AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dark and red night~(Avec Grell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Dark and red night~(Avec Grell)   Dim 8 Avr - 16:32

J’ai toujours su que j’aurais du mal à m’intégrer dans ce monde. Oui, les humains sont presque trop futiles pour ma personne. Que de stratégies, de coups bas et autres choses plus ou moins normales pour un majordome …
Oui, j’ai toujours été fourbe, et longtemps ma vie n’a été que recherche d’une âme assez … Sombre et pourtant pure pour accepter mon caractère naturellement sournois, dissimulateur et passionné.
La vie n’a plus aucune importance à mes yeux, elle va, elle vient. Seul compte, pour moi, la fin absolument palpitante d’une existence étant arrivée au bout du rouleau.
Splendeur, éclat, alors que l’humain libère son âme pour nous laisser, à nous autres, créatures des ténèbres la possibilité de la saisir et de nous en repaître ! Ô, départ, sortie de cette lueur bleue, semblable à Ses yeux, qui s’envole et flotte dans l’air, résignée ! Ô supplications résonnantes tandis qu’un sourire carnassiers ornent mes lèvres !
Ô douce saveur de la corruption qui coule dans ma bouche, suc mortel et enivrant au doux parfum … Le bleu le plus vif du ciel profond, qui, saisi par mes lèvres, se teinte de lilas pâle, la texture indescriptible de la souillure du Malin dans cette partie sensée être protégée du corps ! Ô repas divins pour le fils du Diable !

J’ai toujours su que j’aurais du mal à m’intégrer à ce mode de vie … A cette ville qu’est Londres, à ces environs, à ces champs, ces forêts, ces plats étranges et ces coutumes tout aussi …
Ils vénèrent leur Dieu unique, pourtant le cercle de Stonehenge est une pure représentation celtique, cette religion qui m’a souvent, si souvent, inspiré du respect voir de l’admiration …
Ils vivent dans des maisons énormes alors qu’à l’autre bout de la ville dix personnes s’entassent dans une même chambre. Non, décidément, jamais je ne comprendrais les humains.

Ce matin, je suis allé me reposer, ayant terminé mes tâches, comme à mon habitude, sur le coup de une et demie, deux heures. La nuit était encore là, et je goûtais sur ma peau la singulière fraîcheur de ma chambre au manoir Phantomhive. Une légère odeur de souffre l’imprégnait, et dans les heures de froid qui précède une canicule, elle était plus qu’incongrue. Pour vos narines du moins. Mes yeux se posèrent, comme à leur habitude, sur la salle. Petite de taille, située idéalement dans une dépendance minuscule au sud du manoir, une fenêtre sur le mur est, et une porte sur le Sud. Une fois cette porte de bois brute, gravée d’une croix renversée et d’un pentacle – il me fallait bien signifier qui j’étais et que cet endroit m’appartenait- passée, la pièce, outre son étroitesse, est extrêmement lumineuse, de jour comme de nuit.
Les murs sont de lambris peu coûteux, ici pour isolation, et de bois naturel un peu vernis, pour un esthétique pas si flagrant. Le sol est d’un parquet tout aussi clair, doux et accueillant pour toute plante de pied nue, démoniaque, humaine ou féline …
Un couffin pour chat, noir et rouge, est posé derrière la porte, pour l’accueil de mes partenaires de sommeil préférés, ces félins majestueux et gracieux aux yeux ambre le plus souvent.
Contre le mur nord, un lit de fer, aux barreaux sans prétention autre que celle de pouvoir me retenir attaché durant mon sommeil … D’ailleurs, quatre liens de cuir noir tanné pendent à quatre barreaux différents. Le lit est fait de frais, de draps blancs et rouges en satin Bien que n’ayant pas été défait depuis deux ou trois jours, je prends le temps chaque matin de le refaire afin que, si un jour la fatigue venait à se faire ressentir, je puisse m’allonger sans avoir à comprendre que les draps sont là depuis l’aube des temps …
De général, lorsque j’ai besoin de prendre une pause ou simplement de lire lors des heures de libres que me donnent la nuit, je me pose sur la causeuse sous la fenêtre, ornée de rideaux. Ainsi, si j’ai envie d’être tranquille, je tire ces pièces de tissus autour de moi, leur solide tringle formant comme cela un baldaquin de velours rouge. C’est derrière ces rideaux tirés que le plus souvent je m’installe, pour me changer comme je le fis à ce moment-là. Mes vêtements de majordome … Déposés sur le lit, parfaitement pliés, j’avais ensuite enfilé une chemise noire qui collait parfaitement à mon corps, sur un pantalon quasiment semblable à mon habituel, si ce n’était qu’il se trouvait être bien plus fin …
Redonnant un coup de brosse, en me regardant grâce au miroir sur la porte de ma chambre, je m’amusais à faire une grimace, puéril gamin que je suis encore quelque fois dans mon intimité. Ceci fait, je m’installais sur ma causeuse, une chandelle allumée, la porte ouverte pour permettre à l’air nocturne de venir circuler dans la chambre.
Tout en lisant un livre français très intéressant, les Fleurs du Mal de Baudelaire, je ne pus m’empêcher de fredonner, doucement – et ma voix est parfaite, pour résonner ainsi dans la nuit.

- Sen no yoru ni sen no tamashii …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Dim 8 Avr - 17:29

Ce monde humain, rempli de personne qui n'ont que peu de respect pour les personnes du dessus, ou tant bien même pour eux-mêmes, a toujours vouloir plus, et cracher leur venin sur les choses qu'ils ont déjà. À vénérer Dieu, comme s'il était le seul à décider de leur destin après leur dernier souffle. Les plus doux partent vers le paradis, et les pires, nous pouvons nous en charger. Chose que je ne fais jamais, j'ai trop à faire.

Mon odorat m'avait emmené dans un coin que je ne connaissais que trop bien. Malgré le fait que je n'y avais mis que peu rarement les pieds, je suivais l'un de mes sens, marchant plutôt tranquillement, vers cette odeur qui se voulait délicate, et que mes narines avaient de suite reconnue. À croire que mes jambes marchées d'elles-mêmes, je ne regardais pas ma route, et à vrai dire, je n'en avais que peu à faire, bien que si je me perdais, sa aurai plutôt été... Délicat. Surtout avec tout le bon sens dont ma personne est doté. À voir, peut-être qu'un de mes subordonnés, voyant ma détresse, serait venu me chercher. Il ne faut pas rêver non plus, tous des égoïstes.

Un fredonnement, une mélodie, d'une voix que je ne connaissais que fort bien. Cette même voix m'avait tantôt engueulé, tantôt demander de l'aide. Aide que j'avais bien sur fourni, pour qui me prenais vous. Une voix qui suivait son jeune maitre partout, une âme fidèle, une âme sur qui on peut compter, sur qui ont est sur de pouvoir compter. J'arrivais devant le manoir des Phantomhives. Ce grand manoir qui enferme plusieurs belles personnes, mais à vrai dire, seules deux, voire trois m'intéresser. Un sourire en coin arrivé, est décoré le bas de mon visage. Tenant bien ma faux contre mon épaule, je sautais, et atterrissais sans un bruit à côté de la fenêtre où sortait ce chant, et me posant alors contre celle-ci, je regardais, et écoutais cette douce mélodie.

Sebastian, j'aurais mis ma faux à vendre que c'était toi. Je te regardais, sans mot dire. Tu étais plutôt beau, mais enfin bon, pour te le répéter, alors que tu en étais tout bonnement conscient. Je laissais le temps couler, sachant pertinemment que tu vas te rendre compte de ma présence, et surement m'attaquer. M'attaquer... Pourquoi vouloir m'attaquer, alors que je ne faisais que te regarder ? Quoique va-y, attaque-moi. Ça mettra une ambiance bien plus coquine, ça me plaît sa.

Tu étais assis, une position bien que mignonne, te rendait encore plus beau. Avec la lumière des chandelles, ça ne faisait que te donner un visage angélique. Angélique, quand on sait que tu es un démon, sa peut faire sourire, tout ça. Les anges pouvaient avoir peur, et encore bien plus de catégories qui ne sont pas humaines, mais moi, je n’avais pas peur. Peur d'un beau mâle, moi ? Mais quelle blague....

Je regardais l'heure, ton maitre ne devait pas être trop loin, mais il faisait sombre dans ta chambre, donc peut-être que tu voulais te reposer. Te reposer, alors que je suis sur que si l'idiot de gosse égoïste qui te serre de maitre t'appelle, tu vas courire. Chose normale, j'en faisais de même avec ma précédente maitresse. Mais en attendant, à croire que tu ne me voyais pas, tu lisais, encore et encore.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 16:59, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Dim 8 Avr - 20:10

Lire, lire encore, comme si plus rien d'autre ne comptait, attendre dans la nuit que vienne un appel ou le matin, caresser d'une main presque innocente son torse, ouvrant de plus en plus sa chemise au fur et à mesure que la nuitée avancait, la chaleur rendant, dans l'habitacle de velours et de verre, une température apte à ôter mes vêtements...
Pas une seconde je ne pouvais me douter que les enlever pouvait être une grave erreur, et donc je me retrouvais torse nu sur mon divan .. M'allongeant, je fermais les yeux, posant le livre sur ma tête.

Une odeur familière, portée par le vent, vient à mes narines se frotter. Je sursaute immédiatement et me relève, torse nu, mon pantalon ouvert laissant entrevoir mes sous-vêtements ... Mais je ne m'en rends pas compte.
Je me précipitais dehors, dans cette tenue, le vent accrochant ma peau comme une étoffe se collerait à une bande adhésive, Il s'accroche à ma peau et laisse une délicieuse sensation de porter une chemise faite de nuit ... Une chemise souple, totalement taillée sur mes mesures, un vêtement pour la créature de désespoir que je suis ...
Mon pantalon subit quasiment un sort identique, à ceci près qu'il n'est que recousu ... Me voilà donc victime d'une illusion m'habillant de vent !
... Je cherche, dans la nuit, des chaussures, et en tâtant l'herbe sous mes pieds, une sorte de sérénité semble m'envahir... Pourquoi me précipiter à aller chercher ainsi l'intrus dont le nom m'horripile au plus haut point, tandis que je pourrais me coucher à loisir dans cette herbe douce et verte sombre, respirer les parfums des coquelicots ou bien du sang et ...

Minute. Ca sent le sang ? Satan ... C'est donc le parfum de cette femme... De cet homme, en vérité je ne sais pas ce qu'il est, qui ainsi la cause de mon trouble ?! Je ne peux me laisser influencer ainsi. Non non non.
Je ne dois pas, c'est indigne du majordome de la maison Phantomhive, c'est ridicule, c'est dégoûtant ...
Je ne dois pas m'extasier et vouloir me reposer en humant le parfum de Grell Sutcliff. Ce n'est pas DU TOUT normal ni sain pour moi-même ... Ni pour lui. Secouant ma tête, libérant, pour lutter contre son odeur la mienne, une légère odeur de souffre mêlée à un parfum plus masculin qu'il n'est absolument pas nécessaire d'évoquer, je m'approche, m'approche et me retrouve derrière lui.

Ma chemise d'obscurité n'était guère plus que ce qu'elle avait toujours été. Du vent, un simple vent.
Je choppais l'énergumène rouge par le manteau, oui je tenais à le traumatiser au maximum, m'attaquant à cet habit qu'il chérissait tant, son manteau à la teinte agressive, son manteau volé au cadavre de sa précédente maîtresse ... Je le plaquais ensuite, face à moi contre le mur. Les traits concentrés. Le visage de marbre, ne trahissant qu'une part de ma colère de le trouver ici.
... Ne trahissant qu'une part de mon embarras de ne pas savoir ce que je ressentais pour lui.



-Alors Sutcliff, on fait une ballade du coté de terres qui vous sont normalement interdites ... ?
Je le tenais appuyé contre le mur, sans lui faire de mal, non, non, j'abîmais juste son magnifique costum... Son uniforme de shinigami plus que non-conventionnel.

-Puis-je savoir ce que vous venez donc faire, Monsieur, de ce coté-ci du monde ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Dim 8 Avr - 21:39

Odeur se souffre... Sebastian, tu me blesses. Ce n'est pas qu'une simple odeur se souffre. C'est l'odeur qui définit qui je suis, qui définit quels on était mes crimes, et tout ce que l'on pourrait me reprocher. Tout à me reprocher, effectivement, et la plupart des gens pourraient en dire, des choses.

Bien que je te voie bouger, moi je ne pas bouger. Aucun mouvement, je ne faisais que regarder ton visage, et bien sur, ce torse maintenant a vu. Je n’allais pas m'en plaindre, loin de la. Quoi de mieux que de voir le torse de son bien aimer démon ? Rien, absolument rien.

M'attrapant par le col, et me collant contre ce mur froid, maintenant je ne souriais plus, mais alors plus du tout. Je te regardais, yeux dans les yeux, et remontant mes lunettes du bout de mon index, je parler d'une voix, plutôt suave.
- Très cher Sebastian, te voir si... Obnubilé par un livre est distrayant. Et pense ce que tu veux, je sais très bien que tu n’oseras pas me faire du mal. Car je ne t'en ai pas fait, et tu ne te sens pas menacé.

Mon regard, toujours aussi fixe, maintenant se faisait moins froid, et mon immense sourire taillé venait à l'accompagner. Ce sourire qui aurait très bien pu faire faillir autant d'homme que de femme, par la peur. Un sourire, pire qu'une mâchoire de requin, avec les dents taillées en pointes.

Terres interdites... Pas con ce que tu dis... Mais tu sembles oublier que je n'obéisse à personne, déjà pour ma faux, pour mon costume comme tu sembles le penser, et autant pour mon boulot. Je n'obéis à rien, n'y a personne. Ce qui malheureusement, m'a valu quelquefois les sermons de mon subordonné, William.
- Quel livre lis-tu, pour en être autant subjugué ?

Bien que je le sache, je préfère demander. Après tout, nos maitres/maitresses ne sont pas là, et nous ne sommes pas en train de nous battre pour eux. Même si nous avions combattu en adversaires, nus peuvent peut-être, cette matinée du moins, parler, simplement entre Démon/Shinigami, non . Non, il était certain que bientôt, ton maitre ou quoi, allez arriver. Et s'il tient à me jeter dehors, il est certain que j'aurais quelque chose à lui dire, à ton jeune nabot de maitre. Kidnapping, se peut lui plaire, tu crois ? Parce que lorsqu'on traine pas trop loin des pompes funébres, on en entends des choses, crois moi...


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:00, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Lun 9 Avr - 1:29

Mes lèvres se stoppèrent. Quémandeuses d'un mot, d'une suite. Je secouait la tête, chassant une mèche de cheveux de mes yeux ... Et répandant dans l'air nous environnant mon parfum ambré. Mes yeux de braise scrutant, presque déshabillant Grell ...
Non pas que je le voulais ! C'était ridicule, enfin ... Juste que ...
Une fois dans sa vie, j'aurai bien voulu voir s'il était homme ou femme. Je pencherais pour un homme, personnellement.
Je soupire et le repose au sol. Il a raison, en effet, il n'a rien de compromettant, de fâcheux dans la visite qu'il venait de me rendre ... Après tout ... C'était juste ...


- du voyeurisme, Sutcliff, c'est ainsi qu'on désigne ce que vous venez de faire, à savoir me contempler plus ou moins nu.

Je rougis soudainement en lançant un regard à ma propre tenue. Je suis dans la même état que tout à l'heure ... Torse nu, parfait. Ma peau si lisse, si argentée à la lumière de la lune, semble attirer les yeux balladeurs ...
Pas étonnant que je trouve le regard du Shinigami presque trop ... "gourmand" sur mon torse ... Si je suis nu sous ses yeux, c'est comme si je courrais à ma propre perte ... ! Je cherche des excuses à ma tenue, et je réfléchis encore et encore en une demi-seconde ...
Non, il a du me voir me changer ... C'est ridicule, horrible ... Devant lui en plus.

Je soupire. Ne rien laisser paraître, ne rien laisser paraître, tout dissimuler pour arriver à son but, que serait le majordome de la maison Phantomhive sans cela... Je m'incline devant lui, que faut-il ne pas faire pour garder le silence et le calme dans la demeure ... Et d'un signe de tête lui indique de me suivre ...
Je parcours le chemin en sens inverse, cette fois-ci c'est moi qui répand mon parfum sinistre et ... Démoniaque dans l'air, embaumant Grell comme jamais, je suppose, il n'avait été autrefois enturbanné dans une odeur ...
Je passais ma porte, et la laissant ouverte, l'invitait à entrer par ce geste muet. Je réenfilais ma chemise, noire encore, la gardant cependant ouverte afin que je ne meure pas de chaud ...
L'air ambiant était légèrement plus chaud que celui de l'extérieur, aussi ouvrais-je en plus ma fenêtre, afin de respirer de l'air frais ...
Ceci fait, mon pantalon refermé et rajusté, j'ai tout du jeune homme riche et confiant en lui-même, ce jeune homme qui aime tout, en particulier séduire et coucher ...
Le temps nous dira si cette impression sur moi s'est vérifiée ou non. J'attrape mon recueil et en m'installant sur ma causeuse, le lance à Sutcliff :


-Tiens, Shinigami, mon ton est des plus moqueurs, ce que tu voulais connaître, le livre qui m'absorbait ... Ce sont des poèmes. Des poèmes français. Baudelaire, je suppose que tu ne sais pas du tout qui c'est ...

Je prends un exemplaire identique dans mes mains, un peu plus abîmé, et énonce à haute voix, purement cristalline et adaptée à ce poème ...
"
Connais-tu, comme moi, la douleur savoureuse,
Et de toi fais-tu dire : " oh ! L'homme singulier ! "
- J'allais mourir. C'était dans mon âme amoureuse,
Désir mêlé d'horreur, un mal particulier ;

Angoisse et vif espoir, sans humeur factieuse.
Plus allait se vidant le fatal sablier,
Plus ma torture était âpre et délicieuse ;
Tout mon cœur s'arrachait au monde familier.

J'étais comme l'enfant avide du spectacle,
Haïssant le rideau comme on hait un obstacle...
Enfin la vérité froide se révéla :

J'étais mort sans surprise, et la terrible aurore
M'enveloppait. - eh quoi ! N'est-ce donc que cela ?
La toile était levée et j'attendais encore. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Lun 9 Avr - 9:43

Après m'avoir reposé au sol, effectivement tes pommettes prenaient une jolie teinte rouge, quoi de plus beau que de voir cette couleur sur une personne aussi belle que toi, Sebby . Peut-être de retrouver la vue de ton torse frêle encore une fois, mais j'en doute... Surtout : Je doute que tu me feras cet honneur, encore une fois.

Après ce signe de tête, qui me faisait directement comprendre de le suivre, je passer la porte après lui, nos talons résonnaient, et j'avais peur à croire que si Ciel venait, il me jetterait dehors. D’un pas irrégulier, je marchais dans ta chambre, ou dans ce genre de pièce qui te servait tout autant de pièce de repos. Je venais alors m'asseoir près de toi, posant ma tronçonneuse, et prenais l'ouvrage que tu me tendais.

- Ne m'insulte pas, je suis très cultivée.

T'écoutant d'une oreille distraite, mes yeux parcourent le livre, feuilletant les pages blanches, bien qu'un peu abimées avec le temps, et quand tu finis ta récitation, mon sourire revient.

- Pas mal, tu devrais être poète, ça t'irait encore mieux que majordome.

Tu parles, un poète sa n'a aucune valeur aux yeux du monde, tandis qu'un majordome, qui est plus un démon, là, sa deviens intéressant. Je reposais alors le bouquin, et croisais alors mes bras, te toisant du regard.

- Que fais-tu, quand ton puceau de maitre dort, où ne t'appelle pas ? Tu vas me faire croire que tu lis toujours. Tu dois t'occuper de la vaisselle, ou encore repasser les affaires du nain, non ?

Je sentais que j'allais avoir le droit à une engueulade, après tout, je ne pas supporter trop Ciel, et je ne m'en cachais pas. Après oui, il avait eu une enfance dur, mais on ne va pas tout lui donner sur un plateau d'argent comme tu le fais, non ? Il était tout aussi froid que toi, et était très désagréable, surtout avec moi.

Aucune réponse pour le moment. Ça sent le vent... Et ce regard, devenant plus dur... Bon peut-être que j'aurais dû tenir ma langue, mais c'est plus fort que moi.... Mes yeux descendirent a ton cou, dénudé. Pour une fois que le col de ta chemise ne m'empêche pas de te regarder a ma guise.

Une peau blanche, bien trop pour pouvoir être un humain. Des cheveux noirs, cour devant, et long derrière, attacher par un ruban. Les traits fins, et tant bien que mal, j'avais complètement craqué sur un démon. Débile que je suis.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Lun 9 Avr - 13:34

J'eus un soupir agacé lorsqu'il parla de culture ... Non, désolé, mais la véritable culture, celle qui à mes yeux permet de se distinguer, et la seule qui mérite d'être connue, est la culture qui attire la douleur et la perdition.
Ce sont les mots les plus douloureux ... Qui me permettent de juger ... L'art adulé permet de montrer, de trouver la faille dans une âme ...
Alors qu'il acclamait quasiment mes ..."talents" de poète, chose à laquelle je n'avais jamais fait attention (et puis il faut dire que entre un réel talent et ce que Sutcliff croit savoir du talent, il y a un fossé presque aussi grand que l'Océan Atlantique ...

Je soupirai, et quand les surnoms ... Plus ou moins ... Affectueux dont il nommait son Bocchan franchirent ses lèvres, Grell se retrouva dans une posture un peu beaucoup ... Gênante. Ou excitante ou totalement pas normale ... Je n'ai aucune envie de savoir ce qu'il se passe dans sa tête en ce moment. Je me suis laissé emporter par la fureur. On N'Insulte Pas mon Jeune Maître.
Encore moins quand on est un transsexuel rouge en chaleur totalement incertain de son sexe désormais et mentalement dépravé et instable.
Il se retrouva donc plaqué contre le canapé, et j'ose espérer qu'il s'est frappé la tête suffisamment fort contre l'accoudoir, moi au dessus de lui comme dans une scène de la vie quotidienne d'un couple que je ne citerais pas. Oh, et sous sa gorge, une de mes lames le menace.

Sur mes lèvres, j'ai toujours ce sourire totalement doux et ironique, quelque peu teinté, cependant, de douleur et de hargne. Tout personne tenant à la vie devrait savoir que l'on ne porte ni la main ni les mots sur le contractant d'un démon.
Jamais.
Je murmure en le regardant, toujours installé dans cette posture équivoque-Satan, si mon Jeune Maître entrait, que je suis tué sur le champ- :

- Savez-vous, Grell-san, à quel point il est inconvenant, lorsqu'un démon est sous contrat, d'insulter son Maître devant lui ... En particulier quand ce démon est une des personnes que vous sembler continuellement poursuivre...

Je le regarde, la tête penchée en avant, m'amusant de le voir ainsi ... Presque prisonnier de l'emprise de mon corps au dessus du sien. Non, je n'ai même pas fait exprès ! Je le jure.
Je reprends :


- De plus, mes loisirs ne vous concernent nullement, étant donné qu'aucune place ne vous est attribuée dans mes occupations.

Mon regard se fait enjoué, plein d'ironie. Qu'il est drôle de le voir tanguer, ne pas savoir quoi répondre ... Pousser le jeu encore plus loin ? Allez ! L'agacer, le pousser dans ses ultimes retranchements, et ensuite le laisser, frustré.
Je me penche à son oreille, mon corps quasiment collé au sien, et je murmure :


-mais si tu tiens tant à le savoir, la lecture en est le principal ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Lun 9 Avr - 14:25

A peine le temps de respirer que je fus claqué bien contre le canapé, et ma tête contre l'accoudoir.

- Aïe, mais t'es complètement fou !

Bien que la douleur était très présente, j'eu a peine le temps de me remettre de mes émotions, car... Sebastian était presque collé contre moi. Ah si, que Satan m'en soit témoin, ce magnifique démon avais son corps devant le mien, face à face ! Euh, j'suis une femme moi, d'accord ? Non mais oh. Et ce n’est pas de ma faute, le môme m'insupporte... Mais je dois avouer qu'il est relativement mignon... Je devrais peut-être penser à être plus... Sympathique... ?

- Ah euh... Vraiment je n'en savais rien !! Excuse-moi Sebby !! Tu passeras mes salutations les plus démonstratives à Ciel, d'accord ?

J'avais un sourire un peu plus... Grand que d'habitude. Quand on est menacé, par une lame d'un monsieur... Je précise que je l'ai déjà vu à l'œuvre, avec ces lames, et je donnerais cher pour être la dernière personne a passer par là ! Je mordais un peu mes lèvres, colorées de ma couleur favorites, et bien doucement joué avec son col ouvert.

- Sebby... Tu sais, malgré que très intelligent, il me faut en connaitre encore plus, et d'avantage ! Tu pense que tu pourrais m'apprendre...?

M'apprendre quoi dites-vous ? A être un bon majordome, biens sur ! Je dois préciser que ce n'est en aucun cas pour avoir un maitre, ou une maitresse, mais je trouve sa plutôt sexy... Et dans ton cas, terriblement attirant *O* Après, je n'ai jamais caché que tu me plaisais, bien au contraire, dès que je pouvais te sauter dessus, j'y allais de bon cœur ! Mais tu me repousser a chaque fois, à me faire des faux espoirs...

Bref, j'avais souvent était la victime de tes méchancetés, mais j'avoue que lorsque tu étais tout prêt de moi comme sa... L'homme que j'étais... Etait ravi, totalement ravi ! Je ferais des bêtises plus souvent, c'est une promesse !!

Et maintenant, tu venais à me murmurer tes mots dans l'oreille, sa me fait un peu bizarre dans le ventre, mais c'est agréable. Tu colle même ton corps au mien, pour dire... Je mordais ma lèvre, un peu désemparé quand même. Attend, le fantasme de mes nuits, enfin, la !! Non, mon fantasme, c'est... Héhé, pour plus tard, non ? En attendant, je te repousser un peu, pour me redresser, car ma pauvre tête qui avais reçue un coup elle, avait maintenant une petite bosse.

- Doucement bel étalon. En attendant, la lecture n’est pas mon premier souhait.

Je te montre doucement ma tête. Je relève ensuite le visage vers toi, et tire une petite bouille, celle que j’ai quand je suis content, ou que je veux un baiser.

- Tu peux me soigner ?


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Lun 9 Avr - 18:32

T'apprendre, mais quoi ... Et depuis quand devrais-je tutoyer la personne à laquelle je suis la plus indifférente ?
Non pas que vôtre personne me plaise, Sutcliff, mais j'ai constaté chez moi, depuis quelque temps ... Une certaine curiosité quant à votre égard ... Je sais, c'est étrange, et c'est bien sûr pourquoi jamais vous le saurez ...
Ce qui m'a poussé à me comporter ainsi avec vous.

Étalon ... Non mais j'ai la tête d'un cheval utilisé pour procréer ? ... J’espère que non. Sinon, alors que je me relève, les yeux dans le vague, ayant aperçu la bosse qui déforme le crâne du shinigami monochrome devant moi.
Je soupire.


- Pardonnez ... J'ai du m'emporter pour ainsi vous causer une blessure ... Soyez assuré de mes plus plates et informelles excuses.

Ah, l'ironie qui perce ma voix si souvent habituellement m'avait tant manqué ! Oui je suis narcissique un peu sur les bords. Mais tout petit peu ... Une fois la blessure pansée, bandée, soignée, je m'écartais de lui, et lui confiais un autre livre, plus petit, de couverture noire et usée, aux pages de parchemin jaunies parfumées avec cette odeur masculine et démoniaque qui est la mienne. Des mots tracés à la plume dedans.
Ce n'est pas loin d'être mon journal intime ... Mais c'est moins, un peu moins. Mon journal de majordome, mes conseils, ma vie, les services les plus fréquents et une grande part de l'ouvrage est consacré à la politesse envers ses ainés et ses conjoints, ses collègues et sa famille. Toute ma vie de démon durant j'ai écrit une trentaine de carnets sur le même thème, copies identiques dans chaque cas.
Je le regarde, et presque nerveusement, oui je peux être nerveux, et explique.


-C'est une sorte de journal renfermant tout ce dont vous aurez besoin si d'aventure, vous décidiez de devenir un majordome dans les formes et les règles de l'art qu'est cette magnifique profession...

Je me laissais tomber sur le lit blanc et en soupirant fermait les yeux, ne voyant pas, que, échouée aux pieds de Grell, un texte de ma main s'était déposé ...
Non, je ne le voyais pas.

Citation :
Et plic plac.
Tic tac.
La pluie goutte sur le toit. La pendule dans l'angle, régulière, crache ses tic et ses tac dans le vaste bordel qu'est le monde.
Son monde à lui se réduit à une pièce. Et une porte de chêne. Trop lourde pour qu'il puisse la pousser.
Tapis blanc au sol, couvert de taches d'encre rouge, une plume sanglante à coté et des feuilles.
Tatouées de musiques. Notes qui reflètent une douleur à laquelle il se donne.
Il n'a plus de nom. Ne vit pas parce qu'il ne sait pas.
Le marbre du sol l'attire, promesse de nuit éternelle si Il se jette sur lui. Les murs de boiseries blanches, eux, rechignent à se faire éclabousser de sang et cervelle.
Alors Il compose. Jour et nuit. A même le tapis qui le connait.
Repas apporté dès qu'il dort.
Le miroir fuit son regard..
Il ne se reconnait plus. Cheveux de nuit et rubis dans son regard deviennent terre et cailloux vulgaires.
Sa voix ne l'enchante plus. Grossière, désormais, ses rimes ne sortent plus. Il se jure vouée à le détester, ce reflet, ce "il" qu'il renie.
Fatale hérésie qui le perdra.
Que lui avait-on confié, la dernière fois ? Un an, un mois, deux semaines auparavant ?
"Poupée de porcelaine ... Même pas mort car n'a jamais été vivant ...
Rien dans les yeux, regard vide.
Mais ne peut pas mourir ... "

Je murmure doucement, pourtant conscient qu'il m'entend :
-Quel est la véritable raison de votre venue, Gr... Sutcliff ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Lun 9 Avr - 19:15

La véritable raison de ma venue... Peut-être pour qu'enfin, tu daigne me faire un enfant ? Cet enfant que j'attends, depuis si longtemps, le fruit de tes entrailles, soudés aux miennes, cette enfant qui aurais ton visage, tes traits, ton caractère... Et qui pourtant sortirais de mon ventre.

Je me fais trop de film, malheureusement. L'envie d'avoir un enfant est très présente, oui... Mais mon anatomie ne me permet pas l'évolution d'un bébé. La nature est mal faite, mais que voulez-vous.

L'envie de tout te raconter me prend. Le kidnapping de jeunes filles, et tout ce qui toucher aux voles de diamants... Mais pour une fois que je peux être seule avec toi, dans ta chambre, qui plus est ! Je vais en profiter.

- L'envie de te voir, Sebby. Tu n'apprécie pas ma compagnie ? J'en suis outrée...

Quand tu te claque, je ramasse le petit texte, et le lit tout bas, mais assez haut pour moi l'entendre. Pas mal pour un majordome. J'aime l'expression poupée de porcelaine, tu as du talent quand même, ton nabot de maitre devais quand même être fier d'avoir un majordome comme toi a ses cotés. Il a de la chance, Madame Red en aurais était contente.

- C'est beau ce que tu écris, Sebby.

Tu venais maintenant de t'allonger, comme une grosse merde dans une sorte de canapé, et ta position... Ta position n’était pas digne d'un majordome, mais la... Elle était excitante, tu avais les jambes un peu ouverte, et avec le col de ta chemise, sa ne faisais que… Qu’augmenter mon envie de toi, pardi. Je m’avançais, et me pencher alors au dessus de toi. Si ta chemise rester trop ouverte, dans les deux minutes qui suivaient, j’aurais quasiment fait quelque chose de non catholique, et sa, j’aurais voulut m’en abstenir, tu vois ?

- Ferme moi sa s’il te plait, Sebby. Ou je risquerais de ne plus me contrôler, tu veux ?

Je referme la chemise de quelques boutons, au moins pour que j’arrête de baver, fantasmer, et autre chose en tout genre qui ne serait pas approprié a une diva comme moi. Je me redresser ensuite, et plissais mes yeux, avec mes faux-cils, je dois avouer qu’effectivement, j’avais un beau regard. Quelle bombasse que je suis.

- Tu vois, je ne suis pas aussi chiant, et aussi collant quand nous ne sommes que tout les deux. C’est plus agréable, n’est ce pas ?

Je dis sa, mais je sais bien que je n’y peux rien. Quand tu es avec ton maitre, je suis jaloux, et avec des autres personnes aussi. Mais la chose est que moi, j’aime plusieurs hommes en même temps, et personne ne m’en fait la remarque. C’est appréciable, tout sa dites moi.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mar 10 Avr - 12:38

Le but presque universel de chaque démon est de faire sombrer, petit à petit, toute âme dans les Enfers. De déchoir les anges et les dieux, de les précipiter dans l'infernale abysse du désespoir ... Et tu me sembles prêt, Grell. Prêt à plonger, à me suivre dans la chute.
Si seulement tu pouvais .. Comprendre mes motivations de porter ainsi ma tenue. Si seulement tu pouvais ... Me repousser, refuser ce que je vais te demander ...
Si seulement ...

Mais tu n'en sais rien, et n'en saura jamais rien. Tes yeux ne perceront jamais cette carapace de beauté et de raffinement qui est mienne, cette parure à mon corps démoniaque, ce paravent à mes sentiments ...
Je ne te veux aucun mal ... Ce sont des mots que j'ai si souvent répétés, mensongers. Même à mon Jeune Maître ils furent dits, alors que notre contrat n'était pas encore finalisé.
Il hésitait, je me souviens, hésitait à accepter. Alors ces mots avaient franchi mes lèvres, et doucement dans son acquiescement, son âme avait été lié à mon engagement ...

Je secoue doucement la tête, et par provocation, mon coté sadique et aimant le torturer réouvre entièrement ma chemise ...
Quelle sera ta réaction... ? Que pensera-tu de ça, Shinigami au nom si banal, si peu apte à porter cette couleur que tu vénère ?
Mon regard tout aussi rouge que ton manteau, jadis volé à celle qui fut ta maitresse te fixe espérant que tu ne crois pas à mes gestes ...


- Je porte ma tenue comme bon me sembles, Sutcliff, ne t'en déplaise. Et que tu tentes sur ma personne un viol ou simplement un baiser, ce sont tes choix...

Je souris, carnassier presque.

- ... après tout, c'est toi qui souffrira.

Je te regarde encore et une chose me choque. Choppant un oreiller, pour caler mon corps et le surélever, afin de pouvoir te fixer. Mon sourire est ironique, et le rosé de mes lèvres distendues tranche à peine sur ma peau ivoirine...

- Je rêve ou tu viens de parler de toi au Masculin .. ?

Un grand soupir passe mes lèvres, puis je murmure :


-Grell ... Il faut que je te demande ... Une chose assez particulière ... Ce n'est pas simple à expliquer, ni même à poser, comme question ....

Tombe, tombe, tombe petit shingami perdu, tombe dans le pièce de ce démon avide, de cet incube ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mar 10 Avr - 13:16

Je ne suis pas apte à porter cette couleur dis-tu ? Pourtant, mainte et mainte fois, j'ai su prouver qu'effectivement, j'étais apte à tout. Un Shinigami ne devient pas tel s'il n'en est pas capable, démon. Je suis même l'un des plus puissant, chose pour laquelle je ne me fais pas renvoyer, mais seulement confisquer ma faux quand je fais des bêtises. Chose que je fais en permanence, je devrais songer à me calmer...

Tu venais de remettre ta chemise telle qu'elle était, tout pour me faire craquer, ou tout pour me donner des envies, et m'envoyer balader au loin... Mais quelle cruauté tu fais preuve, Sebby... Je soupirais, et reculais, comme pour dire à ma propre personne de ne pas craquer. Noe par craquer, ne pas craquer, ne pas craquer...

Effectivement, je peux aussi parler de moi au masculin. Et alors ? J'en ai tous les droits, autant de parler de moi au sexe faible, comme au sexe fort. Tu me fixais, désormais, avec ton sourire vicieux, ce sourire niais souvent, mais qui pouvait donner un aspect charismatique à ta personne...

- Qu'est-ce que tu veux encore ?

Ma voix s'était faite un peu plus grave, sérieuse. Les adjectifs dont tu viens de te servir pour énumérer cette question, son fou un peu les boules. Mais tant bien même, j'attends ta réponse, désormais. Je te regardais, désormais debout, attendant qu'une seule parole sorte de ta bouche, mais cette question, quelle est-t-elle ?

Tu ne parler pas, tu me regardais, avec cet air... Presque idiot. Grell, si tu voulais éviter de te faire remballer par cet idiot de démon, tu devrais penser a tourner le visage. Tourne le visage Grell... Non, je ne tourne pas le visage. Je te regarde, ton corps fin et pourtant si finement musclé m’intéresser, j'avoue que j'aurais bien voulut en voir plus, mais enfin bon...

- Pourquoi reste-tu dans cette position, alors que tu sais pertinemment que je vais craquer ? Tu veux me faire du mal, ou quoi ?

J'ai pas l'air bête moi, a demander des choses comme sa. Depuis le début Démon tu as réussi a me faire craquer, ton jeune maître m'avais même dis que j'aurais le droit a un baiser avec la langue. Baiser que je n'ai pas encore eu, très cher Sebby, donc, quand est-ce que tu te sacrifie ? Au baiser, et remonte moi cette putain de chemise !


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mar 10 Avr - 14:57

Je me relève, et mon visage est redevenu grave. Ma chemise ouverte permet de voir chaque mouvement qui agite mon corps, ,et si je ne portais pas mon pantalon à une taille correcte, nul doute que tu aurais un apercu saisissant du haut de mon caleçon. Posant mes pieds sur le sol clair, un craquement se laisse entendre, un rapide regard noir signifiant "c'est pas le moment de faire du bruit ferme ta bouche sale parquet" lui étant adressé immédiatement après.
Je le regarde ensuite, et un brin ironique, lance :

- j'ai changé, debout désormais. Pourtant à voir dans tes yeux, tu ressens toujours la même chose ...

La salle qu'est ma chambre est ridiculement petite et étroite, comme je l'ai fait remarqué plus tôt. Ce qui explique que alors que tu es debout, sans avoir fait un pas, je te retrouves déjà presque acculé contre le mur ...
Parfait. Te coincer, te le demander, et peut-être après t'enterrer si tu ne survivais pas au choc de la nouvelle ...
Non je dèc', même si j'adorerais t'enterrer, te voir mourir pour ne plus jamais te revoir ailleurs qu'en mes rêves serait un bien trop lourd fardeau pour moi, créature de l'Ombre qui s'est attachée ...

Je m'approche, trop rapidement pour que tu puisses avancer, esquiver, et te plaque contre le mur, récurrent chez moi décidément.
Tu n'es pas si mal ainsi, tout compte fait ... Tu sembles me fixer comme pour comprendre ce qu'il t'arrive, tes poignets retenus contre le lambris doux par la force de mes mains sans chercher à te blesser, ta posture involontairement provoquante, comme à chaque fois que tu es debout ... Provocateur, tu es ainsi fait, provocant tu es ainsi nommé.
Je susurre à ton oreille, ma voix débordant de luxure, de sous-entendus, de mots qui sont à ton oreille trop indécents pour que tu les entende et abîme ainsi ton imagination ...
Oui j'aime te torturer ainsi.

- Grell ... Tu sais ce qui me retiens à la vie sur cette terre, ce contrat qui me permet de garder la forme que mon maître m'a assignée, ce nom et ces connaissances que je ne pourrais retrouver en Enfer.

Le temps se rallonge entre cette dernière parole et ma première expiration. Mon souffle est heurté, comme en proie à un horrible doute alors qu'il n'en est rien.
Mon coeur bat plus vite, mes yeux se détourne un instant de ton cou où ils s'étaient posés, fixant ma table de nuit où repose ma montre à gousset, ma paire de gant et une lampe à huile, puis le mur aveugle sans aucune décoration.
Je rajoute, ensuite, éloignant ma tête de ton cou, la replaçant face à toi, pour mieux voir tes traits se déformer, tes lèvres trembler ou je ne sais quelle autre absurdité propre à ce corps qui est tien ...


- Ne t'es-tu jamais demandé si tu étais l'un des liens me rattachant à l'existence terrestre, Grell Sutcliff ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mar 10 Avr - 15:10

Tu m'avais plaquer contre le mur, et tu me regardais, me tenant bien les poignets, pas fort, mais assez pour ne pas que j'ai mal, et ainsi assez pour m'imobiliser.

Effectivement, ton bas de corps, ou reposer miraculeusement ton pantalon, celui-ci pouvant tomber quand il veux. Ton boxer noir, tout aussi sombre que ta personnalité, que ton sourire pourtant si chaleureux d'habitude... Non, tu était un démon, et un démon, rester un démon.

Au niveau de nos titre, un Shinigami ne pouvais se permettre d'aimer un démon, et autre chose d'encore plus bas. Les anges rester avec les anges, les démons avec les démons, et les demi-dieux avec eux ici même.

Tu parler tout bas dans le creu de mon oreille... J'avoue que si un jour je venais a partir, même a ne plus exister, sa t'ennuirais. Ne plus avoir la flanbloyante faucheuse rouge te courire après, tu ferais quoi de tes journées après, hein ?

L'un... L'un des liens qui te rattache a l'existence terrestre...? Tu te moque de moi, Michaelis ? D'habitude, tu est toujours en train de me repousser, toujours en train de me faire des avances qui comme je peux me permettre : N'avancent a rien ! J'avais une hanche un peu plus levée que l'autre, ton corps a la limite de toucher le mien...

- Tu... C'est encore un moyen pour me faire esperé, Sebby...?

Comme tu peux le remarquer, je ne suis plus aussi sur de moi, et c'est normal... Bien que mon coeur balancent entre plusieurs hommes, tu as était mon favori, mon number one si je peux dire. Un démon qui fait craquer un Shinigami... On aura tout entendu sur cette bonne vieille terre...

- J'ai... Tu me fait un peu mal, la...

Non, en vrai, c'est que j'ai envie de te prendre contre moi, donc, je demande l'accès a mes mains. Bien malin Sebastian, ou te laissera tu piégé ? Allez, tombe...


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:03, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mar 10 Avr - 18:59

Je m'amuse à te voir ainsi hésiter. Je m'amuse de cette réaction disproportionnée à mes actes. Je sais à quel point tu me veux, pas seulement physiquement, mais aussi ... Mentalement, je le suppose. Mais après tout suppositions. Uniquement.
Je souris et ne libère pas tes mains, je réduis juste la pression que j'exerce sur ces poignets gracieux qui sont tiens...
MAIS QU'EST CE QUE JE RACONTE ?

Calme toi Sebastian, calme toi, pense à de délicieuses âmes pures qui volettent autour de toi, et tes doigts qui les attrapent et les salissent ... pense à leur goût d'immondice parfait sur ta langue, à leur couleur qui réchauffe ton palais, à tes papilles qui frémissent d'aise ... Oublie, oublie ! Tu n'as jamais trouvé Grell attirant de toute ta vie, et ne le trouvera jamais.

D'ailleurs, comment l'aimer ? Lui ? Tu ne peux pas, simplement pas ! Ton corps ne peut le désirer, ton esprit non plus ! Ce n'est juste qu'un soutien de plus pour pouvoir t'empêcher d'aller aux Enfers à la fin de ton contrat !
Tu peux pas.
Tu ne Dois pas.

Je me suis calmé .... A peu près. En soupirant je murmure, encore plus tentateur, mon regard de braise ardent se faisant satin sans perdre de son éclat :


- Mais si je te lâche, que feras-tu, hein ? Tu te jetteras sur moi ? Tu m'embrasseras, me caresseras, tentera n'importe quoi pour me toucher ? Un sourire froid étire à nouveau mes lèvres. A tes risques et périls ... Mon cher.

Et je te lâche. M'écarte de toi rapidement, m'asseyant en tailleurs sur mon lit, te regardant ...
Tu auras sans doute envie de m'attraper, de me serrer ... Des rimes me viennent, mais je me tais, seulement restent-elles dans ma tête ...
"Goodbye
Your pocket full of dreams
Your mind in a daze
Keep on chasing rainbows
Fly high
Leave the past behind
The dark road you take bears no escape

In a world of grand illusions
Where love is just a dream
You gotta make your sacrifices
Time to pick your poison

The fool is he who is noble minded
And bellies up to poverty
He's not a king in the world of diamonds
Paling into oblivion ... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mar 10 Avr - 21:11

Ris, ris tant que tu peu, Sebby. Tu deserre l'emprise que tu as sur mes poignets. les âmes purent que tu souhaitent dévorer, toutes ces pauvresâmes qui ne restent pas, souillées.

Tu retourne d'ou tu viens, et tu viens alors a t'asseoir. Je m'approche de toi, et viens me caler, prêt de ton corps.

- Si tu me lâche, il se pourrais effectivment que je te saute dessus, que je te caresserais, que je te touche...

Tout en parlant, je touche ton visage, d'une manière plutôt douce. Je caresse doucement ta joue, gardant mes gants, pour ne pas souillé ton joli visage. J'ai surement un visage serein, pour une fois, tu me laisse te toucher, sans aucune arme autour, sauf ma faux, mais je n'en est pas besoin, pas du tout même...

Si un jour, dans ma tête, j'aurais pu penser,ou même croire que tu t'interesser a moi, j'aurais surement pleurer, tellement j'aurais était heureux. Mais... Si on regarde bien... Un démon et un Shinigami... Sa peux faire rire...

Je mord alors mes lèvres, et te regarde.

- Sebastian, tu me provoque, ou tout les mots dont tu as fait preuve, tu le pense vraiment ? Du début a la fin ?

La phrase qui m'a plus plus marquée, c'est celle ou tu fait l'allusion aux liens... Je pourrais être l'un des liens qui te fait rester sur terre ? Tu sais que me dire sa, c'est me donner envie de te suivre encore ? Sa ne me fait qu'être de plus en plus amoureux de toi... Je suis très sur d emoi, mais la, je dois l'avouer, je le suis beaucoup moins...

- Ne joue pas, pas cette fois, s'il te plait.

S'il te plait... Oui... Parce que là, je suis très, très sérieux.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mer 11 Avr - 11:27

Dans la valse des amours brisés, le tien maintes fois réparé ne trouvera pas sa place.
Je ne peux mettre de mots sur ce que je ressens, les démons ne ressentent d'ordinaire que la faim ou la douleur ...
Oui la vie d'un démon est triste et monocorde si personne ne s'y glisse.
S'y glisser comme ma main glisse sur ta joue, écartant deux ou trois mèches écarlates, que je ne trouves pas du meilleur goût mais qui sont sur toi les plus beaux ornements.
Au fond, serait-ce l'amour ? Mes doigts froids aux ongles noirs charbon, mes poignets d'où saillent mes veines bleues, mon torse imberbe et musclé, il faut l'avouer ...
Mon corps entier, de la plus petite parcelle à mon cerveau, semble avoir compris ce dilemme qui oppose ma raison à mes sentiments oubliés.

Elle, ma raison, me rappelle mon devoir de majordome, mon incapacité à aimer, les nombreux coeurs brisés que j'ai croisé, ceux que j'ai de mes mains fracturés, et ceux que j'ai vu casser et tomber en miettes par la faute d'un mot malencontreux, d'un regard trop froid ou d'un geste trop brutal...
Il faut faire attention aux paroles, me rappelle cette dernière, pour l'éconduire sans le blesser, avec la classe qui sied à un employé en chef de la maison Phantomhive. L'habit que chaque matin il endosse ne peut me permettre de faire ça.

Mais ce sont mes sentiments, qui avec leurs arguments reprennent le dessus sur mon pragmatisme et sur mes idées d'illusion. Oui, murmurent-ils, oui tu peux aimer, tu peux jouir de la vie auprès de la personne qui est ton cœur et ton âme -si il t’en reste une ..- ! Tu peux mourir lorsque sa vie s’achève, la suivre au plus profond de l’abysse de son envie, de ses idées !
Oh, comme ce doit être plaisant pour soi d’aimer…

Je secoue lentement la tête, pour recouvrer mes idées, et te fixe. Mon air est grave, un peu trop ? Qu’en avons-nous à faire …


- Grell, je n’ai aucune envie de jour. Pas avec ce que je ne devrais pas être en mesure de ressentir …
Mes lèvres se stoppent, mes pensées vont plus loin. Un blanc flotte, indistinct, infini, avant que je ne reprenne.[i]

–cependant, il n’est pas exclu que je t’aime.

[i]Je l’ai dit. Je l’ai dit. Je l’ai dit. Qu’en pensera-t-il ? J’ai peur … Autant de sa réaction que du singulier phénomène qui serre mon cœur.
N’oublie jamais que les démons ne mettent pas de mots sur leurs sentiments …

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mer 11 Avr - 13:22

« Cependant, il n’est pas exclu que je t’aime. »[/color]
Sebastian, tu te rend compte de ce que tu viens de dire ? Tu viens sûrement de faire une belle bêtise... 2 mots , 3 consonnes , 4 voyelles... Elles représentent souvent beaucoup dans la vie d'un humain tu sais, mais... Dans la vie d'un Shinigami, qu'est ce que sa peux être ? Vraiment Grell... Si William te voyait, il te remettrait dans la bonne direction...

Direction qu'il ne peux pas m'obliger à suivre, puisqu'il n'est pas là. Tes douces mains vernies de noir caressent mon visage. Ah, mes cheveux rouge hein... Une grande histoire d'amour, a vrai dire. Je pense même que si du jour au lendemain, ils ne serais plus aussi longs, et de cette couleur, sa en ferait chier plus d'un... Dont moi, mais pas d'inquiétude ! Sa n'arrivera pas !

Je ne savais plus vraiment d’où donner de la tête, a croire que cette petite phrase a su me mettre sens dessus dessous. Et pourtant, c'est une phrase que j'ai voulut entendre, a de nombreuses reprises, autant de ta bouche, que celle de William, que d'Undertaker, car tu sais autant que moi que si il y a une chose a laquelle je ne sais pas dire non, ou même je ne sais pas me contrôler, c'est les beaux mâles. A la limite, j'espère qu'on ne m'en tiendrais pas rigueur !

- Tu sais, Sebby, ce n'est pas en disant sa comme sa que tu aura le cœur d'une femme.

Grosse idiote que je suis. D'ailleurs, pour qu'un homme vous suit a la trace, mes chéries, il n'y a qu'une seule chose a faire : Le repousser, et lui faire des sous entendus. Du genre « Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis. » Enfin, si je faisais sa, c'était sur de moitié que tu allez t'en allez, ou du moins ne plus me dire ce genre de chose. Sebastian, Sebastian... Je risque ma place pour toi là !

Un Shinigami se dois de ne pas ressentir le moindre sentiment, quel qu’il soit, Amour, amitié, seulement de la rivalité. J'ai tout trahi, mais si il y a bien une chose que je ne trahirais jamais : Ceux qui m'ont permis d'être la, devant toi, aujourd'hui, Démon.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Jeu 12 Avr - 6:21

Je souris doucement, pour cacher mon trouble, ce trouble si inquiétant qui s’empare de moi … Oui j’ai peur, Peur de ce que je vais faire, là. Peur de mes sentiments, un peu ? Peut-être, vu que je n’en ai jamais réellement ressenti avant.
A part la douleur et la tristesse peut-être … Rien d’autre. En glissant un bras autour de tes épaules, t’attirant à moi un instant, un peu plus près, de mon cœur, de mon corps….
Tu ne sembles pas comprendre le combat intérieur que je mène pour ne pas te hurler que je ne suis qu’un monstre …

Je me dis que ce n’est rien, que ce que je vais faire n’est qu’une reconnaissance à ma dette donnée il y a longtemps, pourtant …
Je sais qu’à tes yeux ce sera sans doute bien plus.
En écho total à mes idées, mes lèvres frôlent les tiennes, s’y installent pour une courte durée et en reparte avec autant de rapidité que si elles avaient touché de l’électricité…

Alors que tes lèvres sont, à mon corps, bien plus que cela. Douceur indéfinissable, que jamais auparavant je n’avais ressentie. Du satin mêlé au velours de ta peau. Ces protubérances de chair si douces et au goût …

Je me suis séparé d’elles à regret, détestant cette distance que, par obligation de mon métier choisi par mon maître, je dois garder …
Je …
Oh et puis mayrde hein. Je t’aime. Comprends le, Grell Sutcliff, J’ai pour toi des sentiments qui me dépassent …


-Grell … Sache-le … Je …

Il m’est trop dur de parler. De te l’expliquer, bien trop compliqué et je n’en ai aucun besoin, aucune chose ne me pousse à te dire ce que les démons peuvent ressentir … Je t’aime n’existe pas en démoniaque.
Les seuls liens d’affection entretenus sont la haine ou bien la peur, la soumission ou la domination. Les démons ressentant de l’amour ne sont pas juste dénigrés.
Ils sont exclus de ce monde.

Comprends alors ma douleur, Je t’en prie, comprends que je ne peux décemment pas, faute de mon éducation et de ma vie, te dire ce que j’ai sur le cœur !
Pourtant, Grell, comme ce baiser en est la preuve, je t’aime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Dim 15 Avr - 22:23

Tu m'entraine alors dans tes bras, rempli de protection, qui veulent j'espère, une etreinte bien plus tendre que celle que tu aurais pu avoir dans le passé. Je me cale alors, contre ton torse, ma tête tout contre ta poitrine.... Ton coeur qu'on ne sent pas battre, le corps d'un démon est-il vraiment dépourvu de tout sentiment ?

Si seulement je savais que pour toi, sa ne serais qu'une reconnaissance, une simple... Peut-être une simple envie de me faire espèrer... Ou simplement un vrai senti... Non... Tu est un démon...

Je respirer un peu plus fortement, et glisser doucement ma main sur ta cuisse, car la tienne était-la. Doucement, je viens alors caresser d'abord le dessus, puis la paume, puis l'intérieur de tes doigts.

- On ne peux pas...

Non, on ne peux vraiment pas. Je mord doucement ma bouche, et relève alors les yeux vers toi. Tu me regardais, tu avais aussi un air perdu. Je ne sais plus quoi penser du tout, bien que ma raison prenne le dessus sur mon coeur, et des fois l'inverse... Je m'appui un peu sur toi, et viens alors t'embrasser, d'abord doucement, et ensuite plus... Tendrement dirons-nous.

Après ce bref baiser sur la bouche, bien que tendre, je me reculer, et reposer mon visage contre ton torse.

- Sebastian...

Je ne t'appelle pas, je récite juste doucement ton prénom, comme pour l'inprégnier dans ma tête.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Mar 17 Avr - 14:42

Ta tête pose contre mon torse, mon souffle presque insensible qui caresse, désordonne un peu tes cheveux, alors que mon regard rubis se pose sur toi ...
Entends-tu mon coeur ? Entends-tu battre ce qu t'appartiendra à jamais ? Je ne sais vraiment pas.
Te reprenant doucement ma main, je m'en sers pour doucement caresser ce visage qui est tien, et qui appelle mon nom, d'une voix que je voudrais encore plus douce...
D'une voix que j'aime.

Durant toutes ces nuits, solitaire, où j'étais enfermé ici, et toi dans les locaux de ton batiment de service, ou bien sur le terrain, je n'ai ...
Jamais cessé de penser à toi.
Je m'habituais, me répétais dans ma tête tes cris, tes gloussements, tes mimiques ... Tout ça pour paraître froid quand mon maître m'interrogerait à ton sujet ... Je ne pouvais décemment pas lui avouer que "Bocchan, mon amour se porte sur Grell."

...
Non, il aurait dès l'instant rompu leur contrat, et l'âme de mon contractant était à mes yeux, ou plutôt à mon ventre, bien trop importante pour que je me permette de révéler mes sentiments.
De plus, c'était totalement indigne d'un majordome de les dévoiler à son Jeune Maître...

Je laisse mes doigts parcourir ta peau, en murmurant des mots que tu n'entends pas, des mots que moi-même je ne saisis pas tant ma voix est faible. Ton prénom, si doux et unique ? Bien sûr que ce doit être cela ...
Ce ne peut être que cela. Le temps passe. J'aime tant te sentir à mes cotés ...
La vie pourrait s'arrêter, le monde s'effondrer ... Tu es à mes yeux indispensable. Que te dire ? Tu risque de me manquer quand, majordome avant tout, je devrais me lever officiellement pour préparer la demeure ...

Je ne jouis que de rares heures de réelles liberté dans la maison Phantomhive, et il ne tient qu'à toi de les mettre à profit pour venir me voir ...


- Qu'y-a-t-il Grell ... ? Un problème ?

Mes doigts n'ont quitté ta joue et ta peau que pour aller se réfugier dans tes cheveux, si rouges et si doux ...
Décidément, je ne sais pas pourquoi l'amour m'a frappé, mais pour un démon, rien ne peut plus combler que ce sentiment ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Jeu 19 Avr - 19:32

Si seulement ton organe battait Sebastian, si seulement un jour je glisser ma joue contre ton torse, et qu'un jour peut-être, mon oreille entendais ton coeur, je crois que je serais si heureux que... Je prendrais des congés, oh oui, et je t'emmène en vacances, rien que tout les deux ! Si sa, sa serais pas le rêve !

Tu caresser mon visage, aussi doucement que si c'était la joue d'un enfant, ou d'une personne que... Tu aime, tout simplement...? Oui, tu m'aime, j'en suis sur. Toutes ces fois ou je rêver de toi, d'être a tes côtés, tandis que toi, tu était avec ton... Jeune maitre (chut Grell.) , toutes ces fois ou je me retourner dans mon lit, en pleine nuit, toujours a me demander ce que tu faisais, ou tu était, a quoi tu penser... Crois-moi, a force, je serais devenu fou.

Je sais bien que toi, tu ne dira rien a ton maitre, et après tout, sa m'arranger. Si quelqu'un d'autre que nous le savait... Déjà toi, zou, contrat rompu, et moi, exilé je ne sais ou, ou même, interdiction d'allez sur terre, pour venir te voir. Et ne plus te voir, c'est la mort, pour moi. Ah sa oui, je refuserais totalement d'être loin de toi.

Prénom unique, pour sur, mais toi, personnalité noir, regard noir, coeur noir... Dévoré surement par l'amour que tu me porte ? J'espère, je ne peux qu'espèré de la part d'un démon...Ma maitresse n'étant pas la, viens au manoir, cette nuit. Tu repartira au petit matin, si tu le veux bien...

- Madame Red est abscente ce week-end, tu pense pouvoir venir ? Tu invite une bêtise, et... On le passerais ensemble....

J'attends ta réponse, et quelle réponse... 48 heures avec l'homme que j'aime, mais sa, seulement si il accepte...

Si tu accepte... Ce dont je doute. Ciel n'as qu'a t’appeler, tu accouera directement... Chose évidente, pour un majordome, qui dois exécuté son contrat dans les moindres demandes de son maître. Sale gosse, si tu savais a quel point je t'envie... Tu as avec toi l'homme que je rêverais de garder toute une vie... Et a cause de toi, je ne peux pas.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 17:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Sam 21 Avr - 21:15

Mon regard se voile de tristesse, et ma main stoppe l’exploration méticuleuse de la masse rouge flamboyante qui te sert de chevelure. Mon Jeune Maître … Jamais, non, jamais n’acceptera que son majordome s’absente ainsi …
Je ferme les yeux un instant, calquant ma respiration sur la tienne, légèrement trop rapide … Trop excitée peut-être ?

Peu importe. Je m’allonge sur ce lit, en goûte les draps frais caressant ma peau ça et là dénudée, je goûte la tranquillité, ayant saisi ta main pour la garder dans la mienne. C’est une bien étrange nuit, m’accordais-je la réflexion, une nuit sombre et sans intérêt prend soudain tous son sens …
Quand du rouge vient s’interposer, juste un instant.

Ta présence contre moi me manque, et en soupirant je t’attire contre moi allongé, ta tête sur mon torse dénudé, juste pour pouvoir te narguer un peu plus … Je t’aime, mais mon amour ne souffre pas de ne pas pouvoir plus t’agacer …
J’aime te voir gêné, énervé ou simplement froissé …
Ta beauté en ressort grandie, tant tes traits androgynes me sont de plus en plus familier au fil du temps …


– Je ne sais pas, Grell … Je ne pourrais pas, tu le sais, m’éloigner de mon Bocchan plus de trois heures …


Mais je caresse tes cheveux, encore et encore, Satan que j’aime ce contact … Au fond, je n’ai rien à envier au plus heureux des hommes … Je ne peux pas dire qu’il m’a toujours manqué, vu que je n’en découvre le véritable toucher qu’en ce moment …
Mais je l’aime ....
Tout comme je t’aime, comme j’aime chaque part, chaque minute que j’ai passé avec toi …
Grell … Reste avec moi, quand Il se lèvera. Avec un peu de chance, il voudra paresser, sommeiller, ou simplement me congédier un peu …
Mais reste.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   Lun 23 Avr - 22:07

Avouer que maintenant, avoir la peur que votre bien aimé s'en aille, dû a ses obligations, ou même damné, car il n'a guère le droit de cotoyé un Shinigami. Avoir cette peur, maintenant nouée dans son ventre, a tout jamais ? Cette peur, je l'ai. Oui, car je t'aime, comme jamais je n'ai aimer quelqu'un.

Terrain, car principalement, je ne suis jamais dans mon bureau. Déjà parce qu'il n'est pas rangé, que ce n'est pas non plus la première nuit que je viens a passer tout prêt de toi, a te regarder, toi, ou te regarder veillé ton maitre. Réalité, jamais nous ne pourrons nous mettre a nu devant les gens. Mais... Pour vivre heureux, vivons cachés, n'est ce pas ?

Je caresser ton corps avec douceur, ce corps qu'il y a encore un mois, je n'aurais jamais pu deviner que sa serais vraiment arrivé. Le bonheur, bonheur d'être enfin a tes cotés, même si pour paraitre un peu jaloux, j'ai crue que tu préféré les femmes...

{ La fameuse bonne soeur qu'il saute, dans la saison 1. }

D'ailleurs, elle n'est plus de ce monde, la pauvre. Après tout, elle l'a bien méritée, non mais oh. Je soupirer, une enième fois, ton odeur emplissant mes poumons. Bon dieu, que c'est plaisant...
Ce qui se passe ? C'est que sa m'écoeur, de devoir te laisser a ce morveux... Tu pourrais comprend, quand même ?

- Rien. Juste que je devrais corrigée ma jalousie.

Sa veux bien dire ce que sa veux dire, non ? Je suis même jalouse de tes vétements, ils ont le bonheur d'être H24 avec toi, alors que moi, je dois me présenter comme un voleur... Bien que sa en est très exitant ! Bonheur de courte durée, bien entendu, car quelques pièces a coté, une voix qui dois te semblée familière t'appelle.

- Sebastian !

Tu te redresse, et je fait de même. Je viens claquer un baiser contre ta bouche, un baiser que j'aurais voulut bien plus doux, mais hélas... Je reviendrais, c'est une promesse. Non a la fin d'une nuit, mais au début, comme sa, nous l'aurons pour nous seuls, rien qu'a nous.

- A bientôt, Sebastian. ~

Je sautait de la chambre, et repartais d'ou je venais, comme un nuage de fumée, une fumée qui maintenant, est tienne. Le souffre, la douleur, la mort. Je t'appartiens.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dark and red night~(Avec Grell)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dark and red night~(Avec Grell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» RP avec Orka et Aline-dark dans la foret avec Life)
» In the Dark of the Night (MOPANGO)
» In the dark of the night || Eli
» About last night (Avec Lilith) [Quête]
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: RPs abandonnés / terminés-