AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   Lun 9 Avr - 16:15

Le ciel était orangé, l'obscurité de la nuit venait se mêler aux premiers rayons ardents du soleil levant. Duel entre le rouge et le noir, le jour et la nuit, le bien et le mal..enfin bref un combat acharné dont tout le monde connaissait la fin. La demoiselle s'éloigna de la fenêtre un air morne sur le visage. Les combats perdu d'avance ne l'intéressaient guère, aucun amusement, aucune satisfaction puisque de toute façon tout était écrit. C'était tellement mieux de prendre une gomme, tout effacer et tout réécrire à sa sauce.

Secouant sa courte chevelure elle se dirigea vers la sortie d'un pas décidé, beaucoup de choses à faire et peu de temps pour. Elle couru vers l'escalier et se laisser glisser le long de la rambarde passant en un temps record d'un sexe un à l'autre. Fille, garçon, garçon, fille...qui sera-t-elle aujourd'hui ? La demoiselle où le jeune homme ? Quel sera le plus beau costume pour la nouvelle pièce qu'elle allait jouer aujourd'hui ?

Finalement elle opta pour la fille, comme souvent. Il serait toujours temps de changer par la suite. Et puis elle arrivait plus facilement à marchander sous cette forme, comme si les femmes étaient plus fragiles et plus facilement manipulables que les hommes. Un fin sourire étira ses lèvres rosées alors qu'elle ferma la porte du manoir, de son manoir. On racontait des tas de choses sur elle, sur cette demeure, mais dans le fond qui savait réellement ce qui s'était produit ? Peut être qu'elle même, la jolie Morgane, ne s'en souvenait plus.

Se dirigeant d'un pas joyeux vers le centre ville, elle se refit mentalement la liste des courses qu'elle avait à réaliser, du pain, de quoi se nourrir, ou faire semblant, et aussi passer à la droguerie. Elle voulait expérimenter de nouvelles petites choses. Ah et il faudrait donc qu'elle trouve un cobaye..mais il doit bien y avoir cela en ville. Des gens ça doit bien traîner les rues et elle savait comment les attirer entre ses griffes.

Le temps était encore frais et de fines gouttelettes de pluies rafraîchissaient la peau nue de ses bras. Il y avait une bonne demi-heure de marche pour arriver jusque la ville, le manoir se trouvant dans une zone plutôt isolée, lorsque la jeune femme arrivera il sera donc tout juste l'heure de l'ouverture. Tout était parfaitement chronométré, minuté et secondé.

Enfin les premières habitations, quelques personnes qui étendaient leur linge avant de partir au travail. Puis le bruit des fiacres qui parcouraient la ville de long en large conduisant les Hommes à gauche à droite. Scrutant les alentours, attentive au moindre bruit elle sourit et traversa la rue principale pour s'engager dans une petite ruelle aux senteurs fleuries. Morgane ferma les yeux, s'avançant à l'aveuglette vers une destination qu'elle ne connaissait que trop bien. Des années qu'elle vivait ici, qu'elle parcourait les chemins les plus sombres comme les plus éclairés de la capitale. On ne pouvait pas dire qu'elle risquait de se perdre.

Un bruit léger, comme un caillou qui roule, roule et finit par tomber en un clac sourd sur les dalles disjointes. Morgane s'adossa aussitôt contre le mur ruisselant d'humidité, sur ses gardes. Elle ne se fera plus prendre de dos, plus jamais. Un vague souvenir refit surface, qui disparu aussitôt lorsqu'un minet apparut au coin de la rue. Pauvre petit chat s'avança inconscient du fait que sa vie allait tragiquement se terminer d'un coup de talon derrière la tête. La blondinette rit aux éclat devant son chef d'oeuvre, la créature ne ressemblait plus vraiment à un chat..ni à quoi que ce soit d'identifiable en réalité.

Hum..il était temps de se remettre en route.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   Lun 9 Avr - 18:57

Cette soirée devais être l'une des plus belles. Autant pour la couleur du ciel, que pour tout ce qui devais se passer ce soir. J'avais au moins une dizaine d'âmes a faucher, et certaines sont d'un spectacle plutôt... Excitant. Les âmes hurlantes de douleurs, les souvenirs qui refont surfaces... Tant de choses qui ont fait que la vie vaut la peine d'être vécue... Pour certain.

Du haut de mon clocher, accroché a la pointe qui qui trouve, je regarde, tout autour de moi. Une famille endeuillée, pleurant la cause d'un père parti bien trop tôt... Tsss, foutaise, je n'en avais que peu a faire.

Mon regard se poser sur les pompes funebres de mon merveilleux Undertaker... Cet homme, si puissant, et pourtant si beau. Oui, j'aime les beaux mâles, et alors ? Une jeune fille venais de donner un coup dans l'arrière tête d'un chat, et le sang en gicle. La pauvre bête, qui allez mourir affamée, maintenant peu reposer en paix, si je peux m'en permettre.

Je sautais alors de ce toit, pour finalement attérir derrière la fille en question. Je sortais ma tronçonneuse, et la faisais marcher a plein moteur.

- Magnifique, magnifique !! Ce que tu viens de faire est magique !!

Tu t'arrête donc, je viens entouré ton corps de l'un de mes bras.

- Tu as une personnalité fascinante. Et quel coup de pied... Ah mais magnifique !

Je te toise de mon regard jaune, tandis que le vent souffle, ma chevelure rouge rubis bougeant. Oh oui, maintenant que tu m'avais sur le dos, tu n'allais pas te débarasser de moi de sitôt.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 16:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   Lun 9 Avr - 22:19

Une voix haut perchée résonna brisant l'atmosphère paisible qui enveloppait les gens et les personnes (et surtout le pauvre chat qui allait finir en sushi dans une restaurant du coin s'il restait ainsi exposé à la vue de tous, après tout de la viande restait de la viande d'où qu'elle provienne). Morgane plissa les yeux comme si ce simple geste réduirait la nuisance sonore, en vain. En plus il semblerait que l'on s'adresse à elle, vu qu'il n'y a personne d'autre aux alentours.

Silence, un cour instant. Le calme avant la tempête ? Enfin calme relatif puisque le crachotement d'un moteur mal dégraissé venait d'apparaître en bruit de fond. Et bien sûr cette joyeuse cacophonie était accompagnée de l'odeur, douce odeur d'essence brûlée et de métal chauffé qui se mêlait à celle de l'individu qui était en train de lui prendre la taille...Comment ! Une minute là ! Lui prendre la taille ? Alors comme ça la première personne venue avait le droit de la tripoter comme cela sans aucune présentation ni autre faire valoir ? Non mais oh, on est pas dans un film à l'eau de rose ici, ni dans une histoire pour gosses. Deux personnes qui se rencontrent qu'elles soient civilisées ou non se se touchent pas aussi familièrement après quelques mots d'échangé. En plus il n'y avait pas eu d'échange.

Morgane tourna la tête vers la chose qui venait de s'accrocher à elle comme une moule à un rocher en dégageant à peu près la même odeur. Bon c'était une..un..un être vivant avec une tête, deux bras et deux jambes, faudrait penser à vérifier entre les jambes parce qu'elle ne savait pas vraiment s'il s'agissait d'un garçon où d'une fille. Cette personne l'observait avec un regard de parfait ahuri, comme si elle n'avait jamais vu de jeune fille dégommer un chat à coups de pied. Franchement, les gens étaient étonné par peu de chose. La suite de la description était un peu plus confuse, un seul mot résonnait encore et encore dans son esprit...Rouge. Magnifique des cheveux à la monture des lunettes, en passant par le manteau, tout était assorti à cette couleur qui lui faisait perdre la tête...et elle se prit à jalouser l'inconnu(e?)

Un grand sourire enfantin aux lèvres, comme s'il s'agissait d'une autre personne qui venait d'achever le petit être se trouvant sur le sol, Morgane leva les yeux (rouge elle et oui pas jaunasse tout moche nah!) vers la chose, appelons là comme cela pour le moment. D'une voix légère surpassant tout juste le vacarme de l'engin qui faisait trembler les petits cailloux sur le sol elle répondit.

Magnifique est mon deuxième prénom..c'est Mélusine qui le dit. Tu la connais ? Et toi tu es qui ?

Déluge de questions pour perdre la personne, qu'elle ne se rende pas compte que sous les prunelles écarlates se cache un monstre. Un diable aux allures d'ange, voilà ce que l'on disait d'elle parfois en riant dans les soirées mondaines. Il est vrai qu'elle avait le chic pour avoir souvent le dernier mot et pour obtenir toujours ce qu'elle désirait peut importe les conséquences. Se faufilant habilement entre les mains de l'inconnu, elle laissa échapper un petit rire. Elle venait peut être de trouver son cobaye finalement, mais il ne fallait pas lui faire peur...

-Me toucher comme ça...tu n'as pas peur que je sois malade, couverte de pustule où que j'ai la lèpre. Cela nuirait à ton si joli minois...mais rassures toi je ne suis pas contagieuse. Enfin je crois...

Sourire éclatant, éclair fugace dans le regard elle le dévisageait, s'amusant à jouer au jeu bête et stupide de qui baissera les yeux le premier. Seulement elle se laissait vite, très vite, c'est pour cela que ces jouets servaient si peu de temps. Le souffle froid du vent lui fit cligner des yeux une fois, trois fois. Elle avait du mal à se détacher de la personne qu'elle ne connaissait pourtant pas. Sa couleur, son éclat semblait l'attirer comme la lumière de la bougie attirait le papillon qui venait s'y brûler les ailes...ne se lassant pas de le contempler encore et encore, son attention fut accaparé par l'objet source de toute ces nuisances, une immense tronçonneuse. Étrange, la personne n'avait pas la carrure d'un bûcheron...

Tu as un drôle de jouet..il est vraiment à toi ? T'es un bûcheron ?

Elle tendit la main vers la lame tranchante, fascinée par le mouvement, la couleur. Avec un outil de ce genre on ne pouvait pas faire dans la précision, seulement dans la boucherie..si elle y mettait la main, est-ce qu'un seul doigt s'en irait où alors sa main entière serait réduite en charpie ? L'inconnu allait-il la laisser se taillader la main où reculer son engin...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   Mar 10 Avr - 14:33

Y'avais l'air que tu chercher d'abord d'ou la voix arrivais. Que tu ne sâche pas d'ou je viens est une chose, mais que tu me traite comme n'importe quel humain en est une autre. Et c'est exactement ce que tu étais en train de faire ! La chose, non mais tu sais a qui tu parle, là ?

La même odeur qu'une moule ? Tu te moque de moi la ! Je sent le sang, le souffre et tout ce qui as de plus doux pour le nez humain ! Humain, encore a voir si tu en était un, parce que tes yeux rouge la, ils me disent bien que non.

- Grell Sutcliff, pour te servir ~ Beau prénom, pour une fille on ne peux plus niais.

Je te regardais, vicieusement, comme si je me moquer de toi, ouvertement. Tu voulait toucher ma faux, je la mettait alors en route, approchant la lame de ta main.

- Va y, regarde comme elle coupe bien...

Non, a vrai dire, j'allais me la faire confisquer par mon supérieur, si je faisais encore une bêtise qui n'était pas dictée dans mon registre. Je recule alors ma tronçonneuse.

- Non, tu va te faire mal !

Je prend cette excuse, et arrête de nouveau le moteur de ma chérie, avant de bien la replaçer sur mon épaule.

- D'ou viens-tu ? C'est un quartier ou il y a eu plusieurs problèmes ces temps-ci. Tu n'as pas peur ?

Nous commençions a marcher dans ces rues ou les meutres ou tellement de personne sont mortes, tellement ont étaient violées, et tellement ont soufferent. Je regardaient un peu partout autour de moi, tien, sa sent les âmes ici, c'est bon pour moi sa.


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 16:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   Mar 10 Avr - 16:31

Son prénom ? Comme si elle l'avait donné, les mots ont un pouvoir, avec eux on pouvait tisser des histoires, mensonges qui pouvaient se transformer en vérité où l'inverse. Chaque parole pouvait avoir une conséquence, influer d'un côté où de l'autre de la balance...Les prénoms avaient également ce pouvoir.

Ses paroles ne semblèrent pas le moindre du monde émouvoir la jeune demoiselle. Niaise, elle l'était peut être, ou pas, dans le fond qu'est ce que cela pouvait bien lui faire ce qu'il pensait. Au moins elle savait qu'il était capable de penser, c'était déjà un bon point. Pour son expérience il lui fallait quelqu'un, quelque chose qui ait un QI un peu plus élevé qu'un Shu-fleur. Oui Shu-fleur c'était le nom d'une variété de ces légumes si chers aux hommes et que les enfants avaient en horreur. Bref, nous nous égarons, revenons à nous moutons.

Plus il parlait plus la certitude s'ancrait en elle, c'était sa vraie voix. Étonnant comme un petit détail pouvait perturber une personne, une sensation qui pouvait pousser quelqu'un à faire des choses qu'il n'aurait pas du faire. Sa présentation la fit sourire, alors comme cela il était là pour la servir...bien bien bien c'était exactement ce qu'elle recherchait. Quoique..il fallait qu'il y ait un peut de combativité un minimum d'action sinon ce ne serait pas amusant.

Ses yeux moqueurs se posaient un peu partout sur l'espace les environnant, elle avait du mal à tenir en place. Hyperactive ? Non, c'était une manière comme une autre de se protéger, de lui montrer qu'elle restait toujours en alerte. Quoi qu'il arrive....

Me servir vraiment ? Personne n'a voulu de toi pour que tu te rabaisse à servir la première personne qui passe ?

Rire, franc et sincère, un peu de provocation ne nuisait jamais. Et puis il semblait aimer jouer avec le feu à voir la manière dont il approchait sa machine de la main de Morgane. Encore un peu et ...ah non finalement il n'ira pas jusqu'au bout. Une once de bon sens ? Où alors il estimait qu'elle n'en valait pas la peine. Elle se faire mal...en entendant ces paroles elle tourna le visage vers lui, comme s'il se souciait de ce qu'elle ressentait. S'il y avait bien une chose qu'elle avait appris c'est qu'une seule personne comptait..soi même. Les autres n'étaient là que pour nous satisfaire, combler nos besoins et nos envies. Et là elle avait envie de taquiner quelqu'un...

Alors qu'ils avançaient le long de ces rues où tellement de sang avait été versé qu'il restait toujours une fine couche d'une substance non identifiée et gluante sur le sol, Grell évoqua les ''problèmes'' du quartier..Comment il savait ça lui d'abord ? Il habitait dans le coin ? En tout cas pour ce qui est de la peur aucun soucis..ce quartier elle le connaissait bien. Elle savait même que derrière cette porte là au fond de la rue, toute une famille avait été décimée, les enfants avaient eu le cœur arraché et la mère pendue et le père mort empoisonné. On avait suspecté un coup de folie de la part du père qui s'était ensuite donné lui même la mort et l'affaire avait été classée. Morgane s'était beaucoup amusée ce jour là..même si les enquêteurs l'avaient déçu.

D'où je viens ? De loin, je passe par ici histoire de me dégourdir les jambes, comme tout le monde à besoin de le faire non ? Sinon j'habite sur Terre.

Sur Terre, drôle de tournure pour qui y prenait garde, y avait-il un autre endroit où habiter ? Dans les galeries souterraines peut être..où dans les mines désaffectées. Dans ce cas on ne disait plus sur terre mais sous terre. Enfin avant elle ne vivait pas ici...elle vivait chez elle...mais c'était avant. Se suspendant au bras de l'étrangeté rouge comme un singe s'accrocherait à une liane, elle continua de déambuler en l'observant furtivement de temps à autre.

Oui...ils y a pas mal d'âmes tourmentées ici. Il faudrait qu'elles trouvent ce qu'elles cherchent comme ça peut être qu'il y aurait moins de soucis. Mais tu habites par ici ? C'est ta maison que tu cherches comme ça des yeux ?

Une odeur douceâtre montait dans l'air. Un mort ? Un de plus ? Une pauvre âme qui n'aspirait qu'à trouver le repos et qui allait mourir sans avoir eu l'occasion d'être purifiée...Morgane se mit à courir entraînant son futur cobaye avec elle. Elle ne voulait pas le perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   Lun 16 Avr - 9:48

Je verrais bien ton prénom, quand il t'arrivera quelque chose. Après tout, c'est a sa que je serre... Quand je fait mon boulot correctement, et pas des mois en retard. Je suis très intteligent, sinon je ne serais pas Shinigami, petite sote èé Shu-fleur... P'tit gros !

Euh j'ai dis servir dans le sens... Bonjour, je suis Grell Sutcliff, fin de présentation. En aucun cas je ne me rabaisserrais a quelqu'un comme sa. A moins d'en tomber amoureux, mais maintenant, faut y allez, hein !

- Ne te méfait pas. Jamais je ne servirais une petite fille.

Je lui fait un clin d'oeil, autant commencer a la taquiner, sa risque d'être drôle. Je glisser ma main libre dans ma poche, maintenant avançant sans toi, si tu ne me suis pas, nous en resterons la, après tout, quoi d'autre a faire, avec une jeune innocente, mhh ?

- Tes parents savent que t'es dehors ?

Grell, arrête d'en rajouter, t'es chiante la. tandis que tu répond a ma question d'ou tu venait. Sur terre, bonne réponse. Tout le monde vit sur terre, même certain démon tu sais. Sa ne me disais pas trop ou tu habiter, mais bon.

Futur cobaye, nous en reparlerons. En attendant, tu me prenais par la manche de mon manteau, et m'entrainais, en courant. Sa sentait l'âme souuillée, et qui demandais a partir. Autant te donner un coup de main. Je courrais avec toi, mai après, je retournerais a mes missions. Sinon, William va me dépouiller... Une fois de plus...

Nous tournons tant et si bien qu'a un certain moment, j'en attrape mal au crâne. Pourquoi courir après, alors que de mon coté, je ne dois que les faucher ?

Ah, les gens de maintenant...


Dernière édition par Grell Sutcliff le Lun 28 Mai - 16:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   Sam 21 Avr - 11:06

Petite fille ? Où ça ? Les apparences peuvent être trompeuses et sous le plus beau et appétissant des fruits se cache souvent un vers. Quelque chose qui vous emmenait tout droit en enfer...où pire encore. C'est le principe qu'utilisent les démons par exemple, vous attirer avec de belles paroles, un apparence des plus resplendissante pour ensuite vous manger tout cru. Amusant non ?

Donc il n'avait pas l'intention de la servir, pauvre petit bonhomme rouge, mais il ne se rendait pas compte qu'il est déjà en train de la servir. Le simple fait de lui tenir compagnie, de lui parler et de l'accompagner. Bien sûr elle n'avait rien demandé, il n'aurait pas été là elle aurait fait autre chose, cherché une personne à contrarié, un domaine dans lequel elle excellait. Mais il était avec elle, et elle ne voulait pas le lâcher. Elle n'avait encore jamais rencontré de personne aussi étrange.

Pourtant il allait partir, c'était écrit, soit il prendrait peur, soit il se lasserait..et la roue continuerait de tourner. Le destin, c'est comme ça que ça s’appelait. Mélusine n'aimait pas le destin, elle n'y croyait pas. A quoi bon se battre et vivre si tout est déjà écrit, disait-elle, autant se laisser porter par les événements et ne rien faire. Morgane n'avait pas d'opinion définie sur la chose, elle savait seulement que certaines choses arrivaient parce qu'elles devaient se produire, hasard, destin, coïncidence...elle n'avait pas le temps pour analyser la question.

Alors qu'il lui parlait de ses parents elle se renforgna, son air jovial et amusé disparut comme par enchantement pour être remplacé par un air froid et distant. Parent..Encore une notion incomplète. Les parents sont des personnes qui sont censées protéger leurs enfants non ? Les soutenir quoi qu'il arrive et surtout ne jamais les laisser. Est-ce que quelqu'un avait déjà agit le sorte avec elle..lorsqu'elle se faisait écarteler dans cette pièce entourée de tous ces visages grimaçant ? Avait-on pensé à elle, à ce qu'elle endurait..non. Elle n'avait pas de parents, elle n'avait personne. A part Mélusine..et encore.

''Je n'ai pas de parents. Et toi pourquoi tu traînes les rues à parler aux jeunes filles ? T'es en manque ? ''

Sourire et clin d'oeil, envolé la jeune fille sombre et sinistre. Le souvenir était passé, place au présent et à la scène devant laquelle ils venaient d'arriver. Un homme, jeune il devait avoir 19 ans tout au plus, qui était en train d'hurler la mort face à ses agresseurs. Morgane contempla fascinée, la cruauté dont pouvait faire preuve les humains était tout bonnement inimaginable et délicieuse. La victime se vidait de son sang peu à peu par les multiples petites coupures qui parsemaient son corps. Deux hommes étaient en train de lui faire avaler un hameçon qui allait probablement le déchirer de l'intérieur.

Serrant le bras de Grell, Morgane observait encore et encore. Le type allait mourir dans les minutes qui suivaient, peut être qu'il valait mieux abréger ses souffrances..pourtant elle n'en fit rien. Se contentant de sourire. Profitant du fait que l'homme rouge regardait également le spectacle elle glissa subtilement une carte dans sa poche, avec son adresse et une petite phrase évocatrice You are next...

''-Tu as vu..ils ont péché un gros poisson...Il a trahit sa bien aimée pour aller avec une autre...et les types qui sont en train de le tuer c'est les frères de la fille...l'amour c'est super dangereux en fait...''

Elle parlait d'un ton badin, comme si elle échangeait les dernières nouvelles. Le spectacle ne l’intéressait déjà plus qu'à moitié, la victime était déjà bien trop mourante et trop pleurnicharde pour être vraiment utile. Peut être prélever un organe où deux...

''tu crois que son âme trouvera le repos ? ''
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   Sam 5 Mai - 15:52

Bon écoute nenette, j'suis pas la pour garde d'enfant hein. Et puis, si j'étais la, avec toi, c'est que je n'avais rien d'autre a faire. On va dire que j'ai fini tout le boulot que je devais rendre. Oui, je suis sur que William n'en reviendra pas. Mais après tout, il se débrouille, j'ai totalement tout fini, tout le boulot en retard, je suis a jour. Et pourquoi je raconte ma vie, la.

En manque, moi ? Courir aux culs de ces jeunes filles, si sottes, si idiotes ? Non merci, je préfère la compagnie des beaux males. Les vrais, ceux qui sentent l'homme... Sebastian *-*

Nous tournions alors le visage vers cette... Chose, qui a la base, devais ressembler a un humain. Maintenant, on dirais plutôt une sorte de pieuvre, tant les morceaux de chair partées de part et d'autre sur les galets. tiens, on va plutôt bien s'amuser la, le spectacle en devenait bien plus... Gore, pour les gens qui aurait pu passer derrière nous. Mais bizarrement, personne ne venais, et allez. Nous étions les seuls spectateurs de cette chose, qui semblais si horrible, et douloureuse pour cet homme a terre.

Les deux frêres de la jeune fille, avait ensuite mis le jeune homme a genoux, le faisant dire maintes excuses. Mais c'était trop tard, comment retirer un ameçon, sans tué la personne qui l'a avalé ? On ne peux pas, c'est tout aussi simple que sa. Et le malheureux en question semblais bien conscient de la situation.

D'un geste assez brusque, l'un d'entre eux tira de toute ses forces sur la cordes, relié a l'arme du crime. Celui-ci déchira sa gorge, autant l'extérieur que tout ce qui se trouver a l'intérieur. Il tomba a terre, geisant tel une loque. Les deux jeunes partirent alors, en courant. Oh oui, c'était beau de tué, mais encore mieux d'assumer ses actes.

- Le repos peut-être pas, mais il m'a donné du boulot ce soir, celui-là.

Je met alors en route ma faux, pour moi bien plus que sa, pour les Shinigamis, une faux non conformes au réglement, pour William juste une vulgaire tronçonneuse. Et pour moi, c'est mon bébé, ma chérie, la mienne ! Personne d'ailleurs n'a le droit d'y mettre patte. Je commence alors a récupéré tout ce qui peux être reprit, et commence a fauché son âme.

Son âme... Âme si noire, et son enregistrement et moche... Comment peut-t-on tromper autant de fois, avec autant de femme la personne qu'on aime ? Dites le moi, surtout si l'amour est sincère, réciproque, rempli de bonheur. Bwarf, les humains me dégoutent...

Tout ceci-fait, je me redresser. Le cadavre, gisant encore dans le sang, comme si personne n'y avait touché après les agresseurs. Je me retourne de nouveau vers toi, et te tend les boyaux, les yeux et autre qui n'avais guere était touché.

- Prend en soin, je repasserais les cherché plus tard.

Je m'incline alors, monte sur ma tronçonneuse, et repart, comme si je n'étais jamais venue. On se reverra, jeune fille. Crois moi, et beaucoup plus tôt que tu pourrais le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une sortie en ville~ [Grell Sutcliff]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Toc, Toc, Toc, Toc, qui est là ? [Pv Grell Sutcliff] TERMINE
» Avatar...
» [Evènement] Sortie en ville
» Sortie en ville [PV Meridian] /!\Hentaï/!\ [Terminé]
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Butler :: RPs abandonnés / terminés-