AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Once Upon a time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Messages : 8
Date d'inscription : 06/12/2012

MessageSujet: Once Upon a time...   Ven 7 Déc - 14:02

Carolanne Mery
Feat. Cinia Pacifica de Sword Girls


« La prochaine fois, vérifie que je suis bien morte avant de me tourner le dos »


» Nom : Mery
» Prénom : Carolanne
» Nationalité : Française
» Âge : 17 ans
» Sexe : Féminin
» Date de naissance : Le 20 Mars 1875
» Race : Hybride (mi Humaine mi démone )
» Rôle dans la société : Noble
» Sexualité : Hétérosexuelle

» Aime : Carolanne aime son rang, elle aime les livres et les bibliothèques, les robes à froufrous et bouffantes. Elle adore la couleur rouge, la danse, son pouvoirs, les étoiles, le thé, l'anglais, les fleurs,
» Déteste : Les Sucreries, l'Amour passion, l'éducation trop stricte de son enfance, les insectes en tout genre, le romantisme,
» Autres détails : Si votre perso' à des particularités qui ne peuvent pas être dites ci-dessus
« Rang désiré sous l'avatar dans le profil »


» Your Character «

Malgré des blessures psychologiques, Carolanne est bien décidé à se battre pour ses idéo, elle a beaucoup de courage à revendre. Carolanne est bornée et ne se laisse jamais abattre. Comme les faces cachées de la lune, la jeune Duchesse à un double caractère ou du moins une double personnalité. Le jour, Carolanne est une noble femme au cœur pure, et aux pensées logiques et raisonnables, à toujours étudié dans un coin de son jardin intérieur. Lors de réception elle est toujours parfaite et comme il faut pour une jeune noble. Calme et posée, la Duchesse traverse facilement les dures étapes de sa vie. Elle rit et sourit de bon cœur, mais on pourrait se demander si c’est un masque qu’elle porte car a la tombée du jour, sa personnalité change radicalement, elle devient noire, entêtée, cruelle, sans pitié, prête à tout pour réussir et atteindre son but. La seule once d'humanité qu'il reste à Carolanne, c'est une part de son humanité. Cette dernière pousse la jeune fille à haïr cruellement la mort, le meurtre. Cette "amour" pour la vie est la seule raison pour laquelle, Carolanne redevient la noble Duchesse, au lever du jour. L'équilibre entre cette gentillesse et cette cruauté, a un nom : La danse. En tournant, virant et exécutant quelque pas, Carolanne ressens à nouveau la vie l'envahir, comme avant à certains jour et à l’impression de plus rien d’autre n’existe et qu’elle est dans un monde parallèle. Que toute peine, que toute souffrance et que toute haine n’existe plus et est effacé de se monde.

» Your Physique «

Hum…Que dire de cette jeune fille de 17 ans. Carolanne a des longs cheveux lisse d’un blond dorée qui descendent jusqu’au niveau de sa fine taille, enfin ses cheveux dépassent même sa taille, ils vont jusqu’à son bassin et sur plusieurs centimètre ils se mettent à faire des boucles comme des Anglaises. Une frange très indiscipliné se place sur son front et souligne ses yeux d’un violet rosé, due à son statut d’Hybride, sont magnifiquement grands et brillant. Elle a des lèvres d'une couleur purement naturel, qu‘elle ne fait ressortir sans maquillage, ou alors une couche légère de rose. Sa peau pâle et blanchâtre est semblable à une peau de pêche et rend Carolanne telle une poupée de porcelaine. Sa taille fine lui donne une grâce et une élégance extraordinaire qui l’on aider pour son éducation, et lorsqu'elle se déplace et danse, on se trouverait plonger dans un rêve. Carolanne est un peu petite pour son âge, mais elle ne perds pas espoir de grandir encore, et sa petitesse ne fait qu’ accentué sa splendeur.
Pour se qu’il est des tenues, avec sa double personnalité Carolanne a deux styles différents. Le jour, elle s'habille digne d'une Duchesse : Robe bouffante avec crinoline, accompagné de dentelle, avec un corset et des gans recouvrent ses gracieuses mains, une coiffure parfaite. Ses couleurs préférées sont : le rouge et le jaune. Mais la nuit, lorsque Carolanne part dans ses recherches sa tenue est l'opposé : Elle laisse tomber ses grandes robes de grand couturier Anglais, pour porter un pantalon noir large et un haut d'un simplicité, pour pouvoir se déplacer facilement et passer incognito.

» Your Story «

Le soleil était haut dans le ciel qui était d'un bleue merveilleux sans nuage mais il ne faisait pas bien chaud. Le printemps était arrive légèrement plus tôt cette année la. Les fleurs était déjà sur le point de s'ouvrir le 20 Mars 1975,  lorsque Carolanne venait au monde. Ses parents était plus qu'heureuse d'avoir enfin cette enfant qu'ils avaient tant voulut. Les parents de Carolanne étaient Duc et Duchesse dans une région du Nord le la France. De ce faite, elle avait tout ce qu'elle voulait. Les plus belles robes, les plus beaux bijoux… Tout ce qu'elle rêvait d'avoir, ses parents pouvait lui obtenir. Son éducation ne se passa pas trop comme ses parents l'espérait. Elle fuyait les cours, elle désobéissait ses professeurs et ne se comportait jamais comme il le fallait. Cette situation dura jusqu'a l'age de ses dix ans. Carolanne faisait toujours la tête car elle voulait chanter mais ses parents trouvaient que c'était inconvenant pour une futur Duchesse. Mais elle eu le droit de danser, car c'était l'élégance, la grâce, la beauté…

C'est alors qu'un soir, lorsque Carolanne chercha ses parents, elle trouva sa mère avec un inconnu, ils étaient dans le salon a discuter nerveusement.
- Mère
Elle se retourna
-Oh Carolanne
L'homme se sentit mal a l'aise et voulut partir, mais la mère de Carolanne le retenait par
la main et lui murmura :
- Il est temps de dire la vérité.
L'homme fit oui de la tête. Lucie, la mère de Carolanne, se baissa pour arriver a sa hauteur et pour la regarder dans les yeux.
- Tu veux bien aller chercher ton père pendant que je reste avec Damien.
Carolanne ne comprit pas tout, elle sourit et partit chercher son père. Elle revint peu de temps après en sa compagnie.
- Ma chère Lucie. Carolanne m’a dit que vous vouliez me parler.
Elle resta debout au milieu de la pièce.
- Oui, asseyez vous tout les deux.
Pendant qu’ils s’installèrent, Patrick, le père de Carolanne, demanda
- Qui est cet homme ?
Mais Lucie ne répondit rien, elle laissa le temps à Patrick et à Carolanne de se mettre à l’aise.
- Bien, j’ai une chose importante à vous avouez. Patrick, je… je vous…
On pouvez lire la tristesse et la peur dans ses yeux comme dans sa voix.
- Je vous ai trompez avec cet homme.
Patrick se leva un air furieux bloqué sur son visage.
- COMMENT !! Et vous osez l’avouer en face, devant votre fille et surtout vous osez par la suite faire entrer cet homme dans ma maison;
- Je ne vous demande pas de me pardonner. Mais si j’ai osée l’amener ici c’est pour une bonne raison. Il est venu nous dire que des gens allaient venir nous tuer. Il faut partir d’ici.
- Mais pour aller où
- En Angleterre, coupa Damien.
- Et il se permet de prendre la parole, grommela Patrick.
- Calmez vous Patrick.
Sa colère reprit de plus belle
- Me calmer. Vous osez m’avouer que vous m’avez trompée et ensuite vous le faite entrer dans ma demeure et je devrais me calmer.
- Je me rends compte de ce que j’ai fait, et je n’en suis pas fière. Mais nous sommes en danger. Je pense d’abord à notre fille.
- Bien que ça ne soit pas la votre, murmura Damien.
Lucie se retourna et lui jeta un regard noir, elle ne voulait pas lui dire comme ça à son mari.
- Ce n’est pas ma fille, dit-il sur un ton de désespoir. C’est donc la SIENNE, finit-il en hurlant.
- Oui
Lucie avait répondu simplement et osa regarder son mari dans les yeux, mais on pouvait y lire un désir que calme et de paix. Patrick poussa un soupir tout en essayant de se calmer. Puis il demanda
- Pourquoi ces gens voudraient nous tuer ?
- Cela serait… compliquée à expliquer. Je vous demande juste de me faire confiance.
- C’est assez dur désormais. Mais pour notre fille. Je vais organiser notre départ pour l’Angleterre.
Il partit en claquant la porte. Lucie poussa un soupir de soulagement. Carolanne n’avait pas tout comprit de se qu’il venait de se passer. Elle avait juste comprit que son père biologique était cet inconnu et qu’ils allaient déménager pour partir en Angleterre. Carolanne était toujours assise sur le canapé et sa mère s’approcha et s’installa à ses côtés. Damien, son père biologique s’approcha et se mit derrière Lucie.
- Il faut tout lui dire.
- Oui je sais.
On voyait très bien qu’entre eux deux une confiance était parfaite, une passion existait, une vrai relation s’était crée.
- Carolanne écoute bien.
Sa voix était douce et apaisante.
- Damien, ton père biologique, est… un démon, en réalité. Ce qui fait de toi un être mi humaine, mi démone. C’est de là que tes yeux on cette couleur. Mais le plus important, tu ne sera pas comme les autres. Tu risque d’avoir des particularités.
- Ces sont des démons qui vont vous pourchasser, continua Damien. Car ils sont contres les liaisons humains et démons, d’ailleurs ils sont aussi contre moi. Mais surtout ils sont contre le faite que des démons et des humains puissent avoir…un enfant.
Carolanne était sous le choc. Elle avait besoin de se remettre les idées au clair. Elle avait un père qui n’est pas son vrai père et son vrai père lui est un démon. Elle devait déménager. Mais surtout, elle aurait des particularités étant mi humaine mi démone. Elle voulut poser une question mais elle avait peur la réponse, mais elle devait en avoir le cœur net.
- Qu’elle genre de particularités pourrais-je avoir ?
- A dire vrai, je ne sais pas trop. Cela peut varier. Tu pourrais avoir tout d’un démon, comme avoir tout d’un humain…

C’est ainsi que l’on laissa Carolanne sur sa fin. Sans savoir ce qu’il l’attendait réellement dans sa vie. Mais elle n’eu pas tout le temps qu’elle voulut pour y réfléchir à froid. Car dès le lendemain, son père, Patrick, leur annonça qu’il avait obtenu un manoir en Angleterre, non loin de la capital, Londres. Ils s’activèrent à faire leurs valises et dès qu’ils étaient prêt, ils partirent pour avoir le bateau.

A leur arrivée à Londres, Carolanne découvrit un monde tout à fait différent. Leur nouveau manoir était plus grand et plus luxueux que le précédent en France. Après une semaine de cours intensif d’Anglais, Carolanne fut envoyer dans une école Anglaise. Un jour Carolanne rentrait des cours de son école a Londres, elle voulait faire un tour dans le parc. Il y avait un petit étang et elle s'en approcha. Et non loin, une bagarre s'était déclanchée. Elle voulut intervenir mais elle ne savait pas quoi faire. C'est alors que tout se passa très vite, une colonne d'eau se forma au niveau de l'étang et fonça sur l'agresseur. C'est a ce moment que Carolanne compris que son cote démoniaque se réveilla, d'ailleurs elle vit que ses yeux brillaient encore plus.

Elle pouvait désormais contrôler et générer une source d'eau. C'est ainsi que les avantages et les inconvénients de sa nature se réveilla. Elle avait appris les aptitudes des démons grâce a son père qui passait de temps en temps la voire. D'abord les inconvénient, elle vieillit comme les humains, alors que les démons vivent longtemps, elle pouvait ressentir la fatigue et avoir besoin de sommeil. Elle vit aussi des avantages, elle possédait une grande force, une beauté et elle avait faim…d'aliment humains. Elle apprit a vivre avec ces conditions et devenait même plus performant, bien qu'elle avait ses limites, des limites humains. Patrick avait appris a vivre avec Lucie, bien qu'ils se parlaient très peu.

La fois où Carolanne les revit se parler parfaitement s'est quand Carolanne eut 14 ans et qu'ils discutèrent du mariage et donc du futur époux de Carolanne. Elle qui était contre ce genre de mariage. Elle voulait un mariage d'amour pur et sincère. Mais ses parents lui fit bien comprendre que ça n'arrivera jamais. Qu'elle devrait se marier avec celui qui lui sera choisit, et qu'elle n'aurait pas d'autre possibilité. Carolanne maîtrisait désormais très bien sa double vie. Mais si elle aurait su ce qui se passerai, elle serais devenu plus forte depuis bien longtemps.

Carolanne avait 16 ans, ils s'étaient tous les trois réunis au salon autour d'une tasse de thé, pour parler de tout et de rien. C'était devenu une tradition, ils se réunissaient une fois par semaine pour passer un réel moment ensemble. Car avec Patrick, c'était assez dur. C'est alors que Carolanne eut la mauvaise idée de reparler du mariage et qu'elle était totalement contre. Patrick se mit dans une colère noire, la même que le jour ou il avait appris qu'il avait été trompé. Carolanne se mit alors a monter d'un cran aussi dans sa colère et c'est a cause des cris qu'ils n'entendaient pas une vitre se casser. Et c'est seulement lorsque trois démons rentraient dans le salon, qu'ils stoppaient leur discutions. Chaque démon fonça sur l'un d'eux. Carolanne était terrifiée, elle fit tout les efforts pour déclencher son pouvoir, mais la peur l'empêcha de faire quoi que ce soit. Le démon se jeta sur elle et porta ses mains au coup de la jeune fille. Drôle de façon de tuer pour un démon, mais de ce faite elle était complètement paralysée. Carolanne tremblait de tout son corps et se débattait. Mais il était plus fort qu'elle. Carolanne ne savait pas ce que ses parents étaient en train de subir. Et la dernière chose qu'elle vit, c'était la fureur qu'exprimait le visage du démon, avant de tomber dans le noir.

Ce fut un mal de tête oppressant qui réveilla la jeune noble. Terrifiée, elle chercha du regard les démons, mais rien, il n'y avait plus un mouvement, plus un bruit. Elle comprit qu'ils étaient partit. Elle chercha alors ses parents, mais eux non plus n'étaient plus la. Mais ou étaient-il ? Des questions se bousculaient dans la tête de Carolanne. Pourquoi était-elle toujours en vie ? Pourquoi est-ce qu'elle était toujours dans cette pièce alors que ses parents n'y étaient plus ? Comment les démons les avaient-ils retrouvés alors qu'ils étaient censé être en sécurité ? Carolanne se releva, toute tremblante, dans l'obscurité. Elle chercha des yeux ses parents. Elle alla dans la pièce voisine qui était une véranda. Elle ne voyait rien dans la nuit. Elle s'approcha des fenêtres et c'est alors qu'elle vit une vision qu'elle n'oublierait jamais. Elle vit son père et sa mère attacher sur un poteau. Son père avait l'air d'avoir était brûlé. L'un derrière l'autre, avec un bout de bois dans la tête, les yeux grand ouvert. Et le sang qui ruisselait sur leur visage, enfin il avait commence a sécher. Carolanne vit que ses parents se tenait la main. Carolanne resta la figée, elle ne pouvait plus bouger. Ses yeux se remplirent de larmes et c'est dernière se mirent a couler le long de ses joues. Elle sentit ses jambes ne plus pouvoir supporte son poids et elle tomba au sol. Elle resta ainsi et enfouie son visage dans ses mains. Lorsqu'elle sentit une main sur son épaule. Elle sortit son visage et se retourna, c' était Damien. Elle se jeta alors dans ses bras et pleura a chaude larmes. Il restaient ainsi toute la nuit.

Au lever du jour, Carolanne était lever, debout devant ses parents, les bras croise sous sa poitrine. Damien, son vrai père, était dehors en train de retirer les cadavres du jardin. Lorsqu'il rentrait, Carolanne n'avait toujours pas bouger, il posa une main délicate sur son épaule.
- Je ne sais pas pourquoi tu es toujours en vie, mais c'est le cas. Tu dois en profiter pour t'enfuir.
- Non, répondit-elle sèchement. Il est hors de question que je fuis, de toute façon, ça n'as pas sauve mes parents. Je resterais ici et je traquerais chaque démon jusqu'a ce que je trouve ceux qui ont fait ça et celui qui a eux la mauvaise idée de me laisser vivante.
- C'est trop risque, tu n'es qu'une demi démone.
Carolanne se dégagea de l'emprise de son père
- Tu ne sais pas de quoi une personne est capable lorsqu'elle est en colère.
C'est ainsi que Carolanne se lança dans une longue et périlleuse vie. Dans une vie de violence, tourmentée par la mort de ses parents et ne connaissant le repos qu'une fois sa mission accomplie.

» Behind the Mask «

Pseudo : J'en ai plein, il y en a beaucoup trop
Age : 19 ans
Loisirs : Je lis, j'écris beaucoup aussi, j'écoute de la musique, je graph à mes heures perdues et ... Je crois que c'est tout ^^
Niveau RP : Depuis plus d'un an
Comment as-tu trouvé le forum ? Bien je suis déjà dessus ^^
As-tu lu le règlement ? - Validé by Sieg ~
Autre chose à dire ? Et bien, comment dire... Je suis le DC de votre Undy chérie !


© Codage by Doll pour London Butler - Tout plagiat partiel ou complet est interdit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 8
Date d'inscription : 06/12/2012

MessageSujet: Re: Once Upon a time...   Dim 23 Déc - 13:42

Double post pour prévenir que j'ai finit ma fiche !!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
London
avatar
I'm a PNJ



Messages : 78
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Once Upon a time...   Dim 23 Déc - 15:31

Bien bien, voilà donc le verdict.
Dans tous les cas, je n'ai rien de spécial à dire sur ta fiche, hormis qu'elle soit très intéressante ~
Quelques fautes par-ci par-là, mais rien de grave rassure-toi.
Je te valide donc ma chère ~
Re-bienvenue parmi nous et bon RP ~

PS : Ton perso' étant un hybride, je te mets dans le groupe "Nobles", s'il y a un problème pour cela, dis-le ~ Voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://london-butler.forumgratuit.org


Messages : 8
Date d'inscription : 06/12/2012

MessageSujet: Re: Once Upon a time...   Ven 28 Déc - 20:04

Oh, merci


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Once Upon a time...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Once Upon a time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: Secondly :: Présentation :: Fiches validées :: Nobles-