être un modèle du genre, mes genoux disgracieux sont la preuve d'une activité physique intense et continue. Au moins ne suis-je pas l'une de ses mannequins idiote.

Je suis décidément fâchée avec ma poitrine, car, pendant les spectacles, je suis vêtu d'une chemise à rayures noirs et bleus ténèbres s'ouvrant en V pour, soit-disant faire ressortir ma poitrine. Un petit chapeau noir, accompagné de deux roses violettes et de deux chaînes, mais celui ci est mis de travers. De nombreuses chaînes maintiennent mon short en place tandis que mon cou et couvert d'un collier, portant une croix en argent. Je donne d'avantage dans le fonctionnel plutôt que dans le gracieux dans le choix de ma tenue vestimentaire : un mini-short de couleur noir, il est tenue par des lacets bleus ténèbres alors que je dispose également d'une mini-jupe. Mes chaussures sont des bottes montantes ornée de plusieurs clous, je n'est jamais mal au pied même en marchant des heures et je ne ressent jamais de poids supplémentaire en les portants, vous comprendrez aisément pourquoi je ne m'en sépare jamais. Ah dernier détail, je porte une bague en argent à ma main droite.

» Your Story «

Je n'entendais plus que ça. Depuis des heures maintenant. Ça résonnait entre les murs et plus profondément encore à l'intérieur de mon crâne. Le monde d'en haut s'agitait, comme toujours, bien que plus bruyamment cette fois. Ça grouillait de partout, sans que je ne comprenne pourquoi. Comme sur un champ de bataille, seule l'anarchie semblait régner au dessus de ma tête. Ça grouillait, sans moi, comme toujours. Moi, je restais là, je le devais, assise sagement dans l'ombre, le silence et la poussière. J'entendais simplement.

Tout avait commencé brusquement. Des paroles vives, de l'agitation et un brin de panique, puis une porte qui s'ouvre violemment, des bruits de pas précipités suivis de près par un cliquetis de mécanique, des cris et un bruit sourd, comme quelqu'un qui trébuche et se retrouve à terre. Depuis lors, je n'avais plus que pour berceuse des beuglements incompréhensibles, des jurons crachés au milieu de menaces, des plaintes criardes, des cris d'agonie et d'autres suppliques. Le tout rythmé par le sifflement strident de l'air fendu par un petit objet lancé à toute vitesse. Une fois pourtant, juste une fois, un rire éclata dans la cohue générale, instaurant un silence pesant. Un rire étrange, puissant et terne à la fois. Il éclata d'un même ton amer durant un temps, une minute ou deux tout au plus, avant de se rompre brutalement, interrompu par le même bruit sourd qui résonnait depuis le début de l'agitation. Le silence qui accompagnait cette effusion de joie ternie, lui, plana dans l'atmosphère encore quelques instants avant que des talonnettes ne s'activent sur le sol, se dirigeant vers d'autres individus hurlant leur rage et leur désespoir dans ce sinistre ballet.

Leur petit refrain continuait de résonner dans la demeure. Des pas, des cris, une détente, un fracas, des pas et ainsi de suite. C'était toujours la même rengaine, à quelques notes près. Sans oublier cette odeur infecte de poudre, de ferraille et de sang qui se glissait sous la porte pour venir me chatouiller le nez, comme pour confirmer les mauvais présages des hurlements. Seule la morgue aurait pu se réjouir d'une telle situation, contrairement à moi qui, même sans être humaine, ressentait une énorme douleurs dans le crâne. Je ne su comment père pouvait résister à tout ça. Toujours souriant...gentil.

Un jours, l'impossible c'était produit. Alors que j'était en train de regardé le ciel, où les étoiles dansée, j'ai entendu des petits rires et de minuscules paroles traversent sous la porte. Curieuse, j'y vais d'un pas léger, pour enfin entre-ouvrir la porte. Ce que j'entendis m'avais semblez un simple blague au début, mais seulement après un temps de réflexion je compris qu'il voulait se débarrassé de moi. Surprise, je tomba en arrière, ce qui mis en alerte père qui se précipita sur la porte, munit d'un couteau. Pour une simple marionnette que je suis, je ne devrais pas être aussi épeurait mais là... C'était différent, son sourire m'effrayé, son regard était meurtrier. Pris de panique, je me leva en vitesse et courra sans savoir ou j'allais. Tout ce que je faisais, c'était fuir,toujours tout droit, sans me retourner, fuir comme une lâche.

Après être arrivée en plein centre ville, je me faufilai dans une petite ruelle pour enfin m'appuyé contre un de ces murs. Les gens passaient devant moi en me lançant des pièces, m'insultant, me regardant avec dégoût comme si j'était un chien. Les jours passaient et de plus en plus je me posai des questions. Pourquoi avoir servi une pourriture pareil ? Pourquoi il a fallut que je tire un trait sur tout ces souvenirs ? Pourquoi ai-je était aussi naïve ? C'est ce que j'aurais du me dire avant de finir comme je suis maintenant...

Puis un soir, un homme assez grand et gros, munie d'un chapeau et d'une moustache me proposa de faire partie de sa troupe. Au début, je croyais que c'était la seul chance pour me libérer des ténèbres, mais cela ne changea rien. Je patinai, je chantai, mais j'étais traité telle un monstre par le public, la troupe... Chaque jour, on m'enfermai dans une cage qui avait une odeur de cadavre.

[En cours...]

» Behind the Mask «

Pseudo : Je me nomme Julia mais vous vous pouvais m'appelez Juju ~
Age : 14 ans ~
Loisirs : Je dessine, j'écrit, je lit, je parle, je parle et... Je parle 8D
Niveau RP : Je ne sais pas vraiment... Mais sa fait environs 1 ans et demi ~
Comment as-tu trouvé le forum ? Je cherchais un forum Kuroshitsuji puis je suis tombé sur vous ~
As-tu lu le règlement ? Validé by Sieg
Autre chose à dire ? Je n'ai rien à dire... Enfin pour l'instant


© Codage by Doll pour London Butler - Tout plagiat partiel ou complet est interdit.


Dernière édition par Snow Highwind le Dim 2 Déc - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shu Mikaze
avatar
Japenese Dredger



Messages : 157
Date d'inscription : 21/03/2012
Localisation : Cherche moi, ça sera un bon début ~

MessageSujet: Re: Snow Highwind | En cours...   Sam 1 Déc - 19:59

Bienvenue à toi ma chère ~

Pour le moment, ce que j'ai lu de ta fiche est bien, belle manière d'écrire dans tous les cas. En attendant de voir la suite ~

- Petite chose, pour le code du règlement, il t'en manque un bout ~

Je te souhaite donc bon courage pour la suite de ta fiche, et préviens lorsque tu as fini.
En espérant que tu te plaise parmi nous ~


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://london-butler.forumgratuit.org/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Snow Highwind | En cours...   Ven 28 Déc - 17:06

Où en est la fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Snow Highwind | En cours...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Snow Highwind | En cours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [En cours] FFXIII - Manteau de Snow Villiers
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: Vieux sujets-