AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )   Dim 8 Avr - 11:20

  • Je me suis toujours demandée pourquoi je faisais partis de ce monde … Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. Quand je suis malheureuse je tus quand je suis heureuse je pense a mon malheurs et je tus pour oublier. Suis je méchante ? Suis je cruel ? Je ne veux pas devenir comme ma mère ! Je ne veux pas retourner dans le passé ! Et pourtant il m'aspire, il me torture …
    Le jour je suis la belle jeune femme que tout le monde envie et je souris pour être polis. Mais la nuit, qui suis je ? Je suis une ombre qui cherche son identité. Qui suis je ? Qui suis je ...

    Je passais mon temps a me cherchez une personnalités, un sens, un sens a la vie, ma vie. Mais la vie a toujours un sens tant qui l'y a la mort.
    Je suis sortie de l'enfer le jour de la mort de ma mère. J'ai ouvert le yeux sur le monde et je les ai fermé sur le passé. Je suis Alice, Alice tout court, sans nom. Je suis heureuse de l’être. Etre cette Alice, qui souris, non pas pour être polis mais pour être moi même.

    Ce matin, je me suis réveillé en sursaut. J'avais fais un drôle de rêve. Non, un cauchemar. Je crois que je courrais dans une foret. Une foret sombre. Etait elle sombre ou mon cauchemar se déroulait il pendant la nuit ? Qu'importe il faisait noir. Un tapis de brume cachais le sol si bien qu'il était facile de trébuchais ou de tombait. J'était la, moi, en robe blanche teinté de rouge. Du rouge sang. Mais pourquoi ? Pourquoi du sang ? Qui saura la signification de mon rêve ? Les traits de mon visage était apeuré, j'étais apeuré mais de quoi. Avant de me réveille je vis une bête, peu être un loup, qui me sautais dessus pour me dévore. Et puis plus rien. Noir.

    Il fallait que je me secoue. La journée s'annoncée fatigante et pénible et j'avais envie d'un petit déjeuner aux calme. Je pris une robe au pif l'enfila rapidement et descendis sans me coiffer vers ma cuisine. Il était huit heure de matin. Ma tante déjà debout sirotait son thé devant la véranda. Quand elle me vit arriver elle fit mine de me sourire et m’installa sur une chaise a coté d'elle. Mais quand elle vit l'état de mes cheveux elle poussa un petit gémissement de stupéfaction et prit un ton sévère pour dire :

    «  Oh ! My god ! Miss Alice vous allait me faire le plaisir de vous coiffer pour prendre votre déjeuner ! Montez dans votre chambre immédiatement et ne redescendrer que lorsque vous serez présentable ! »

    directement je me levai en faisant grincer la chaise pour bien l’énerver et je partis en hurlant « Allait voir ailleurs avec vos coiffures ! » malheureusement a ce jeu là je dois toujours me soumettre si je ne veux pas attiré trop l'intention auprès des autres nobles. Alors je me coiffai vite fait et sans retourner dans la salle a mangé je pris un bout de pain et sortis par la fenêtre de la cuisine.

    J'étais enfin tranquille, libre.
    ET surtout j'avais envie de m'amuser un peu, d'embêter les gens, les nobles de préférence. Pour mon plaisir. Je ne m'amusais que tres rarement et taquiner les nobles était ce que j'aimais le plus. Voir leur tête intriguer en me regardant leur parlait de tous et n'importe quoi ou bien voir la surprise des femmes de la hautes société qui me regarde faire de acrobatie. Quand j'entends le murmure des gens : « regardait cette fille ! Quelle mal élevée ! » là et seulement là je me sens bien. J'ai vraiment l'impression d’être moi.

    Pourtant ce jour-là je n'avais pas envie de ses genres de distractions j'avais envie d’être au calme, d’être seul.
    Je partis dans les quartier pauvre de la ville. Ces quartiers ou règne le silence … la mort.
    Plus loin dans ma marche silencieuse j'arrache les stupides noeuds roses qu'on m'avais imposer et je m'assis sur un banc.
    Je regardai, calment, le gens qui allaient et venaient dans un pas rapide, ils donnaient l'impression de marchaient dans un tempo régulier et tous ces bruits de pas faisaient une musique insupportable qui me faisait froid dans le dos.
    Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas tuer. Ca me manquai tellement, mais depuis toute petite a force de vivre avec ces créatures qu'on appelle humain j'ai vite appris a me contrôler.
    D'un coup je redressai la tête j'avais sentis une présence non pas familière mais dont j'avais l'impression de connaître.
    Quand mon regard ce posa sur un homme qui semblait être très banal.
    Je le fixai. Mon regard ne le lâchai pas. J'attendais.Qu'a l'est il se passait ? J'avais hate de le savoir !


( RP un peu court excuser moi D: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )   Dim 8 Avr - 13:45

D’un geste machinal, William referma le Livre qu’il tenait entre ses mains, après avoir barré le nom de l’humain qui venait de trépasser. Et encore une âme à faucher, une âme insignifiante qui allait rejoindre ses congénères dans peu de temps, si elle ne l’avait pas déjà fait. Franchement. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire pour finir le travail plus ou moins à l’heure, c’était au moins la troisième fois en deux jours que lui, un superviseur devait aller sur le terrain pour accomplir le travail d’un Shinigami de la Division de Collecte. C’était rabaissant. Remontant ses lunettes sur son nez, le Faucheur rangea le bouquin qu’il tenait, ainsi que son arme à contrecœur. Il préférait de loin la garder en main, mais en plein jour ce n’était pas ce qu’il y avait de plus discret. Oh, pas qu’il cherchait à se comporter comme un de ses…humains, mais simplement parce qu’on lui avait fait plusieurs fois la remarque qu’il valait mieux passer inaperçu. C’est-à-dire ranger sa Death Scythe lorsque l’on risquait d’être confronté à de la foule.

Sans jeter un regard au corps qu’il laissait derrière lui, ce n’était plus son affaire après tout, il tourna les talons et se dirigea d’un pas légèrement guindé vers une des rues principales, avant de regarder l’heure qu’il était. Bien. Il était en avance pour une fois, chose rarissime. Il devrait peut-être même le noter pour garder ce jour en mémoire, cela ne se reproduirait peut-être plus de sitôt ! La dernière fois qu’il avait eu cette joie c’était…il y a un siècle ? Non il n’en avait pas la moindre idée, il ne l’avait pas marquée. Dommage. Bien que cela ne lui aurait pas servi à grand-chose convenons-en. Bon. Qu’allait-il bien pouvoir maintenant ? Il n’allait pas s’amuser à déambuler sur Terre, cela n’était d’aucune utilité. Il ferait mieux de rentrer à la Dispatch, où il aurait certainement une affaire quelconque de ses supérieurs à accomplir.

Sans s’en rendre compte, le superviseur avait avancé un peu au hasard dans les rues, et lorsqu’il revint entièrement sur Terre, il aperçut une vitrine à côté de lui : une bête confiserie. Intéressant. Ou pas. Son reflet était plus intéressant par contre. Fronçant légèrement un sourcil, il lança un regard noir aux quelques cheveux qui avaient décidés de n’en faire qu’à leur tête. Tsk. Si même eux commençaient à se rebeller, où allait donc le monde ? D’une de ses mains gantées, il essaya de les aplatir, vainement. …C’était une conspiration contre lui là ? D’un geste résigné, il les aplatit encore une fois, à l’aide de ses deux mains, et ils semblèrent tenir en place. AHA ! Une fois de plus il avait triomphé ! …Ou pas. Il y en avait un qui faisait la forte tête. Hrmph. Bon tant qu’à faire, jamais deux sans trois. Il remit une nouvelle fois sa main sur le dit cheveux, et cette fois si il sembla tenir à son tour. Doucement, il enleva sa main, et remarqua avec satisfaction qu’il ne bougeait plus. Très bien. Il remonta une fois de plus ses lunettes, mais alors qu’il ne lançait plus qu’un vague regard à la vitrine, il remarqua l’air qu’il arborait. Non vraiment, il était loin de paraître sympathique, mais ce n’était vraiment pas son but. Et puis de toute façon, cela faisait des siècles qu’il avait cet air, alors pourquoi changer ? C’était tout à fait ridicule comme réflexion.

Se désintéressant de la vitrine, et de son reflet, le Faucheur fit demi-tour, ignorant superbement les quelques personnes à l’intérieur du magasin qui devaient certainement se demander ce qu’il pouvait bien faire. Ce n’était pas non plus comme s’il allait s’amuser à entrer pour leur répondre, ou pour faire semblant d’être intéressé par ce qui se trouvait dans le dit magasin. Non, il continua son chemin et alors qu’il s’apprêtait à emprunter une ruelle adjacente beaucoup plus calme afin de regagner la Dispatch en toute tranquillité, quelque chose attira son attention. Un Démon se trouverait-il dans les parages ? C’était en tout cas l’impression qu’il avait. Fronçant légèrement les sourcils, le brun hésita quelques instants avant de continuer son chemin. Cela ne servait à rien de chercher les ennuis, et moins il voyait de Démons, mieux il se portait.

Seulement, il se rendit bien vite compte qu’au lieu de s’éloigner de ‘l’odeur’ elle ne faisait qu’amplifier. Et après quelques instants, il distingua une jeune fille assise qui était en train de le fixer. Oh, il s’était donc apparemment lui aussi fait repérer. Mais peu importe. Il n’allait pas tranquillement passer son chemin maintenant, comme si de rien n’était. S’arrêtant enfin de marcher, il resta à une distance respectable, n’ayant pas non plus la moindre envie de s’en approcher trop près. Le point positif était qu’il n’y avait pratiquement personne dans le quartier Est, le point négatif était qu’il fallait qu’il tombe sur une créature Démoniaque. Continuant de la fixer en silence, le Shinigami remonta une fois de plus ses lunettes, avant de se décider à prendre la parole

’-Franchement, il y a de plus en plus de parasites par ici. Comme si il n’y en avait pas assez, je vous jure…’

Non inutile d’être discret, ce n’était pas la peine. Son but n’avait pas été de la provoquer, mais William avait légèrement tendance à ne pas garder sa langue dans sa poche. Bien au contraire, il disait tout ce qu’il pensait, que cela plaise ou non. De ses yeux bicolores, il lança un regard à la jeune femme, tout en remontant une nouvelle fois ses lunettes, puis il porta son attention sur la ruelle, même si l’envie d’exterminer le Démon à ses côtés le démangeait. Il les haïssait quel qu’ils soient. Il ne pouvait pas les supporter, c’était plus fort que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )   Dim 8 Avr - 15:46

  • Il ne me vis pas. Il me sentis. L'homme en noir mis un petit instant avant de me détectait. Quand mon regard croisa le sien je pus immédiatement voir qu'il n'était pas un démon mais un shinigami. Enfin quelle était la différence. Pour moi c'était la même chose ou presque. Il s'approcha mais s’arrêta vite pour garder une longue distance entre lui et moi. Que lui ai je donc fait pour qu'il ne vienne pas plus près ? Enfin après tout c'est sont problème ! Peu être détestait il ma 'race' ? Mais cela aussi je m'en moquais bien ... Pour le moment je n'avais pas la moindre envie d'entamer la discutions. Surtout si c'était pour balancer les mêmes questions ridicule : Qui êtes vous ? D'ou venez vous ? Que faites vous ? Comme si c'était vraiment utile ! Comme il n'avait pas l'aire d’être très causant nous restâmes un long moment a nous fixer. Au bout d'un instant il redressa ses lunettes et se décida enfin a parler

    ’-Franchement, il y a de plus en plus de parasites par ici. Comme si il n’y en avait pas assez, je vous jure…’

    Un large sourire s'afficha sur mon visage qu'en j'entendis cette réflexion. Mon 'hypothèse' sur lui qui disait qu'il n'aimait pas les démons venait d’être révélait juste. J'étais très perspicace. Comme toujours d'ailleurs … Il avait l'aire d'avoir un point en commun avec moi : la franchise. Et j'aimais cela. Ca me changé des chiens de la haute société avec qui je ne peux pas dire ce que je pense vraiment !
    Bref ! Il fallait tout de même que je sois prudente. Ce Shinigami détestait les démons et il avait plus de chance durant un combat contre moi. D'autant plus que ca fait tellement longtemps que je n'ai pas tuer que je me rappelle plus les sensations que l'on peux ressentir !
    Je cherchai une réponce a lui donner ce qui n'était pas une mince affaire vu que je ne voulais pas rentré dans sa provoque débile ! Enfin je suis mal placé pour parler de provoque vu que je suis toujours dans l'opposition et je fais toujours le contraire de ce qu'on me demande.
    Je me contenta de lui dire simplement :

    'Tiens c'est étrange … J'allais vous dire exactement la même chose ... »

    Le sourire sadique qui était visible sur mon visage avait disparut pour laisser place a un masque impassible qui cachait toutes émotions. Je ne voulais pas qu'il me confonde avec tout les autres démons. Enfin les démons qui sont dépendant d'un maitre. Moi je suis libre et je ne serai JAMAIS la servante de ces stupides créatures que l'on appellent noble. Peu être qu'il s'en moquait mais pour moi c'était très important. Je redressai la tête pour le regarder a nouveaux dans les yeux. Notre conversation s’annonçait très tendu. Tant mieux ! Cela allait me distraire un peu ! J'ouvris la bouche pour intervenir a nouveaux mais je la refermai aussitôt. Soyons intelligent. Il ne faut pas agir sans réfléchir et la provoque ne mène a rien. Pourtant c'est plus fort que moi …
    Je rouvris la bouche et je lui dis d'un aire méprisant :

    'Alors le « travaille » ? Pas trop fatiguant …'

    Je ne rajoutai rien bien que l’envie me démangeait … J'atendis sa réponse. Allez t'il être diplomate ? Peu être qu'il me considérait comme un être unicellulaire …? Et qu'il pardonnera mon imprudence pour cause de mon manque de cerveaux ? Ce qui m’étonnerait bien sur ! Ou bien allait il s'énervait en criant comme une bête ? Une bête ? Oui il l'était ! Une pauvre bête qui ne nous sert a rien a nous, les démon ... Peu être qu'avec sa rencontre j'allais commencer a détester les shinigamis ?
    Enfin ! J'attendais sa réponse ...


( Franchement désoler hein ... c'est tout petit --' )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )   Lun 9 Avr - 17:41

Maintenant, il n’avait plus aucun doute, il s’agissait bel et bien d’un Démon en face de lui. En soit, il n’avait jamais réellement douté de ce fait, mais il suffisait de voir le sourire qu’elle affichait suite à sa prise de parole, pour qu’elle confirme son hypothèse. Soit. Le fait qu’il la traite de parasite l’amuse tant que ça ? Tant mieux dans un sens, si se ramasser toutes sortes d’insultes ne la dérangeait pas, il n’allait certainement pas se retenir. Mais ce n’était pas non plus comme s’il se serait abstenu face à un Démon susceptible. Il en aurait été certainement incapable. Il ne voyait pas pourquoi il faudrait qu’il masque les sentiments qu’ils avaient envers ces êtres tout droit venus des Enfers. Il n’y avait aucune raison. On pourrait faire ce que l’on voudrait, il ne tiendrait pas deux minutes avant de lancer une de ses remarques acerbes. Même si ‘ l’ennemi’ est beaucoup plus nombreux.

Parce qu’en plus de dire ce qu’il pensait, il était têtu, inutile d’essayer de lui sortir quelque chose de la tête, il n’y aura aucun résultat. Si ce n’est une crise de nerfs, de la part de l’interlocuteur du superviseur. Il faut dire que ce dernier sait être agaçant à un point inimaginable tant que l’on ne s’est pas encore frotté à lui. Bref, là n’est pas la question pour le moment. Si quelqu’un passait dans cette rue à ce moment-là, il se demanderait certainement ce qu’ils étaient en train de faire. L’une assise sur un banc en souriant, semblant amusée alors que l’autre, trois kilomètres plus loin tirait visiblement la tête. Ambiance géniale, n’importe qui aurait volontiers voulu se rajouter à la conversation. Ou pas.

Remontant une fois de plus ses lunettes, il s’arrêta dans son geste lorsqu’elle lui répondit, alors qu’un de ses sourcils tiquait. Oui, insulter les Démons ne le dérangeait pas, mais le contraire ne lui plaisait absolument pas. En plus, la méthode qu’elle venait de choisir, celle de reprendre plus ou moins ses paroles, n’était pas non plus pour lui plaire. Merlin, ils étaient incapables de parler correctement, au point de devoir reprendre ses propres mots ? …Oui le fait qu’ils aient pu avoir la même pensée, lui passait par-dessus la tête, c’était tout bonnement impossible.

’-Vraiment ? Permettez-moi d’en douter fortement.’

Non mais de toute façon, même si elle ne le lui permettait pas, il n’allait pas pour autant changer ses paroles et encore moins ses pensées. Simple manière de rester plus ou moins correct. Ce n’était pas parce qu’il les haïssait tous autant qu’ils étaient qu’il fallait se comporter n’importe comment. Au contraire. Autant bien se tenir pour leur montrer qu’eux au moins ne faisaient pas n’importe quoi. Quoiqu’il en soit, elle lui posa une autre question, cette fois-ci sur son travail. …Non absolument il se la coulait douce, et il n’avait rien d’autre à faire que de taper la causette avec elle. Sérieusement, la seule et unique raison pour laquelle il s’était retrouvé à ses côtés était le pur hasard. Et même s’il avait autre chose à faire que de rester bien tranquillement là à l’écouter gaspiller sa salive, il ne bougerait pas, se contentant de lui répondre, et si l’occasion pouvait se présenter de l’anéantir. Mouais. Le point négatif était que même s’il en rêvait, il ne pouvait pas l’attaquer sans avoir de bonnes raisons. Et même si le fait qu’elle soit un Démon en était une bonne pour lui, ses supérieurs chicaneraient à coup sûr. Et il n’avait pas la moindre envie d’avoir de problèmes avec eux. Après tout, le travail passait avant ce qu’il pensait et ce qu’il avait envie de faire.

’-Je ne vois pas en quoi cela peut vous regarder, franchement…’

Finit-il par lâcher en terminant de remonter ses lunettes, ne l’ayant toujours pas fait. Recommençant à fixer une nouvelle fois la jeune fille, avant de croiser les bras, plus pour occuper ses mains qu’autre chose. …Oh et puis, pourquoi ne pas lui répondre ? Tant qu’il n’y avait rien de confidentiel, il n’y avait pas de raison pour qu’il ne dise rien. Dans un sens, le travail qu’il accomplissait la concernait aussi vu que ses congénères, et peut-être elle, faisaient tout capoter en allant faire des pactes avec les Humains.

’-Mais pour vous répondre, ce serait nettement moins fatiguant si certaines personnes daignaient laisser les âmes où elles sont. Je vous jure…’

Il avait décidé de ne plus compter le nombre d’heures supplémentaires qu’il avait dû faire depuis qu’il était devenu un Faucheur à part entière et à vrai dire, il n’avait même pas envie de savoir. Ou alors il le ferait un jour où il s’enquiquinerait et qu’il avait envie d’aller se plaindre chez la première personne qui oserait le sortir de sa monotonie. Oui c’était sa façon de remercier les gens, mais il n’aimait pas être dérangé, même s’il s’ennuyait à mourir.

[Je fais pas mieux %D]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )   Mar 10 Avr - 17:22

  • ’-Vraiment ? Permettez-moi d’en douter fortement.’

    Oui, oui je vous le permets, je vous le permets. Je soupira fortement. Ils tenaient tous les mêmes discours, tous les mêmes ... Ne changeront ils pas ? Il fallait qu'elles varient un peu ! Les discutions entre shinigami et démon.Enfin moi, je voulais que ça change. Que ça ne sois pas toujours la même chose. Je suis quelqu'un qui aime le changement ! Je déteste les gens qui se morfondes dans leurs problèmes sans cherchaient a trouver une solution. Je suis aussi très ouverte aux choses, c'est pour cela que je ne comprend pas la raison pour laquelle les shingamis et les démons se fasse la 'guerre' continuellement. Quelle était la raison ? Tout simplement il n'y en avait pas. Et je détestais tout ceux qui se battais pour une raison x sans raison valable, ceux qui se batte pour le plaisir de ce battre … Mais bon je ne préfère pas juger trop, car moi je ne sort que très rarement de chez ma tante et c'est pour cette raison que je ne suis au courant de rien dans les affaires mêlants les shingamis et les démons.

    Mais il faut tout de même savoir que je dis tout cela tout en sachant que je ne suis pas du genre a me laisser faire même si je pense franchement que nous sommes tous idiots a nous détestaient bêtement alors que nous nous ressemblons presque. Je serai très chiante si il le faut et je répondrais a ses injures autant qu'il le faudra. J'ai une loyauté a rendre digne, moi. Mais comme je les déjà dit tout a leur restons sur nos gardes ont ne sait jamais …
    Je m’affalai plus sur le banc pour écouter la suite de ce qu'il me disait.

    ’-Je ne vois pas en quoi cela peut vous regarder, franchement…’

    Je relevai mon regard qui se posa sur ses lunettes. Ah ! Ses lunettes … Il allait finir pas me rendre folle a les remonter sans arrêt ! Il croisa les bras et semblait s'impatienter. Mais qu'avait il donc encore ? N'était il né que pour râler ! Tout compte fait il avait l'aire de me ressembler … Même franchise, même caractère de cochon … Je lâcha un petit rire avant de sourire de nouveau, au fond, il n'avait pas l'aire si méchant même si il voulait le faire paraître … J'avais l'impression qu'il n'avait toujours pas finis de parler et comme ce qu'il m'avait dit précédemment ne m'intéressais pas j'entendis le suite tout en finissant d'arracher un noeud rose que ma tante m'avais mis de force. J'en avais vraiment marre de tout ces pompons et tout ses noeuds rose ! Je n'en pouvais plus ! Peu être devrais je moi aussi me soumettre a un contrant entre démon et homme ? Non ! Je voulais rester digne. J'avais encore de l'amour propre ! Une voix me coupa de mes pensés :

    '-Mais pour vous répondre, ce serait nettement moins fatiguant si certaines personnes daignaient laisser les âmes où elles sont. Je vous jure …’

    Un autre sourire vain se formais sur mon visage. Mais plutôt un sourire … Euh … d'agacement peu être ? Qu'entendait il par « si certaines personnes daignaient laisser les âmes ... » Comme si je m'amusais a voler les âmes … Je m'en moquais bien … Je ne suis peu être pas un démon normale …? des fois je me le demande … Mais je suis comme je suis et je ne changerai pas … Justement je ne suis pas prête de changeais ainsi que mon caractère ! Je détestais qu'on me traitre comme c'est pauvre démon qui n'ont rien de mieux a faire qu'a se soumettre aux ordres d'un maitre ! Je me rappelle encore de ce Démon … Euh .. Sebastian je crois … Bref ! Cela m'avait horrifier … Mais avant de déballer mon petit discours quotidiens je voulais etre sur que l'on parlait de la même chose ! Je lui dit, une fois mettre redressais, d'une voie nette :

    '-Monsieur, je voudrai être sur d'une chose , qu'entendait vous quand vous dites 'laisser les âmes où elles sont' ...'

    Je demandai poliment en espérant qu'il n'est pas remarqué mon petit point faible. Car voyez vous je mon vite sur mes grand chevaux. Je suis quelqu'un qui s'énerve vite et je déteste en même temps perdre aux jeu c'est pour cela qu'il ne faut surtout pas me tester ...

    ( ils sont trop bien tes RP's 8D )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )   Mer 11 Avr - 18:39

Toujours aussi raide que la justice, William ne bougeait absolument pas d’un poil. Plutôt mourir que de montrer un signe de fatigue. Cette fierté qu’il avait, et qui prenait un peu trop de place dans sa personne finirait par le perdre un jour ou l’autre. Mais ça, il ne voulait pas s’en rendre compte. Et puis jusqu’à maintenant, jamais elle ne lui avait causé problème. Du moins de son point de vue. C’était ‘grâce’ à elle dans un sens qu’il était aussi agréable avec toutes les personnes qui croisaient son chemin. Mais pour lui qui préférait la solitude, c’était un énorme avantage.

Regardant la jeune fille, il se demanda quel âge elle pouvait bien avoir. Mais le physique ne laissait strictement rien dire, certainement pas chez les Démons. Chez personne en fait mis à part les humains. De toute façon, à quoi cela aurait-il bien pu lui servir d’avoir cette information ? Non pas qu’il ne l’aurait pas retenue, mais elle prendrait inutilement de la place dans sa mémoire. Pire, elle pourrait l’endommager. Comment ? Il n’en avait pas la moindre idée, mais s’il le disait c’est que c’était bel et bien le cas. Rien de ce qui pouvait provenir d’un Démon était bénéfique ou neutre. Non c’était de toute façon quelque chose de mal, point final. Inutile d’essayer de le faire changer d’avis ou de rallonger la conversation là-dessus, il risquerait fort de ne plus prendre la peine de répondre, et de prendre un air fermé jusqu’à ce que son interlocuteur ne parte de son plein gré.

…Bon si elle ne disait rien, c’est qu’il pouvait partir tranquillement ? Non mais c’est qu’il n’avait pas la moindre envie d’être affecté d’une manière ou d’une autre par l’être démoniaque en face de lui. Nul ne savait ce que pouvait apporter une exposition trop longue à ce genre de créatures. Même si par rapport aux nombres de centaines d’années qu’il avait vécu, ses quelques minutes ne représentaient strictement rien. Si à 10 elle n’avait toujours pas repris la parole, il s’en irait sans plus de commentaires tiens. Un. Deux. Tr…Oh et puis dix, ce n’était pas l’affaire de sept secondes. Damn. Elle l’avait pourtant devancée. Tout en l’écoutant, il remonta une énième fois ses lunettes. Non il ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort que lui. A vrai dire il n’y faisait même plus attention à force.

’-Que pour l’amour du Ciel qu’on nous laisse faire notre travail correctement en ne prenant, ne volant , pas d’âmes. ’

Lança-t-il d’une voix agacée en remontant encore une fois ses lunettes, avant de remarquer la vitre poussiéreuse qui se trouvait derrière le banc sur lequel la jeune Démone était assise. Intéressant, il allait enfin pouvoir s’occuper à une activité intéressante. Qui consistait à vérifier que l’épi rebelle de tout à l’heure n’était pas revenu. Fronçant légèrement les sourcils, il plissa les yeux et ne vit strictement rien d’anormal. Plus pour la forme qu’autre chose, il raplatit ses cheveux d’un geste de la main.

’-Depuis des années lumières on nous a assigné la tâche ‘d’accompagner’ les âmes des humains proches de la Mort. Il faudrait que l’on reste là sans rien dire et sans rien faire alors que certains Démons souillent ses âmes ?’

Termina-t-il en ne portant cependant pas son regard sur son interlocutrice. Non son reflet était bien plus important et intéressant. Non il n’était pas si narcissique que ça. Il essayait juste de trouver une occupation intéressante. Enfin, lorsqu’il fût certain que rien de sa tenue n’était débraillé, il reporta son regard froid sur son interlocutrice.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je n'ai jamais servis a personne pourtant tout le monde c'est servi de moi. ( RP Libre )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ce que personne ne sait, ce que personne ne saura jamais.
» Devant le Mal en personne.....pourtant un ami à sauver...
» MAELYS ♣ Tout le monde sait comment on fait les bébés, mais personne sait comment on fait des papas...
» N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
» Lydia ϟ Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: RPs abandonnés / terminés-