AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lucie Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Lucie Walker   Mer 13 Fév - 17:33


« La vie est si précieuse. Il ne faut pas perdre une seconde pour s'amuser ! »

Lucie Walker

» Feat. Aizawa Hikaru | OS-tan


» Nom : Walker
» Prénom : Lucie
» Nationalité : Anglaise
» Âge : 16 ans
» Sexe : Fille
» Date de naissance : 18 avril 1876
» Race : Humain
» Rôle dans la société : Noble
» Sexualité : Hétéro'

» Aime : Jouer, Lire, Manger des sucreries,...
» Déteste : Rester dans son Manoir, être seule, la trahison,...
» Autres détails : Lucie a une santé fragile et ses parents voudraient qu'elle reste seule dans le Manoir familiale... Elle fait donc souvent des fugues pour sortir dans Londres

« Young and Fragile Flower »



Your Character
Lucie, s’il fallait la décrire psychologiquement, il faudrait commencer par parler de sa faible santé. En effet, depuis sa naissance, elle ne cesse de tomber malade, et de risquer sa vie au moindre rhume. Par conséquent, elle a toujours été enfermée dans son manoir, pour ne pas « mourir » comme le dise ses parents. Mais ses parents ont toujours été un peu trop protecteurs envers elle. Et sa vie au Manoir, toute seule, lui a déjà forgé plusieurs traits de caractère. Tout d’abord, sa culture très élargie sur tout ce qui concerne les livres. Eh bien oui, quand on est seul et qu’on ne sait pas quoi, pour une enfant, il ne fallait pas aller chercher bien loin. Elle lisait, tout simplement. Des ouvrages parlant d’aventures fantastiques, souvent sur des démons, des histoires d’amour, des Dieux, et tout ce qui va avec… Ce qui a fait d’elle une jeune fille très rêveuse et romantique. Et vu qu’elle est souvent dans la lune, il lui arrive de faire deux ou trois gourdes, ou d’être assez maladroite. Mais en général, elle se rattrape assez bien lorsqu’elle se cogne à quelqu’un ou qu’elle casse par inadvertance un objet de valeur. Après tout, elle a son rang, et son argent pour corriger ses bêtises. Le plus souvent, cela suffit. Les Hommes sont tellement avares, pense-t-elle souvent…
Aussi, lorsqu’elle le pouvait, la jeune fille jouait. Avec des enfants des domestiques –et donc en cachette-, avec les serviteurs eux-mêmes, et de temps en temps avec ses parents. Que ce soit une marelle, un Loup, un cache-cache, voir même des jeux de société, la noble adore s’amuser. Et elle possède encore cette âme d’enfant et ce goût du jeu, et plus généralement du divertissement. Au fond, c’est peut-être parce qu’elle a besoin de plus d’affection qu’elle joue autant ? La comtesse pense bien que c’est cela. A noter qu’elle aime aussi beaucoup les peluches fabriquées par le Comte Phantomhive…
Et puis, outre ce côté rêveur, maladroit et joueur, Lucie est assez timide aux premiers abords. Eh bien oui, elle a passé la majorité de sa vie au Manoir, sans avoir trop de contact avec le monde extérieur. Du coup, quand on la rencontre pour la première fois, elle reste un peu renfermée, mais on remarquera très vite qu’elle s’attache vraiment rapidement aux autres. Elle donne même sa confiance un peu trop facilement, à vrai dire. Et sa naïveté ne l’aidera pas beaucoup face à ceux qui convoitent plus son rang et sa fortune que son amitié. Néanmoins, la jeune fille n’est pas idiote pour autant. Elle se doutera certainement que quelque chose cloche, mais ne fera rien pour l’en empêcher. A moins de lui dire la vérité ou de la lui faire comprendre. Dans ce cas-là, il est évident que la personne perdra toute la confiance de la noble, et que cette dernière se montrera, disons… très rancunière. Oui, notre chère comtesse est une rancunière pure et dure, si vous lui faites du mal, elle vous le rendez en puissance dix. Et elle peut se montrer très ingénieuse, et faire beaucoup d’efforts rien que pour votre trahison… Car elle déteste cela. Elle-même se montre très fidèle et loyale, jamais elle ne tournera le dos à un ami. C’est dans ses principes, tout simplement.
On remarque également qu’elle aime bien le contact. Prendre la main de quelqu’un, se coller à un homme, pour elle cela ne signifiera pas la même chose que pour d’autres. Elle n’hésitera pas à faire un énorme câlin à un proche, fille ou garçon, si jamais l’envie lui en prend. Donc il ne faut pas s’étonner si vous la voyez un jour dans les bras d’un homme, puis le jour d’après prendre la main à une femme. Ce ne seront certainement que des amis à elle.

Ah, et il y a une chose à savoir chez Lucie. Si elle reste sincère dans ses sentiments en temps normal, lorsqu’un bal à lieu chez elle par exemple, et que beaucoup de nobles sont invités, il est possible qu’on la trouve… un peu étrange. Elle sourira comme à son habitude, restera aimable et polie. Pourtant elle gardera un masque, pour cacher ses émotions. Pour se protéger. Car elle pense que ceux-ci ne sont gentils avec elle que parce que c’est une comtesse et que ses parents ne manquent pas d’argent. C’est une image certes un peu caricaturée d’eux, pourtant elle le pense réellement. Alors elle fait comme les nobles, elle se cache derrière un masque et manipule autrui si nécessaire. C’est une facette de sa personnalité assez étrange, et pourtant bel et bien. Peut-être est-ce à force de lire des livres faisant passer les nobles pour les méchants de l’histoire ?


A noter également que notre chère Lucie à une forte tendance à faire des fugues… Puisque ses parents refusent qu’elle sorte de chez elle, elle est souvent obligée d’en arriver à ces recours pour pouvoir respirer l’air frais. Ce sont toujours ses domestiques qui lui courent après, alors elle doit s’habiller comme des civils pour passer inaperçue. Mais généralement elle se fait attraper assez rapidement après sa fuite… Ce qui ne l’empêche pas de recommencer l’heure suivante, alors qu’elle était censée réviser ses leçons.


Your Physique
Lucie, c’est une jeune fille de seize ans, bien en forme, avec la taille et le poids qu’il faut. Parce qu’elle doit –normalement- toujours rester chez elle à cause de sa fragile santé, elle possède une peau claire, très claire. Ce qui lui donne un air un peu maladif, qu’elle compense par un grand sourire toujours ancré sur son visage. Malheureusement pour elle, son sourire ne compense pas le peu de force et d’endurance qu’elle a. En effet, elle s’épuise très rapidement en courrant ou en pratiquant un sport quelconque. Ses parents ont beau la prévenir qu’il est dangereux pour elle de se dépenser, c’est dur de l’empêcher de se défouler un peu. Raison pour laquelle elle se retrouve assez souvent couchée dans son lit toute la journée suivante. Bref, passons ce point assez fâcheux de notre chère comtesse. Autrement, on peut parler plutôt de sa chevelure. Une belle chevelure dorée, semblable au soleil un jour d’été. Elle laisse ses cheveux pousser jusqu’au bas du dos, et en prend grand soin afin qu’ils restent soyeux au toucher. Elle a tendance à ne pas se faire de coiffure particulière, excepté pour faire une ou deux petites couettes sur le haut de sa tête de temps à autre, lorsque l’envie lui prend. Et puis, elle aime bien laisser une frange retomber sur son front, elle trouve que cela lui va bien. Bon, et maintenant… parlons de ses yeux. Ses yeux, autrement dit, quasiment la seule manière de savoir ce qu’elle ressent réellement sur le moment présent. Elle possède de grands yeux bleus, bleus comme le ciel. Et c’est dans ces yeux qu’on peut remarquer une lueur briller, une lueur parfois triste ou mélancolique, parfois fuyante ou timide, ou encore même brillante et joyeuse… Là où le masque des nobles recouvre son visage et ses réelles pensées, seuls ses yeux peuvent vous permettre de la comprendre réellement. Ce qui ne l’empêche pas d’être une jeune fille sincère et honnête, mais elle ne l’est seulement que lorsque les riches restent loin d’elle.

Question vestimentaire maintenant… A vrai dire, Lucie n’a pas de style bien particulier. Elle porte un peu de tout, tout en sachant rester mignonne et féminine. On remarqua également qu’elle ne s’habille pas toujours, disons… correctement, pour son rang, et qu’il n’est pas rare de la voir se déguiser en civil pour se fondre dans la masse. De plus, elle apprécie beaucoup de porter des vêtements d’origines diverses. Un jour vous la verrez en égyptienne, l’autre en asiatique,… Seulement, les habits venant d’autres pays que de Londres, elle ne les portera généralement que chez elle. Car elle n’aime pas trop se faire remarquer une fois dehors… Elle est plutôt le genre de personne à rester en retrait pour observer tout ce qui se passe.


Your Story
18 avril 1876. La comtesse Méline Walker vient de mettre bas. C’est une jolie petite fille qui vient de naître, que le père, Stefan, a décidé d’appeler Lucie. Toute la famille se réjouit de la naissance de leur unique héritière. Pour l’occasion, beaucoup de nobles ont offert toute sorte de cadeaux à la nouvelle née, et à leurs parents. L’humeur est à la fête.

Eh oui, Lucie était née. Ce soir de printemps, alors que les fleurs éclosaient et que les feuilles naissaient sur les arbres et les parterres verdoyants de Londres, Lucie a poussé son premier cri. Seulement ce ne fut pas aussi joyeux et rassurant que tout le monde l’aurait cru. Car dès les premiers mois passés, on remarqua une certaine faiblesse dans le corps de la jeune enfant. Elle tombait régulièrement malade, et chacune de ces maladies semblaient l’affaiblir plus que pour un autre bambin tout à fait normal. Les parents décidèrent d’emmener leur bébé chez un médecin, qui décréta que cette enfant souffrait d’un problème vis-à-vis de ses « défenses contre les microbes ». On ne rentrera pas dans les détails, mais pour faire court chaque maladie qu’attrapait la petite fille pouvait avoir des conséquences assez graves si on ne faisait pas suffisamment attention. Sa mère et son père, voulant la protéger de tous ces « microbes », décidèrent da la garder enfermer dans le Manoir. En attendant, comme ils disaient.
Lucie grandit dans un Manoir… assez vide, à vrai dire. Ses domestiques n’étaient évidemment pas autorisés à jouer avec elle, et même si elle arrivait parfois à les convaincre, elle restait la plupart du temps seule. Pour l’occuper, ses parents lui donnèrent rapidement des cours. Des cours tous simples, apprendre à lire, à compter, à écrire,… Mais qui distrayait néanmoins la jeune noble. Et c’est d’ailleurs en prenant à lire qu’elle commença à parcourir les ouvrages de la bibliothèque du Manoir. Ce qui devint rapidement un bon passe-temps pour elle, car lire la détendait et la faisait rêver. Rêver à ce monde, dehors, dont elle ignorait tout. Vous dire qu’elle n’avait jamais pensé à s’enfuir dans Londres aurait été mentir. Déjà toute petite elle y pensait. Mais elle n’osait pas. Pas encore.
Et les années passèrent encore, rapidement, sans que rien ne vienne perturber la vie de cette famille. Lucie tombait souvent malade malgré son repos constant, mais elle guérissait souvent bien vite. Elle apprenait rapidement ses cours, qui étaient entre autre l’un des seuls moyens de se divertir, et elle avait déjà fini au moins la moitié des livres de la bibliothèque de ses parents. Pour s’informer sur ce qui se passait dehors, et peut-être aussi pour se faire encore plus rêver sur ce qui pouvait bien y avoir, elle lisait les journaux, et demandait souvent aux serviteurs à quoi cela ressemblait « dehors ». Aussi, elle passait beaucoup de temps à observer à travers la fenêtre tout ce qui se passait. Autrement, pas grand-chose. En effet, le jardin n’était pas très animé. Mais au moins elle pouvait voir la neige l’hiver, la pluie le printemps, le soleil l’été et les nuages l’automne, et observer les étoiles la nuit. Ce qui était normal pour les autres était extraordinaire à ses yeux. Mais elle n’avait pas même le droit d’ouvrir une fenêtre. Ses parents s’inquiétaient trop pour elle.
Et elle finit pourtant pas sortir. Elle avait 14 ans. C’était une après-midi où ses parents s’étaient absentés pour leur travail, une fois de plu. Lucie était en train de lire tranquillement dans une bibliothèque, et ses serviteurs la laissaient au calme. Puis une soudaine envie la pris. Elle avait envie de sortir, dehors, de découvrir le monde. Autant vous dire qu’elle a été drôlement surprise. Le jardin n’avait rien à envier aux villes miséreuses de Londres. Pourtant elle y trouvait tout de même des lieux magnifiques, elle découvrait beaucoup de nouveaux visages. Elle était comme un enfant qui découvrait un nouvel de jeu. En pire, sûrement.
Ses serviteurs ne tardèrent pas longtemps à la retrouver et à la ramener à la maison. Et ils laissèrent à ses parents le soin de la réprimander bien comme il le fallait. Mais c’était trop tard. La noble avait vue le monde de dehors, et elle comptait y retourner.

Ainsi, pendant deux ans, sa vie fut rythmée par les cours de ses professeurs, par ses lectures et ses bals avec les gens de riches famille. Et par les fugues, principalement. Sa mère et son père disait d’elle « qu’elle était dans l’âge rebelle » et espéraient que cela passerait bientôt. Mais ses fuites ne s’arrêtèrent jamais. Même finalement arrivée à 16 ans, la jeune fille ne se démonte pas et continue ses fugues. Toujours plus loin, toujours plus longtemps. Et toujours en tombant malade régulièrement. Mais elle avait décidé que si elle devait avoir une vie fragile, une vie courte, autant en profiter un maximum avant de mourir. C’était le mieux qu’elle puisse faire. Ne pas perdre une seconde de sa vie.


Behind the Mask
Sinon, c'est quoi ton ptit' nom ? On me surnomme Momo ♪
Et t'as quel âge ? 14 ans, presque 15 ! =p
Ah je vois, et sinon tu fais quoi à par le net ? Collège, natation & équitation grosso modo
Ça fait longtemps que tu fais du RP ? Plusieurs années je dirais... Je ne compte plus x)
Et au fait, tu l'a trouvé comment le forum ? En voguant de partenaire en partenaire
Et tu le trouve comment ? J'adore le graphisme ♥
As-tu lu le règlement ? Valid' by Shu o/
Bon sinon, autre chose à dire ? Nop ~


© Codage by Doll pour London Butler - Tout plagiat partiel ou complet est interdit.




Dernière édition par Lucie Walker le Sam 16 Fév - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lucie Walker   Sam 16 Fév - 12:36

Désolée du double post !

C'était juste pour vous prévenir que j'avais terminé ma fiche, et qu'elle est donc maintenant en attente de validation. N'hésitez pas à me dire si quelque chose ne va pas, ou si au contraire tout va bien, je suis ouverte aux critiques. ^^
Revenir en haut Aller en bas
London
I'm a PNJ



Messages : 78
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Lucie Walker   Lun 18 Fév - 16:41

Tout d'abord, je te souhaite la Bienvenue sur le forum !

Je n'ai rien de spécial à dire au sujet de ta fiche, étant bien rédigée, personnage intéressant, je ne vois rien à redire.
Peut-être quelques fautes d'orthographes, qui sont plus des fautes d'inattention. Je te conseille juste de faire attention prochainement, relis bien plusieurs fois ce que tu écris.

Ma foi, tout cela pour dire que tu es validée !
De nouveau, bienvenue parmi nous, et amuse-toi bien ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://london-butler.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucie Walker   Aujourd'hui à 0:24

Revenir en haut Aller en bas
 

Lucie Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Allen Walker [Attente de validation][Terminé]
» Techniques d'Allen Walker
» Les chatons de Lucie :)
» « A vrai dire ... Elle ne sait pas » [Maelys Adhémar PV Lucie Carera]
» « Petit Piment qui enflamme les coeurs.» [PV Salieri Antonio & Lucie Carera]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: Vieux sujets-